FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
EFFET DE SOL
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Technologies et inventions, nouvelles idées.... » EFFET DE SOL
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Shuji
Invité





 Message Posté le: Mar 29 Mai 2007 3:11 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

bonjour, désoler de passer

je recherche des information sur les ekranoplan...

je suis tomber sur ce forum( qui est très interresent),
dite moi, quelle est votre raport de finesse?

pencer vous que la forme des aile puisse etre une solution pour réausser le coussin d' air pour augmenter la hauteur de vols?

quelle seras le coeficient de souplesse du a la hauteure de vols quant a la maniabiliter?

voila, désoler d' encombrer votre forum, et merci...

Shuji Osâ
 Revenir en haut »
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 29 Mai 2007 10:31 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut shuji

Tu ne nous derange pas du tout Wink

Bien au contraire, ta question est pleine de bon sang Wink

Citation:
pencer vous que la forme des aile puisse etre une solution pour réausser le coussin d' air pour augmenter la hauteur de vols?

quelle seras le coeficient de souplesse du a la hauteure de vols quant a la maniabiliter?


Tout d'abord, l'origine de la traînée est double :

elle résulte d'une part des forces de pression, et d'autre part des forces de frottement.

Il convient donc de bien distinguer les deux cas lors de l'étude de l'influence de ce phénomène.

Lorsque les lignes de courant suivent 'parfaitement' le profil de l'aile (la couche limite reste collée), la traînée est principalement due aux forces de frottement du fluide sur l'obstacle et sa valeur reste faible (Ex : fottement de l'air sur une aile).

Dans le cas où cette condition n'est plus remplie (du fait de la forme du profil ou de son incidence) :

il y a décollement de la couche limite et cela de plus en plus tôt et près du bord d'attaque de l'aile.

Ce décollement de la couche limite modifie le comportement aérodynamique de l'aile et notamment au niveau de la portance et des tourbillons générés (voir section 'origine de la portance') :

la traînée augmente alors considérablement et cela du fait des forces de pression. On appelle également cette 'composante' de la traînée :

la traînée induite ;

en effet la génération de la portance résulte de l'apparition de tels tourbillons et induit par conséquent une telle traînée.

Afin de générer une portance la répartition des pressions est telle que l'intrados est soumis à une surpression par rapport à l'extrados.

De ce fait, en bouts d'ailes le fluide situé dans une zone de surpression aura tendance à se déplacer vers une zone de dépression (intrados --> extrados).

Ce phénomène cré des tourbillons marginaux en bouts d'ailes aussi appelés vortex qui contribuent à augmenter la traînée du profil sans par ailleurs avoir d'influence significative sur la portance.

Afin d'améliorer les caractéristiques aérodynamiques d'une aile, il faut donc réduire au maximum cette traînée et l'importance du tourbillon d'extrémité.

Pour cela, on peut agir sur la forme du profil :

la forme en plan de l'aile doit suivre une loi elliptique pour que la traînée induite soit minimale, le célèdre Spitfire en est d'ailleurs un exemple.

On peut également ajouter un bulbe ou une plaque perpendiculaire à l'extrémité du plan porteur ou mettre à profit l'effet de sol.

En effet, lorsqu'une aile est proche du sol, les tourbillons marginaux n'ont pas la place suffisante pour se développer.

La traînée est donc réduite, de plus l'allongement effectif de l'aile s'en trouve accrue ce qui augmente sa portance puisque plus l'allongement d'une aile travaillant à faible incidence est grand, plus son coefficient de portance est grand (d'où l'appellation d'effet de sol dominé par l'envergure).

Pour donner un ordre de grandeur, on estime que la traînée induite est réduite d'environ 50% pour une aile se situant à une distance du sol égale à 10% de son envergure.

L'intérêt de se domaine de vol est donc grand surtout quand l'aile est optimisée pour se dernier !

Enfin, lorsque l'aile vole près du sol avec un certain angle d'incidence, l'espace entre le sol et le bord de fuite est plus restreint que celui entre le sol et le bord d'attaque.

L'air dispose donc de moins de place pour s'écouler et il se forme une sorte de 'goulot d'étranglement' générant une surpression sous l'aile. En effet, l'air se 'tasse' entre l'aile et le sol, il stagne presque formant un coussin d'air.

C'est d'ailleurs le principe des catamarans pontés (voir introduction) et des avions à effet de sol de type 'Ram Wing WIG' comme le µSky ou encore le Kawasaki KAG-3 (ce dernier étant plus proche des catamarans pontés car équipé d'une propulsion 'aquatique').

si tu a d'autres questions ne te gene pas Wink

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Shuji
Invité





 Message Posté le: Mer 30 Mai 2007 4:56 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

mercie de m' avoire répondue!!!


en faite je pensais que si on pouvais avoire des ailes de section plus fine en bout on pourais avoir moin de trainer induite du déplacement en hauteur qui est due selon moi a la largeure de section de l' aile...

de pars mes etude en faisan en sorte que le bout d' aile soit plus fine on augmentais la portance et augmenter la finesse mais on etais moin sencible a la precion de sol (le coussin d' air) donc la forme que j' etudie est a double rectangles dont celui de bout est plus fin donc evitais d' avoire le surplus de trener... mais le problème est alars d' ordre pratique car randant l' apareille instable car elle sont forcement en mouette inverser pour ne pas toucher l' eau... donc elle risque de jéner la progression au décolage et aterissage... (donc mon idée n' est pas encor au point...)

mercie encore et a bientot j' espere...

Shuji Osâ
 Revenir en haut »
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Jeu 31 Mai 2007 11:17 am    Sujet du message:
Répondre en citant

SAlut Shuji

Pour te repondre sur ceci;

Citation:
en faite je pensais que si on pouvais avoire des ailes de section plus fine en bout on pourais avoir moin de trainer induite du déplacement en hauteur qui est due selon moi a la largeure de section de l' aile...


Comme je te l'ai mentionner précédemment, il se crée une surpression sur l'intrados d'une aile soumise à l'effet de sol.

Cette surpression n'est pas uniforme et varie le long de la corde de l'aile.

Plus on se rapproche du bord de fuite de l'aile, plus la surpression est importante ;

cela a pour effet de déplacer le centre de poussée de l'avion vers l'arrière lorsque celui-ci vole dans l'effet de sol.

L'appareil aura alors tendance à être instable longitudinalement et à piquer du nez.

Pour remédier à ce problème, plusieurs solutions sont envisageables.

La plus répendue est celle qui consiste à disposer des plans fixes horizontaux de grandes dimensions à l'arrière de l'appareil afin de générer un moment s'opposant à celui créé par le déplacement du centre de poussée.

C'est la solution qui a été adoptée pour l'Orlionok, le Lun, ou encore le 'Monstre de la Caspienne'.

Sur ce dernier, ces plans ont d'ailleurs pratiquement la même surface que les ailes elles-mêmes, témoignant ainsi de l'importance du phénomène ;

de plus ils sont équipés de surfaces mobiles afin d'assurer le contrôle 'actif' de la stabilité longitudinale du véhicule.

Ces 'stabilisateurs' sont placés en haut de la dérive afin de les soustraire à l'effet de sol et de les préserver des embruns ainsi que des éventuelles perturbations aérodynamiques engendrées par l'écoulement de l'air autour du fuselage. Arrow



Cette instabilité peut également être réduite en utilisant des voilures à la configuration plus adaptée à l'effet de sol.

C'est le cas de la configuration de Lippish qui se caractérise par une aile delta inversée en forme de V inversé dans sa section vue de face (voir schéma c).

Cette voilure de forme particulière s'avère être plus stable longitudinalement, ce qui nécessite une dérive en forme de T beaucoup moins importante que dans les cas précédents.

Cette configuration a été utilisée avec succès sur de nombreux appareils dont les Airfisch et X-114. Arrow





Une autre configuration possible est celle dite en Tandem (figure d), c'est l'association de deux Ram wings de tailles équivalentes positionnées en lignes et séparées par un faible intervalle.

Chaque aile crée une force de portance de part et d'autre du centre d'inertie de l'appareil ;

les moments engendrés par chaque aile et appliqués au centre d'inertie s'annulent alors (reste à positionner et à dimensionner les ailes de façon optimum).

Ce concept procure une très grande stabilité et rend inutile le plan horizontal de la dérive. Cependant, le prix de la stabilité de cette configuration est l'impossibilité de voler hors de l'effet de sol.

Le profil de l'aile a également son importance dans la quête de stabilité. En effet, il est avéré qu'une aile ayant une ligne de courbure en forme de S est plus stable dans l'effet de sol.

De plus, les formes de l'extrados et surtout de l'intrados de l'aile sont des paramètres de premier plan.

En général, l'intrados de l'aile est plan car une forme concave pourrait créer -dans certaines conditions- une zone de dépression entraînant l'apparition d'un phénomène d'aspiration aérodynamique ou hydrodynamique.

L'extrados doit également respecter quelques contraintes. Comme nous l'avons vu plus haut, une forme en S est favorable ;

de plus, le rayon du bord d'attaque de l'aile ne doit pas être trop petit car cela entraînerait un décollement précoce de la couche limite, donc une traînée accrue et une portance amoindrie Wink

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Invité






 Message Posté le: Sam 02 Juin 2007 7:10 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

ok merci beaucoup pour vos explication!

pour ma part je crée des maquette radio-guider...

mon model reprent la forme classique du type orlyonok et quellques invention de ma part, telle que des ailes déplayables qui se renge a l' interieure des aile principales, le stapilisateur truelle sur le fuzelage et des stabilisateur cuillère pour l' emprenage arrière...

mon projet d' arriver est de crée mon propre enjin et de pouvoire le piloter...

Embarassed je sais sa est un peut fous mais bon, je préfère tenter plutot que réver ...

si vous aver d' autre conseille je les ecouterais volontier car pour l' instant je connnais que se que je trouve...

je me remet a votre bien veillence...

Shuji Osâ
 Revenir en haut »
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mar 19 Juin 2007 1:03 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut a tous


En effet , l'effet de sol est un phénomène qui s'observe sur la plupart des avions plus ou moins longtemps durant les phases d'atterrissage notamment.

Il se traduit au pilote par le refus de l'avion de se poser, l'avion ayant tendance à refuser de descendre arrivé à quelques mètres du sol, alors que les commandes sont toujours en position "descente" et que l'avion conserve une assiette en piquée.

Au contraire, l'effet de sol favorise le décollage car il diminue la vitesse à laquelle suffisamment de portance est crée pour soulever l'avion. L’effet de sol est d’autant plus ressenti que l’aile est proche du sol et sa surface importante.

Cela se produit en fait dès que l'aile se situe à une altitude égale à la moitié de la corde de profil de l'aile (on en déduit donc que sur certains avions, notamment ceux à ailes hautes, ce phénomène n'est pas perceptible).

L’air est en fait pris entre l’aile et la piste d’atterrissage, ce qui crée un goulot d’étranglement et une surpression entre les 2 surfaces. L'effet de sol peut donc s'apparenter au coussin d'air d'un aéroglisseur à la différence que sur l'avion, l'air est comprimé entre l'aile et le sol au lieu d’être pris entre la jupe et le sol.


Avec effet de sol Sans effet de sol


On constate que grâce à l’effet de sol la zone de surpression est beaucoup plus restreinte, ce qui permet une plus grande augmentation de la valeur de la surpression présente en vol sur l’intrados.

D’autre part, cette zone de surpression s’étend sous tout l’avion et non plus seulement sous les ailes.

ce phénomène est très difficilement prévisible et il n'existe pas de calculs pouvant donner de résultats fiables. De plus ca prend à ta disposition une mini soufflerie qui va facilité beaucoup la tâche.

Exploitation des résultats des expériences;

Un système expérimental doit etre assez simple. vous devez fixé vos différents profils à un dynamomètre gradué de 0 à 10 Newton (N).

Le profil doit etre fixé grâce à des fils face à la sortie de la veine de la soufflerie.

Un anémomètre placé juste à la sortie de la veine vous permettera de relever la vitesse-air instantanée.

Ensuite, Si vous releviez le poids indiqué par le dynamomètre à différentes vitesses, et avec et sans effet de sol.

Le sol étant simulé par un planché mobile que vous devez amener à proximité de l'aile.

Lors de ces expériences, vous devez définir une atmosphère standard, qui on va dire que le jour de l'expérience de 18° C avec une pression atmosphérique de 1028 hPa.

Les profils devront tous etre testés avec une incidence de 4° par rapport à l'horizontale.

vous avez la possibilité de faire varier la vitesse de l'air entre 35 et 62 km/h (19 à 33 nœuds).

Ces vitesses constituent donc votre domaine d'étude. Wink



Chaque « ailes » était constituée de deux profils en bois entoilés grâce à du papier cartonné.

Pour nos tests, nous avons choisis un ensemble de 4 profils que nous pensons représentatifs des profils existants dans le sens ou nous avons testé un profils des 4 principaux types, à savoir (consulter Annexe 1.4.1 pour visualiser les différences fondamentales entre ces profils) :

-un profil dit « plat » (CLARK Y)

-un profil dit « biconvexe asymétrique » (NACA 2415)

-un profil dit « symétrique » (EPPLER 168)

-un profil dit « creux » (Selig 4083)

Ces profils ne sont pas inventés. Ils sont ou ont été utilisés sur certains avions.





amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
vinety
Invité





 Message Posté le: Jeu 21 Juin 2007 5:08 pm    Sujet du message: effet de sol
Répondre en citant

Salut Albert

Je viens de lire le dernier post que as publié sur l’enfilade « effet de sol »
Permet moi de te remercier pour l’intérêt que tu portes à ce concept.
Ton texte est d’une limpidité à toutes épreuves. On voit qu’il est issu d’un professionnel du milieu. J’aime surtout la méthode utilisée pour tester la portance d’une section d’aile.

Je prévoyais faire un test similaire sur un pick-up, mais j’ai rapidement conclu, que les turbulences causées par l’avancement du camion fausserait les lectures. Donc j’ai abandonné cette idée. Faute de moyens techniques à ma portée, j’ai aussi décidé de ne pas faire de tests et d’utiliser les résultats de souffleries virtuelles, avec les calculs adaptés à l’effet de sol.
Je l’ai fait dans le passé, sur des avions de ma conception et ils se sont avérés utiles et concluants.

Dis moi, les images sur la petite soufflerie sont à ta disposition ou d’une source Web.
Si tu as accès à cette soufflerie, j’aimerais faire un test avec le profil N6H15 modifié de mon aile, pour voir si les résultats concordent avec mes calculs.

Dans le post précédent, tu parles du centre d’inertie.
Citation:
Une autre configuration possible est celle dite en Tandem (figure d), c'est l'association de deux Ram wings de tailles équivalentes positionnées en lignes et séparées par un faible intervalle.

Chaque aile crée une force de portance de part et d'autre du centre d'inertie de l'appareil ;

les moments engendrés par chaque aile et appliqués au centre d'inertie s'annulent alors (reste à positionner et à dimensionner les ailes de façon optimum).

Ce concept procure une très grande stabilité et rend inutile le plan horizontal de la dérive. Cependant, le prix de la stabilité de cette configuration est l'impossibilité de voler hors de l'effet de sol.

Le profil de l'aile a également son importance dans la quête de stabilité. En effet, il est avéré qu'une aile ayant une ligne de courbure en forme de S est plus stable dans l'effet de sol.


Mes propres recherches m’ont apportées une autre solution. Contrairement à un avion conventionnel, qui à un centre d’inertie aérodynamique qui se positionne entre 18% et près de 25% du bord d’attaque, sur un WIG, on a découvert que ce centre se situe entre 25% et 40% et de plus le centre d’inertie de l’appareil, doit se situer entre +- 5% du centre d’inertie aérodynamique. A ce moment un empennage traditionnel n’est pas nécessaire. La stabilité longitudinale est obtenue par la configuration mentionnée ci-haut.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
jsdb
Chroniqueur


Inscrit le: 28 Jan 2007
Messages: 7

 Message Posté le: Sam 23 Juin 2007 7:19 am    Sujet du message: effet de fond
Répondre en citant

Bonjour,
Toujours à propos de l'effet de sol, j'ai entendu dire que dans l'eau il existait à peu près le même phénomène avec ce qu'on appelle l'effet de fond. Lorsque l'on plonge et nage en apnet, on pourrait nager plus longtemps à proximité du fond que de la surface car l'énergie dépensée serait moins grande. Quelqu'un pourrait-il m'expliquer plus en détail ce phénomène?
Merci
JS
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinety
Invité





 Message Posté le: Sam 23 Juin 2007 10:35 am    Sujet du message: Re: effet de fond
Répondre en citant

[quote="jsdb"]Bonjour,
Toujours à propos de l'effet de sol, j'ai entendu dire que dans l'eau il existait à peu près le même phénomène avec ce qu'on appelle l'effet de fond. Lorsque l'on plonge et nage en apnet, on pourrait nager plus longtemps à proximité du fond que de la surface car l'énergie dépensée serait moins grande. Quelqu'un pourrait-il m'expliquer plus en détail ce phénomène?
Merci
JS

Bonjour jsdb

Je n’ai jamais entendu de ce phénomène « effet de fond ». Je peux concevoir que cet effet peut effectivement exister sur le fond d’une pièce d’eau. Par contre, l’eau contrairement à l’air (un gaz) est incompressible. Si l’eau est incompressible, un « effet de fond » comparable à l’effet de sol ne peut-être envisagé, que si l’eau serait compressible.
L’effet de sol est le phénomène relié à la pression d’air qui se forme sous un véhicule quand celui-ci se déplace sur le sol. L’air comprimé piégé entre le sol et le fond du véhicule ou ses ailes, crée un cousin sur lequel il flotte.

Citation:
Lorsque l'on plonge et nage en apnée, on pourrait nager plus longtemps à proximité du fond que de la surface, car l'énergie dépensée serait moins grande.


Plus l’on plonge profondément en apnée, il se passe un phénomène de pression sur le corps du plongeur qui est proportionnelle à la profondeur. On sent cette pression sur les oreilles. Par exemple, à quelques centaines de mètres de profondeur, nous sommes écrasés par la pression. Ce n’est pas parce qu’on est au fond que celle-ci disparaît. Donc, je ne vois pas comment l’« effet de fond », pourrait économiser de l’énergie. A mon point de vue, je ne vois pas comment un tel phénomène, s’il existe, pourrait être bénéfique pour un plongeur. Je crois que ce phénomène est un mythe. Un bon sujet d’expérience pour « Myth buster ».

Amicalement

Vinety
 Revenir en haut »
jsdb
Chroniqueur


Inscrit le: 28 Jan 2007
Messages: 7

 Message Posté le: Sam 23 Juin 2007 4:14 pm    Sujet du message: effet de fond
Répondre en citant

Je ne suis pas très au fait de ce phénomène, cependant, il est vrai que lorsqu'on m'en a parlé, l'exemple était donné dans une piscine. Il faudrait donc tester l'apnée en surface de la piscine et en profondeur pour vérifier. En revanche dans des plus hauts fonds, je ne sais pas si ce même phénomène s'applique ou non.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lamarchat
Chroniqueur


Inscrit le: 26 Mar 2007
Messages: 496

 Message Posté le: Mar 21 Aoû 2007 3:36 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour
J’essaye d’être parmi mon cher vinety et je veux connaître l’angle d’inclinaison par rapport au sol qui fait un avion concorde ou boeing juste à son décollage du sol (l’inclinaison juste à leur séparation par rapport au sol ) et si la somme de cet angle avec l'angle symétrique s’approche à 24 degrés dans des cas critiques permettez moi de dire : n’y a t il pas par hasard un lien de ça avec l’inclinaison de l’axe de rotation de notre terre égale à 2 fois 12 degrés ; et si je suis dévié j’essaye de connaître alors et si vous me permettez quelque chose sur le nez du concorde incliné encore à 12 degrés et dans un autre chemin : un courreur fait 24 degrés par rapport à la verticale lorsque il se prete pour courrir à vitesse maximale et il démarre avec un angle moitié c'est tout en course avec une inclinison de 12 degrés et c'est la meme chose ; y a t'il par hasard un éventuel lien de ça avec l'axe de rotation de notre terre toujours et je pense dans ce sens en cas de oui que l'homme devait courrir plus vite que maintenant en remontant dans le temps et mes solaires amitiés de mon sud méditerranéen à tous
_________________
Un univers fini limité ou illimité ne peut pas supprimé l’incompris qui nous attire en sens d’une infinitude étrange et pas facile
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Yahoo Messenger
vinety
Invité





 Message Posté le: Mar 21 Aoû 2007 4:15 pm    Sujet du message: angle de décollage
Répondre en citant

lamarchat a écrit:
Bonjour
J’essaye d’être parmi mon cher vinety et je veux connaître l’angle d’inclinaison par rapport au sol qui fait un avion concorde ou boeing juste à son décollage du sol (l’inclinaison juste à leur séparation par rapport au sol ) et si la somme de cet angle avec l'angle symétrique s’approche à 24 degrés dans des cas critiques permettez moi de dire : n’y a t il pas par hasard un lien de ça avec l’inclinaison de l’axe de rotation de notre terre égale à 2 fois 12 degrés ; et si je suis dévié j’essaye de connaître alors et si vous me permettez quelque chose sur le nez du concorde incliné encore à 12 degrés et dans un autre chemin : un courreur fait 24 degrés par rapport à la verticale lorsque il se prete pour courrir à vitesse maximale et il démarre avec un angle moitié c'est tout en course avec une inclinison de 12 degrés et c'est la meme chose ; y a t'il par hasard un éventuel lien de ça avec l'axe de rotation de notre terre toujours et je pense dans ce sens en cas de oui que l'homme devait courrir plus vite que maintenant en remontant dans le temps et mes solaires amitiés de mon sud méditerranéen à tous


Salut Lamarchat

Ça fait très longtemps que nous n'avons communiqué ensemble. Ça doit être la période des vacances j'imagine et en espérant que vous avez passez de très bonnes vacances dans votre coin de pays si enchanteur, à ce qu’on dit.

Concernant l’angle de décollage d’un avion, elle est reliée à quelques facteurs, dont le poids au décollage, la puissance de la poussée, la surface des ailes et son profil, etc.

L’angle possible au décollage est relié à ces paramètres. Si le moteur est trop faible par rapport au poids et la surface portante, et bien cet avion doit péniblement décoller à un très faible angle. Pensez simplement à une fusée. Elle n’a pas de surfaces portantes, par contre compte tenu de la puissance de son moteur, elle décolle à 90 degrés. Il y a des avions de combat, qui peuvent décoller presque verticalement, à cause de la puissance de leurs moteurs. Ce sont presque des fusées.

L’inclinaison de la terre sur son axe n’a aucun effet vérifiable sur le comportement d’un avion ou d’un coureur. C’est plutôt le centre de gravité du coureur qui est en cause et non un quelconque effet d’inclinaison de l’axe de la terre. L’inclinaison de l’axe de la terre est relative au soleil et son parcours autour de celui-ci.

Merci de ta question.

Amicalement

Vinety
 Revenir en haut »
lamarchat
Chroniqueur


Inscrit le: 26 Mar 2007
Messages: 496

 Message Posté le: Mar 21 Aoû 2007 5:24 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

C’est insuffisant de vous remercier Vinety ; mon essai éclaire bien que je suis dans un autre monde ; en plus quel vacances a votre ami chez nous car il ne sont que pour certains et tant que vous m’avez parlé sur le cas d’un faible angle en sens de ces décollages ; j’essaye pour la dernière fois de connaître si cet angle peut atteindre 6 degré ou non à titre de comprendre en mieux et pour dévier la concentration de mon cher Kermit de ma mauvaise réponse précédente ; il me parait que les américains ont vraiment récupéré quelques secrètes technologies avancées des extraterrestres avant 1962 et je vous remercie toujours
_________________
Un univers fini limité ou illimité ne peut pas supprimé l’incompris qui nous attire en sens d’une infinitude étrange et pas facile
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Yahoo Messenger
vinety
Invité





 Message Posté le: Mar 21 Aoû 2007 6:05 pm    Sujet du message: angle de décollage
Répondre en citant

lamarchat a écrit:
C’est insuffisant de vous remercier Vinety ; mon essai éclaire bien que je suis dans un autre monde ; en plus quel vacances a votre ami chez nous car il ne sont que pour certains et tant que vous m’avez parlé sur le cas d’un faible angle en sens de ces décollages ; j’essaye pour la dernière fois de connaître si cet angle peut atteindre 6 degré ou non à titre de comprendre en mieux et pour dévier la concentration de mon cher Kermit de ma mauvaise réponse précédente ; il me parait que les américains ont vraiment récupéré quelques secrètes technologies avancées des extraterrestres avant 1962 et je vous remercie toujours


Salut Lamarchat

Il est possible d’atteindre l’angle de décollage de son choix, incluant 6 degrés.
C’est toujours un compromis entre les différents paramètres physiques de l’avion.
À ma connaissance, je n’ai jamais entendu parler que cet angle soit préférable à un autre.

Concernant les dires de Kermit, si tu les connais, tu n’as qu’à me les copier-coller, ou me dire quand il les a dites sur ce forum. Au sujet des récupérations de secrets extraterrestres avant 1962 par les Américains, je crois que même s’ils existaient vraiment, ils ne les publieraient pas.

D’ailleurs, j’ai peu de crédibilité pour ce qui me semble un vaste canular.

Amicalement

Vinety
 Revenir en haut »
néo
Chroniqueur


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1796
Localisation: valleyfield

 Message Posté le: Ven 24 Aoû 2007 10:51 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour

j' aurais une petite question pour vous mr vinet Wink

Suite a ce propos;

Citation:
Il est possible d’atteindre l’angle de décollage de son choix, incluant 6 degrés.


Pourquoi 6 degrés précisement Question

aurevoir
_________________
vivre et laisser vivre
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinety
Invité





 Message Posté le: Ven 24 Aoû 2007 12:03 pm    Sujet du message: angle de décollage.
Répondre en citant

néo a écrit:
Bonjour

j' aurais une petite question pour vous mr vinet Wink

Suite a ce propos;

Citation:
Il est possible d’atteindre l’angle de décollage de son choix, incluant 6 degrés.


Pourquoi 6 degrés précisement Question

aurevoir


Salut Néo

Suivant mon expérience dans ce domaine, il est possible de décoller à un angle prédéterminé et quelque soit l'angle, comme je l'ai expliqué à Lamarchat.

Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi, précisément un angle de 6 degrés. Je n'y vois aucun avantage précis?

Lamarchat pourrait peut-être le préciser.

Amicalement

Vinety
 Revenir en haut »
lamarchat
Chroniqueur


Inscrit le: 26 Mar 2007
Messages: 496

 Message Posté le: Ven 24 Aoû 2007 4:33 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

en vous remercient ; j'essaye de dire avant de répondre :
existe t-il d'abord une vitesse minimale galilèenne ou non dans le mouvement ? moi il me parait oui et mes solaires amitiés à tous
_________________
Un univers fini limité ou illimité ne peut pas supprimé l’incompris qui nous attire en sens d’une infinitude étrange et pas facile
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Yahoo Messenger
vinety
Invité





 Message Posté le: Ven 24 Aoû 2007 6:49 pm    Sujet du message: angle de décollage
Répondre en citant

lamarchat a écrit:
en vous remercient ; j'essaye de dire avant de répondre :
existe t-il d'abord une vitesse minimale galilèenne ou non dans le mouvement ? moi il me parait oui et mes solaires amitiés à tous


Salut Lamarchat.

En clair, que voulez-vous dire?

Amicalement

Vinety
 Revenir en haut »
lamarchat
Chroniqueur


Inscrit le: 26 Mar 2007
Messages: 496

 Message Posté le: Ven 24 Aoû 2007 7:31 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

bonsoir mon cher vinety ;
c'est une vérité de vous dire que j'ai trouvé dans mon astroclick des amis impossible de les trouver ailleur et pour votre question :
je veux connaitre s'il y a en mouvement une vitesse constante minimale Vm en reciproque de la vitesse maximale "C " où on ne peut avoir dans ce sens accune vitesse constante d'un mouvement en dessous de Vm et je vous remercie une deuxième fois
_________________
Un univers fini limité ou illimité ne peut pas supprimé l’incompris qui nous attire en sens d’une infinitude étrange et pas facile
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Yahoo Messenger
vinety
Invité





 Message Posté le: Ven 24 Aoû 2007 8:48 pm    Sujet du message: vitesse C
Répondre en citant

lamarchat a écrit:
bonsoir mon cher vinety ;
c'est une vérité de vous dire que j'ai trouvé dans mon astroclick des amis impossible de les trouver ailleur et pour votre question :
je veux connaitre s'il y a en mouvement une vitesse constante minimale Vm en reciproque de la vitesse maximale "C " où on ne peut avoir dans ce sens accune vitesse constante d'un mouvement en dessous de Vm et je vous remercie une deuxième fois


Salut Lamarchat

Je ne suis pas un physicien ni un mathématicien, mais j’essayerai quand même de répondre à votre question, avec mon gros bon sens. Si dans la formule E=MC² ou Mv, l’un des constituants de la formule est 0 (zéro), il n’y a pas de solution possible. Donc, pour que la formule produise un résultat, la vitesse doit être infinitésimale à C. et non 0 à C. Si vous voulez savoir la vitesse du mouvement minimal, il est infinitésimal. Les physiciens, pour expliquer la vitesse de la lumière (c), utilisent un artifice de calcul pour arriver à ce résultat, ils prétendent que la masse est 0. Donc si la masse est zéro (particule sans masse), la vitesse C est improuvable. Je dirais dogmatique. Mais passons.

Amicalement

Vinety
 Revenir en haut »
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Ven 12 Oct 2007 12:05 am    Sujet du message:
Répondre en citant

SAlut a tous

Voici un lien tres interessant qui explique l'effet de sol et la portance;

http://accrodavion.jexiste.be/Accrodavions/leffetdesol.html

Citation:
comment faire poure tester experimentalement l'influence de l'effet de sol sur la trainee


ce phénomène est très difficilement prévisible et il n'existe pas de calculs pouvant donner de résultats fiables. Embarassed

Souviens toi que l’effet de sol est d’autant plus ressenti que l’aile est proche du sol et sa surface importante. Wink

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
vinety
Invité





 Message Posté le: Ven 12 Oct 2007 11:28 am    Sujet du message: effet de sol
Répondre en citant

albert einstein a écrit:
SAlut a tous

Voici un lien tres interessant qui explique l'effet de sol et la portance;

http://accrodavion.jexiste.be/Accrodavions/leffetdesol.html

Citation:
comment faire poure tester experimentalement l'influence de l'effet de sol sur la trainee


ce phénomène est très difficilement prévisible et il n'existe pas de calculs pouvant donner de résultats fiables. Embarassed

Souviens toi que l’effet de sol est d’autant plus ressenti que l’aile est proche du sol et sa surface importante. Wink

amicalement


Salut Albert

Pour ajouter aux informations que tu nous as apportées, mon petit-grain de sel.

L’effet de sol se fait sentir jusqu’à 45 pieds. La portance est augmentée de 75% près du sol et elle diminue graduellement jusqu’à cette limite de 45 pi. La trainée est une composante de l’effet de sol et de la portance. La trainée est le résultat de la résistance à la pénétration dans l’air créant une turbulence résultant de la réaction à la poussée et l’air qui circule autour du profil de l’aile du fuselage et de l’empennage. Cette réaction est équivalente au tir d’un fusil et se fait sentir le plus entre le sol et l’aile, où l’air est piégé. Effet de sol=réaction à la pression de l’air piégé entre le sol et la surface portante. Action réaction.

On peut facilement constater ce phénomène de l’action/réaction sur cette photo, où peut facilement voir la réaction de l’air vers le bas sur le passage de cet avion au-dessus du nuage.
Ce phénomène de réaction est accentué près du sol ou l’air est piégé entre le sol et la surface portante.



Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
jsdb
Chroniqueur


Inscrit le: 28 Jan 2007
Messages: 7

 Message Posté le: Lun 15 Oct 2007 1:30 pm    Sujet du message: effet de sol
Répondre en citant

Merci pour tous ces renseignements.
Mais en dehors des approximations faites sur la base d'un modèle de vol normal en changeant quelques paramètres, il n'est pas possible de trouver des équations propres à l'effet de sol? Dommage.
En tous cas cela reste au moins une voie à explorer pour les générations futures.
A bientôt.
JS
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinety
Invité





 Message Posté le: Lun 15 Oct 2007 1:49 pm    Sujet du message: Re: effet de sol
Répondre en citant

jsdb a écrit:
Merci pour tous ces renseignements.
Mais en dehors des approximations faites sur la base d'un modèle de vol normal en changeant quelques paramètres, il n'est pas possible de trouver des équations propres à l'effet de sol? Dommage.
En tous cas cela reste au moins une voie à explorer pour les générations futures.
A bientôt.
JS


Salut jsdb

On peut effectivement utiliser tous les paramêtre métriques du calcul de la portance, mais en tenant compte que l'effet de sol va augmenter la portance à partir de + 75% au sol en diminuant jusqu'à 0 à 13 mètres d'altitude. Moi, j'ai réduit la surfaice ailaire de ce même %, pour arriver à calculer la surface nécessaire pour me déplacer sur ce médium.

Aussi un autre paramètre utilisable, est la hauteur max. de l'effet de sol qui semble correspondante à la corde moyenne de l'aile.

Boing travaille actuellement sur un prototype de transport aérien fonctionnant sur l'effet de sol et pouvant transporter plusieurs centaines de passagers. Il faut tenir compte que l'effet de sol peut faire économiser près de 86% de l'énergie utilisé pour faire avancer le même véhicule hors de l'effet de sol.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
ulysse36
Chroniqueur


Inscrit le: 20 Mar 2007
Messages: 40
Localisation: France

 Message Posté le: Lun 28 Jan 2008 6:36 am    Sujet du message: Effet de sol
Répondre en citant

Bonjour,
Comme promis vous pouvez voir sur mon site mes dernières mises à jour à propos du sujet.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Technologies et inventions, nouvelles idées.... » EFFET DE SOL
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003