FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
EFFET DE SOL
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Technologies et inventions, nouvelles idées.... » EFFET DE SOL
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
vinety
Invité





 Message Posté le: Dim 14 Jan 2007 5:01 pm    Sujet du message: EFFET DE SOL
Répondre en citant

Salut le copains et les copines.

Je suis le concepteur d’un véhicule qui se meut sur effet de sol. C’est un bateau de 3 mètres de long sur lequel est placé des ailes, un empennage et un moteur de 50 hp.
Il devrait décollé à 38 milles à l’heure et voler ensuite de 100 à 125 milles à l’heure avec seulement le quart du pouvoir. Ce véhicule se nomme l’Exocet et est un modèle expérimental.
Ce véhicule est visible sur mon site http://www.vinety.com.

Amicalement

Vinety
 Revenir en haut »
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Lun 15 Jan 2007 12:46 am    Sujet du message:
Répondre en citant

C'est définitivement un très joli véhicule vinety. Il doit être très stable avec ses ailes. Wink

Amicalement

André lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinety
Invité





 Message Posté le: Lun 15 Jan 2007 2:20 am    Sujet du message: Effet de so
Répondre en citant

Salut André

Elie l'Artiste a écrit:
C'est définitivement un très joli véhicule vinety. Il doit être très stable avec ses ailes.


La stabilité longitudinale est le principal problème qu’a à confronter un tel véhicule. Dès les premiers prototypes créés en Russie dès 1925, on s’est aperçue que cette stabilité était critique. Pour compenser ce phénomène d’instabilité, on a due créer des empennages très loin à l’arrière, d’où les formes très étirées des prototypes russes.

Un autre problème est que les calculs de portance étaient les mêmes qui avaient été définis par les ingénieurs en aéronautique. Il s’est avéré dans le temps que les lois aérodynamiques des avions étaient différentes pour un véhicule à effet de sol.

Depuis quelques années, soit environ cinq ans, les ingénieurs ont découvert que la stabilité longitudinale d’un tel véhicule est très différente d’un avion. Sur un avion standard, le centre de gravité est positionné à environ 25 à 30% du bord d’attaque de l’aile. Sur on WIG, ce centre de gravité est situé à environ 40% et le centre de gravité aérodynamique au même point.

Ce positionnement des forces gravitationnel et aérodynamique au même point assure une stabilité longitudinale. Le moment des forces étant sises au même point, il est inutile de poser un empennage loin à l’arrière pour compenser les forces contradictoires.

Depuis toujours, le profil recommandé pour les ailes était un profil avec un intrados plat et une courbure de l'extrados de 15%. Depuis le développement de profil d’hélicoptères, genre dauphins, il est maintenant possible de modifier un tel profil pour rencontrer les exigences d’un tel véhicule et améliorer sa performance.

Mais la construction d’une aile munie d’un tel profil est très compliquée. Les matériaux régulièrement utilisés pour couvrir une aile conventionnelle, ont tendance à bander et à se façonner sur une courbe positive est très utile, mais inutilisable pour couvrir ce genre de profil, style dauphin avec un intrados a courbure négative.

Pour couvrir les ailes, j’ai du utiliser des feuilles d’aluminium de .016 mils d’épaisseur et une technique d’assemblage complètement nouvelle. Collé et riveter en place.

Tous ces petits problèmes de design fait partie du plaisir de la création.

En fait, tous ces détails de construction sont expliqués sur mon site.

Amicalement

Vinety
 Revenir en haut »
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Lun 15 Jan 2007 12:19 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Je reviens plus tard, car je n'est pas eu accès a ton site. Poste des images ici !

Gilles
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Jeu 18 Jan 2007 5:35 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Pour une question de stabilité et de maneuvrabilité, as-tu pensé a y installer deux hélices de chaques coté de ton élerons arrière ! En plus si elle était maneuvrable dans un semi axe verticale, tu pourrait lui faire faire des petit voles par bond !

Mais pour l'effet de sol, cela prends beaucoups d'énergie ! Alors tu pourrait aussi aider ta machine en lui donnant un surplus de pousser verticale (un autre élice sur le fond de l'appareil)

Question, comme ça ! Mais il est vrai que je ni connais rien a la technicalité de tout cela !

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Mononk Jacques
Chroniqueur


Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 642
Localisation: 46°37'N 72°41'O

 Message Posté le: Dim 28 Jan 2007 2:44 pm    Sujet du message: Aile à courbure négative
Répondre en citant

Salut Vinety.

Ouais je suis allé voir ton site y a plusieurs semaines, ça m'a rapellé que j'avais vu une aile avec un profil négatif il y a des années et l'auteur semblait enthousiaste face à cette forme. Mais je comprend mal l'avantage de créé une dépression en arrière. Les turbulences doivent être énormes. Ça ne donne pas plutôt l'effect de recaler l'arrière et de freiner le mouvement?

Aurevoir.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinety
Invité





 Message Posté le: Dim 28 Jan 2007 5:35 pm    Sujet du message: Re: Aile à courbure négative
Répondre en citant

Salut Mononk Jacques

Citation:
Ouais je suis allé voir ton site y a plusieurs semaines, ça m'a rappelé que j'avais vu une aile avec un profil négatif il y a des années et l'auteur semblait enthousiaste face à cette forme. Mais je comprend mal l'avantage de créé une dépression en arrière. Les turbulences doivent être énormes. Ça ne donne pas plutôt l'effet de recaler l'arrière et de freiner le mouvement?


1-Le problème relié à ce profil est que nous interprétons la dépression causée par la courbure de l’extrados comme étant ce qui donne la portance à une aile et que la pression sur l’intrados participe peu à la portance !

Pour plusieurs, la courbure positive de l’extrados, est la cause de la portance ! Par exemple il est connu, qu’une porte de grange peut voler, pourtant cette porte n’a pas de courbure positive sur le dessus, il est plat et il peut voler. Pourquoi ? Il peut voler grâce à l’angle d’attaque de l’aile. C’est l’angle d’attaque, la surface et la vitesse qui lui donne une portance.

Donc la dépression de l’extrados apporte une dépression qui permet à la pression sur l’intrados de pousser vers le haut où il y a dépression et non l’inverse. Fait une petite expérience toute simple ; Allume un chandelle et essai de l’éteindre en l’aspirant ! C’est quasiment impossible de l’éteindre sans un très très gros effort. Par contre, si tu souffles dessus, il est maintenant facile de l’éteindre. (Dépression vs pression)
Va pour la dépression négative et la portance.

2-Un autre problème, est que plusieurs considèrent la portance sur l’effet de sol de la même façon que la portance d’une aile dans une atmosphère normale. Disons au dessus de 50 pieds du sol. Cette compréhension a beaucoup retardé la conception de WIG amateurs.

Ce profil qui contribuerait à recaler l’arrière vers le sol est réel dans une espace aérien au dessus de 50 pieds par la pression positive sur la portion du profil à l’arrière qui pousse cette partie vers le bas.

Cependant, ce phénomène existant au dessus de 50 pieds est absent dans la zone où l’effet de sol s’exerce. La pression sur un profil « dauphin », pas tellement recommandée sur un avion conventionnel, est avantageuse sur un véhicule fonctionnant sur effet de sol.

Pourquoi ? Fait au autre expérience ; prend une feuille de papier, tient la devant ta bouche et souffle dessus. Qu’arrive-il ? La feuille qui était pendante, soudain se redresse. Pourquoi ? C’est l’effet de la vitesse de l’air sur la feuille qui crée la portance en créant un pression au dessous et une dépression sur le dessus.

Maintenant, prend un morceau de carton plat de même dimension, donne lui la forme d’un profil dauphin. Place le près d’une surface plane, disons un bureau, souffles dessus et tu constateras que l’arrière se mettre à vibrer et se soulèvera à cause de la pression positive qui se forme entre la surface de ton bureau et la courbure positive de l’arrière de la feuille. Cette courbure positive accentue près du sol la portance sur la portion arrière.

L’effet de sol qui se manifeste que près du sol, permet par exemple, qu’un bateau de course s’envole et que les autos de course perdent leur adhérence motrice. (Coussin d’air créé sous le véhicule, proportionnel à la surface.

Pour un véhicule se mouvant sur effet de sol, on doit, lors de la conception, prendre acte de tous ces phénomènes. Le centre de gravité aérodynamique et le centre de gravité statique doivent coïncider contrairement à un avion, qui doit être plus instable pour faciliter les acrobaties aériennes. Un avion de combat est très instable comparativement à un avion de lignes. La stabilité longitudinale est une priorité sur un WIG. Il ne peut se comporter comme un avion qui se meut dans les trois axes. Il ne peut par exemple monter ou descendre en utilisant un élévateur. L’élévateur est fixe, il sert uniquement de stabilisateur horizontal. Pas question de faire des tonneaux avec un WIG. (wing in groung effect).

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
vinety
Invité





 Message Posté le: Dim 28 Jan 2007 5:40 pm    Sujet du message: L'exocet
Répondre en citant

Salut Gilles

glevesque a écrit:
Salut

Je reviens plus tard, car je n'est pas eu accès a ton site. Poste des images ici !

Gilles


Le serveur hôte de mon site, à été kaput pour plus d'une semaine à mon insu. Quand j'ai constaté ce problème, j'ai communiqué avec le propriétaire du serveur et tout est revenue à la normale.

Merci de l,avoir souligné.

Amicalement

Yves
 Revenir en haut »
Mononk Jacques
Chroniqueur


Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 642
Localisation: 46°37'N 72°41'O

 Message Posté le: Dim 28 Jan 2007 9:18 pm    Sujet du message: Profilé
Répondre en citant

Salut Vinety.

Je suis bien conscient qu'il y ai un effect de proximité à quelques pieds du sol et que ça change les donnés. avec une courbure qui renvoie l'air vers le sol, enfin une partie, ça peut compenser le rabaissement arrière. Mais tu n'as vraiment pas de problème avec les turbulances?

Aurevoir
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinety
Invité





 Message Posté le: Lun 29 Jan 2007 2:45 am    Sujet du message: Re: Profilé
Répondre en citant

Salut Mononk Jacques

Citation:

Je suis bien conscient qu'il y ai un effect de proximité à quelques pieds du sol et que ça change les donnés. avec une courbure qui renvoie l'air vers le sol, enfin une partie, ça peut compenser le rabaissement arrière. Mais tu n'as vraiment pas de problème avec les turbulances?


L’idée de base qu’un concepteur d’un tel véhicule doit toujours garder à son esprit, est la stabilité longitudinale, a cause du fait qu’un tel véhicule ne peut changer d’altitude avec le moyen conventionnel, soit un élévateur. Donc son premier souci est de trouver un profil d’aile qui satisfera ce principe de stabilité longitudinale. Ensuite, il devra trouver un moteur le plus léger possible, qui pourra lui donner une poussée suffisante pour faire décoller le véhicule à la plus petite vitesse possible, en tenant compte du poids brut du véhicule.

Donc, le choix du moteur est relié aux dimensions du véhicule et du poids prévu. Dans le cas de l’Exocet, j’avais déjà décidé qu’il serait un monoplace, avec un flotteur (bateau) de 12 pieds de long. Le choix du profil de l’aile est très difficile. Il existe une quantité phénoménale de profils sur le marché. Chacun a au départ une vocation précise. Dans le cas de l’exocet, il suffisait de choisir un profil qui aurait la plus haute capacité possible de portance, sans créer une monstruosité aérodynamique.

De plus pour maintenir un niveau de stabilité longitudinale, je devais trouver un profil avec un % de cambrure élevé, avec la possibilité de reculer le centre de gravité aérodynamique à 40% du bord d’attaque, ce qui n’était pas évidant à première vue.

J’ai donc choisi le profil N6H15, un profil de pale d’élico, et je l’ai modifié pour que les nouvelles coordonnées x.y. du profil satisfassent les besoins de portance et de stabilité de l’Exocet. Ce profil a ensuite été testé dans une soufflerie aérodynamique virtuelle. Ce genre de service est gratuitement disponible chez NASA.
http://www.lerc.nasa.gov/WWW/K-12/airplane/foil2.html

En ce qui concerne la turbulence, tu veux sûrement parler de la traînée, est sur un avion, une constante que nous devons apprendre à vivre avec. Dans le choix d’un profil, la courbure définie la portance et la traînée.

Plus le profil est épais, plus il donne de portance et aussi plus de traînée. La décision de ces deux facteurs est un compromis entre la vitesse de décollage et la vitesse de croisière retenue. Plus on veut aller vite, plus le profil s’aminci et devient de plus en plus symétrique et aussi, plus la vitesse au décollage est grande.

Dans le cas de l’Exocet, ces paramètres ont étés décidés bien avant le calcul du profil.
Pour te donner une idée de l’altitude idéale où un WIG performe, il suffit de calculer la racine carrée de la surface alaire. Par exemple pour l’Exocet, l’altitude idéale se situe entre cinq et huit pieds de hauteur. Racine carrée de 64 pi.ca.= 8 pi.

Amicalement
Yves Vinet
 Revenir en haut »
Mononk Jacques
Chroniqueur


Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 642
Localisation: 46°37'N 72°41'O

 Message Posté le: Lun 29 Jan 2007 9:51 am    Sujet du message: Aérodynamisme
Répondre en citant

Je comprend bien les soucis que tu as du rencontrer pour le choix d'un profilé. En fait la mécanique ce n'est qu'une question de compromis, on ne peut pas tout avoir en même temps.

En parlant de turbulence je faisais davantage allusion à la dépression sous l'aile qu'à la trainé. C'est ce vide qui m'intrigue le plus. Par temps très humide lors d'une bruine par exemple, ça doit faire une fioume terrible. Il doit se former un mise en rotation de l'air à l'intérieur de la cavité et quand ça ressort derrière sous pression ce doit être un vaporisateur idéal.

Je te remercie beaucoup pour le lien sur foilsim. Peut-être va t'il répondre à quelles calculs que j'ai de la difficulté à solutionner. C'est qu'au début de l'hiver j'ai commencé à dessiner ce que j'appelle une élidrolienne, c'est à la fois une éolienne et une hydrolienne, la seul différence entre les deux milieux est la performance de l'appareil. Dans l'eau son rendement se tient au maximum.

Son principe au fond est une roue à aube semi-inversée. Comme c'est un concept qui n'existe pas, j'ai vraiment du mal à solutionner tous les paramètres et un de mes plus gros soucis est justement la turbulence. Ça modifie considérablement le résultat final en milieu aquatique ce n'est pas si grave mais dans l'air je crains que dans les fait je perde 25% du rendement.

J'ai donc emprunté diverses formules ça et là et j'ai bien l'impression que je suis autour des 10% d'erreur voir beaucoup plus dans certain cas. C'est inacceptable mathématiquement mais bon je fais avec une probabilité si grande qu'après un essai si en fait je suis bien deça des prévisions j'aurai un rendement extraordinaire. C'est beau l'optimisme tu ne trouve pas. Ha ha.

Je trouve à ma turbine des avantages très pratique. Une efficacité accru par rapport à la turbine Francis (la préféré d'hydro Québec) puisque j'élimine les frottements et par le fait même j'augmente la longévité des palmes. Une abscence d'effect Doppler, bon peut-être pas à 100% mais tellement faible qu'elle ne risque pas de perturber l'environnement comme c'est le cas avec les éolienne Darrieus qui modifient les micro-climats dangereusement. C'est précisément en ayant plus de détail sur les turbulences que j'arriverai à résoudre le problème Doppler. Ce qui est préoccupant c'est ce que le site de la Nasa que tu m'as référencé appelle boundery layer.

Bon je ne vais t'achalé plus avec mes idées révolutionnaires parce que j'en ai quelques unes. Je ne vais me vanter ce ne sont pas des révolutions mécaniques c'est simplement une autre façon de mettre ensemble des éléments qui ont plus d'avantages que d'autres. Par compte y a mon petit robot ah lui il possède des caractéristiques inédites enfin moi j'en ai jamais vu sur le marché mais peut-être que toi tu as déja vu des choses comme une roue modulable en diamètre de 9 à 16 pouces. Je l'ai laissé de coté depuis quelques années à cause d'un foutu problème de composante informatique avec lequelle j'ai perdu pas mal de plan.

Le petit robot qui remplace deux hommes en ne dévellopant qu'un dizième de force, soit deux fois moin d'énergie nécessaire au même travail, hé bien de 1643 objets je n'ai réussi à n'en récupérer que 73. Il était fait avec autocad 14. Je me suis découragé mais cette semaine je vais essayer de récupérer d'autres plans à partir d'un vieux pc, je me croise les doigts.

Ah oui je voulais te dire pour le commentaire que tu as laissé sur un autre sujet du forum, tu as raison l'imagination c'est la clef de la créativité et quand les standards ne font pas il suffit d'en inventer d'autre. Faut pas se borner à la limite du voisin et comme je disais un moment donné à Élie, dans ingénieur souvent "in" doit être prit au sans de "sans". Des sans génie et non pas des ingénieux. Bon je ne vais me foutre de la gueule de certain, déja qu'ils se font appeller gningningnieur.

Trève de plaisanterie, si tu pourrais m'expliquer le véritable avantage de cette concavité sous l'aile et la mécanique des fluides qui s'y produit ce serait apprécié mais te sens pas obligé de répondre à mes questions. Parce que j'en ai tout le temps.

Aurevoir.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinety
Invité





 Message Posté le: Lun 29 Jan 2007 4:07 pm    Sujet du message: Re: Profilé
Répondre en citant

Salut Mononk Jacques

Si tu as visité mon site, tu as lu que ne suis pas un ingénieur en aéronautique, mais que je suis comme toi plutôt ingénieux. La majorité des inventions sont issues de personnes qui ont la bosse de la compréhension mécanique intuitive et non de scientifique de haut calibre, mais passons.

Mais quand même, j’ai grassement gagné ma croûte en supervisant la destiné d’un département de génie industriel dans un grosse boîte international et ensuite ma propre compagnie où j’étais l’homme à tout faire. Donc je comprends bien ta façon de penser.

Mononk Jacques à écrit :

Citation:
En parlant de turbulence je faisais davantage allusion à la dépression sous l'aile qu'à la trainé.


Tu fais sûrement référence au tourbillon d’air appelé en anglais « vortex ». Un vortex est un tourbillon d'axe vertical muni d'une dépression plus ou moins importante sur cet axe. On l'observe en particulier du passage d’un avion. Un vortex est dangereux pour les avions à proximités, mais il est la résultante de la portance. Sans vortex pas de portance.

Mononk Jacques à écrit :
Citation:
. Ce qui est préoccupant c'est ce que le site de la Nasa que tu m'as référencé appelle boundery layer


Tu dois considérer une pale d hélice (aube) comme un aile en rotation. Les mêmes lois de l’aérodynamique s’appliquent. Par exemple, tu parles du «boundery layer ».

Une hélice fine, bien profilée, avec une surface très lisse, aura un rendement nettement meilleur qu'une hélice grossièrement taillée, profilée plus ou moins régulièrement et dont la surface sera rugueuse. Il est essentiel de soigner particulièrement les pales d'hélices Le rendement global de ton éolienne en dépendra.

La vitesse de rotation de l'hélice est déterminée par le facteur de rendement qui varie de 2 à 6, voir plus, la vitesse du vent et, la circonférence de l'hélice. Rendement = R. Vitesse du vent en m/s = V. Temps en secondes (60) et enfin circonférence = C soit :
V fois V fois V fois R ( entre 2 à 6) fois 60 (secondes C ( diamètre fois 3,1416 )

Ce sont ces irrégularités de profilage qui causent la turbulence aérodynamique. Pour tester ce phénomène et le visualiser, on attache plusieurs bouts de ruban d’environ 6 pouces sur plusieurs points sur l’extrados de l’aile. Lors des essais, si les rubans tourbillonnent de tout cotés, il y a un mauvais profilage de l’aile qui se traduit par des turbulences qui ralentissent la progression de l’aile dans l’air. Si les rubans collent à l’aile, le profilage est correct. Ceci pour répondre à « boundery layer ».

Tu peut utiliser le programme « Foilsim » pour tester tes profiles. Aussi, il existe des programmes pour modifier un profil d’aile.
http://www.airfoils.com/
http://aeromaniacs.free.fr/articles/profilwold.htm#freewares
Tu peux en utilisant ces freewares, modifier tes profils de pale pour trouver le bon compromis. Plusieurs de ces programmes sont disponibles en français.

Le rendement d’un profil est proportionnel au carré des différences de vitesses. Si une pale tourne 2 fois plus vite, le rendement sera 4 fois plus grand, 3 fois plus vite = 9 fois plus grand. Tu dois tenir compte de ce phénomène aérodynamique dans tes calculs. La vitesse de référence est la vitesse moyenne du vent dans une période de temps donnée.
N’oublis pas une pale est une petite aile. La surface est PI.R².

Mononk Jacques à écrit :

Citation:
avec les éolienne Darrieus qui modifient les micro-climats dangereusement.

Je te crois sur parole, car je n’ai jamais joué sur ce terrain. Mais j’aprend vite, si ça m’intéresse.

Mononk Jacques à écrit :
Citation:

Bon je ne vais t'achalé plus avec mes idées révolutionnaires parce que j'en ai quelques unes. Je ne vais me vanter ce ne sont pas des révolutions mécaniques c'est simplement une autre façon de mettre ensemble des éléments qui ont plus d'avantages que d'autres.


Jamais tu m’importuneras avec tes idées. Ces justement le but de cette enfilade que j’anime.
Il y a peu de grandes inventions nouvelles comme la roue. Ces justement ces raffinements mécaniques qui fait progresser la technologie Il y a 100 ans, les autos étaient des plus rudimentaire mécaniquement, aujourd’hui c’est l’addition de raffinements mécaniques hérités d’individus comme toi, qui en font de vrais bijoux.

Mononk Jacques a écrit :
Citation:
. Par compte y a mon petit robot ah lui il possède des caractéristiques inédites enfin moi j'en ai jamais vu sur le marché mais peut-être que toi tu as déja vu des choses comme une roue modulable en diamètre de 9 à 16 pouces. Je l'ai laissé de coté depuis quelques années à cause d'un foutu problème de composante informatique avec lequelle j'ai perdu pas mal de plan.


Je serais très intéressé de connaître les caractéristiques du robot dont tu parles et aussi ta roue modulable. Par contre, si tu n’as pas déposé de brevets sur ces gugusses, tu risques de te faire voler tes idées et que d’autres en profiteront à ta place. Tout cela est relié à tes ambitions personnelles et ta philosophie de la vie.

En ce qui concerne la perte de plans ou d’informations, c’est ce qui m’est arrivé souvent aussi. Mais j’ai constaté, que si je reconstituais rapidement ces informations fraîches à la mémoire, je perdais peu de matériel important. Je dirais que la majorité des informations que nous gardons sont souvent des informations glanées sur le web et souvent encombrent notre disque dur.

Mononk Jacques a écrit :
Citation:

Il était fait avec autocad 14. Je me suis découragé mais cette semaine je vais essayer de récupérer d'autres plans à partir d'un vieux pc, je me croise les doigts.


Je souhaite que tu récupères le plus possible de tes plans. Je sais par expérience, qu’on dépense une quantité astronomique de temps pour affiner nos plans. C’est enrageant quand on les perd. Personnellement, j’utilise Autocad 2004 français. J’ai essayé les plus récents, mais je suis retourné à mon vieux 2004.

Quand j’ai commencé à dessiner mon exocet, avec un cad à deux dimensions, je me suis vite aperçue des limites d’un tel cad, surtout en ce qui concerne la mécanique, les masses (poids) et les calculs des forces et des moments. J’étais continuellement bloqué pour la visualisation en 3 dimensions et ça prenait un temps fou pour essayer de transposer en 3 faces.

J’ai alors décidé d’apprendre autocad 3d. Mon fils le plus vieux m’a procuré le programme Autocad 2000 et le plus jeune, le livre d’apprentissage de 1620 pages. Toute une brique. Vue que j’étais à ma retraite, que je n’avais pas l’heure, mais beaucoup de temps disponible, j’ai auto-planché sur le cours pendant 3 mois, à 10 heures par jour et 7 jours par semaine. Après cette période, j’étais écoeuré de dessins cad 3d.

Il m’a fallu près de 6 mois pour reprendre goût au dessin cad 3d. Durant cette période, je me suis consacré entièrement à monter mon atelier dans ma cave.

Je puis t’assurer de la puissance de l’Autocad 3d. Mais rien ne remplace l’imagination et l’intuition. Il est impossible de dessiner quoi que ce soit si on ne peut pas imaginer avant, un concept quelconque.

Mon ami, je te remercie pour l’intérêt que tu portes à mon Exocet, mais je suis très curieux pour les gugusses que tu crées et n’oublis pas, si c’est possible, de nous faire partager tes concepts originaux.

P.S. J’aimerais en connaître plus sur ton projet éolienne ou hydrolienne.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
vinety
Invité





 Message Posté le: Lun 29 Jan 2007 5:22 pm    Sujet du message: Effet de sol
Répondre en citant

Salut Mononk Jacques

Citation:
Son principe au fond est une roue à aube semi-inversée.


Je crois comprendre d’où te viens le problème de la perte d’efficacité de ta pale quand elle est utilisée comme éolienne. Si ta pale est semi-inversée, je comprends que l’extrados fait face au flux d’air. Si c’est le cas, la pression de l’air est appliquée sur l’extrados (partie convexe de la pale). Dans ce cas, tu comptes sur la dépression de l’air pour activer la pale, ce qui donne un très mauvais rendement.

J’ai déjà fait la même erreur avec la conception d’un aspirateur à eau. Je comptais sur la dépression de l’air pour aspirer la poussière à travers l’eau. Mais il s’est avéré que j’avais tort.

Tu te rappelles : (Allume un chandelle et essai de l’éteindre en l’aspirant ! C’est quasiment impossible de l’éteindre sans un très gros effort. Par contre, si tu souffles dessus, il est maintenant facile de l’éteindre. (Dépression vs pression

J’ai renversé le cours de l’air et ainsi l’aspirateur était beaucoup plus efficace. Mais comme je voulais aspirer l’air de l’atelier et le débarrasser des poussières, je me devais de trouver un moteur beaucoup plus puissant et redessiner mon hélice pour tourner beaucoup plus vite.
Finalement, j’ai abandonné ce projet par perte d’intérêt.

Mais il fonctionnait, pas de filtre à air mais de l’eau.

P.S. Si ce n’est pas le cas (inversion), oublis mon intervention. Quand j’y pense, j’ai aussi joué avec des turbines!


Amicalement
 Revenir en haut »
Mononk Jacques
Chroniqueur


Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 642
Localisation: 46°37'N 72°41'O

 Message Posté le: Lun 29 Jan 2007 9:32 pm    Sujet du message: Profilé
Répondre en citant

Salut Vinety.

Ben en fait j'ai visité ton site lors de ton arrivé sur l'autre forum astro-Québec avant qu'il ne disjoncte. Je retournerai le voir quand j'en aurai l'occasion pour le visité plus en détail. Comme je t'ai dis ce qui m'a frappé c'est cette courbure négative sous l'aile, c'est cet endroit précis qui me chicotte, de savoir ce qui s'y passe va m'aider à comprendre son avantage. Pour l'instant j'ai de la difficulté à saisir pourquoi tu traines ce frein. Si tu l'as modélisé peux-tu mettre une copie d'écran sur cette page? À moins que ce soit sur ton site dans ce cas je verrai quand j'irai voir.

Je te remerci pour ces nouveaux liens, plus j'ai de donnés plus je suis heureux. Tes calculs aussi c'est bien gentil mais en fait je n'utilise pas ce genre de mathématique appliquée parce que mon élidrolienne n'a rien à voir avec les Darrieus. Je ne suis pas d'accord avec ces appareils enfin en tout petit format ça va mais pas ces monstres qui sont sur le marché. Le principe n'est pas rentable, ça recolte quoi même pas 35% d'énergie dans les meilleurs cas, ça nécessite un vent rapide d'au moins 20 km/h dans le genre, ça ravage sans bon sens et ça perturbe à coup sur le climat. En haut de 1.5 kw je considère que c'est de la merde. Désolé pour mon langage.

La moyenne mondiale des vents annuelles est de 14 km/h, il faut donc viser en bas de cette moyenne. Ceux qui en sont le plus avec une production efficace raisonnable à partir d'un vent de 14 km/h c'est une compagnie de Montréal qui a gagné un prix d'ingénérie pour son concept. Le nom m'échappe mais je suis allé voir leur site parce que ça semblait ressembler à mon idée. Mais non il sont resté avec des idées élémentaires, par compte leur transmission elle est intéressante.

Par un calcul simple je devrais être en mesure de produire du courrant efficace à partir de 10 km/h. Je battrais donc le record mondial. Y a une turbine, elle est africaine je crois, qui est en mesure de produire quelques watts avec un vent de 12 km/h. Pas vraiment intéreresant non plus. Son principe est celui des turbines de ventilation qu'on met sur le toit des maisons. Encore là je bat leur efficacité largement. Rajoutons le fait qu'elle fonctionne dans l'air comme dans l'eau. Ici encore j'ai bien l'impression que c'est une innovation.

C'est comme tu dis "l’extrados fait face au flux d’air" pour un temps. Mais ce n'est un problème c'est un besoin, elle n'as pas d'axe comme tel. Oublie ça pour le moment faut voir pour comprendre. Pourtant son principe est d'une simplicité déconcertante. Une fois que tu l'as vu, mais pour l'instant c'est juste sur plan, tu te demandes comment ça se fait que ce ne soit pas sur le marché depuis longtemps.

Idem pour le "robot" (en fait c'est pas un robot dutout, enfin si... disons que c'est dure à dire) mais lui c'est vrai qu'il a des caractéristes asser impressionnantes. Je t'envoi un punch mais faut pas trop en parler, de toute façon c'est tellement discrêt de ma part de l'inscrire sur internet, je l'ai dessiné en version original avec des vis sans fin sur vis sans fin sur vis sans fin. Ce qui est une chose plutôt rare faut bien l'avouer.

Et ses roues modulables c'est d'une simplicité, je vais te faire voir un jour c'est certain. Ça non plus je ne comprend pas pourquoi ce n'est pas d'usage commun. J'ai dû les dessiner par obligation, par soucis de transport et de déplacement. C'est quand même asser pesant ce qui fait qu'il doit entrer dans une fourgonette, monter des marches tout seul et se déplacer dans du sable de plage sans problème avec le moins de composante possible bien entendu. Ce qui fait que la roue modulable s'est imposé d'elle même. Je te le dis y a rien qu'il ne fait pas et si tu me trouves quelques chose qu'il ne peut pas faire comme il est par module, ben je rajoute un autre module. C'est aussi simple que ça.


Je ne cherche pas à faire dans le compliqué, ça se complique tout seul assez comme ça. L'ergonomie est toujours en tête de liste. Je cherche plutôt des formes pratiques, modifiables et universelles qui puisse s'adapter à tous les besoins ponctuel. Le principe d'une structure modulaire me tient particulièrement à coeur. L'interchangeabilité dans certain cas mais surtout la facilité d'entretien, alors là absolument, sont sujet à une attention particulière sur tout ce que je conçois. Autant que possible ça doit être esthétique. Mes goûts sont plutôt classiques, pour te donner un exemple, la Ford Gt ça c'est un beau véhicule mais la Volks New Beatle ouf c'est pas terrible. Deux automobiles avec un accent du passé mais combien différentes.

Pour te dire mon sens pratique, même ma mèche de bougie perpétuelle est modulaire. C'est la mèche qui est perpétuelle pas la bougie faut bien s'entendre. Ça c'est plutôt caucasse c'est un insight que j'ai eû un soir que j'avais de la misère avec une chandelle, je me suis dis voyons comment ça que depuis le temps que les chandelles existe y a pas de mèche intelligente et paf elle m'est apparu. Je l'ai dessiné tout de suite ça prend 10 minutes.

Tu devrais voir mon selkey (sulkey) pour mon me promener en cheval. Je peux atteller un poney de 300 lbs ou bien un percheron de 2 400 lbs avec toujours les manouaires horizontaux et ajusté pour le cheval. Me promener avec des roues de 9, 12, 13, 14 ou 16 pouces avec le même essieux. Là-dessus je n'ai pas de mérite ça été prit sur Volksall, je ne suis pas certain de l'écriture mais c'est un petit char anglais. Pour une fois que les anglais faisaient quelques chose qui a de l'allure j'ai eû la chance de tomber dessus. De toute façon par son concept il est fait pour n'importe quelle sorte roue, sur le plan initial il est monté avec des roues de 42 pouces, c'est le format idéal pour aller avec mon appaloosa. L'hiver j'y met des ski, je l'ai peut-être aussi sur ski sur mon pc je vais regarder et si je l'ai je t'envoi ça. C'est beau mais c'est encore plus pratique. J'y ai mis une boule pour trainer un trailer. J'ai l'intention de faire un simili chuck wagon comme dans les film western avec la toile tu vois, pour mettre derrière. En ce moment y a pas de toit ni de suspension mais c'est déja prévu dans l'idée. Lame ouverte, lame fermé, ressort avec amortisseur comme sur une moto, tu peux en mettre 1, 2, 3 ou 4 c'est comme tu veux ton confort et ça change rien au selkey. C'est juste la place où j'ai passé mes travers qui font la différence. Faut que tu vois ça. Au pire allé je vais me trouver un kodak cette semaine, y est justement dans l'entrée de la maison en morceaux, faut que je le peinture. J'ai d'autre test à faire aussi. Là je me suis promené en manouaire haut mais je veux l'essayer en manouaire bas. Etbien sur tu aura compris que je peux atteler aux traits ou à la pinne.

Bon j'en dirais pas trop, je vais me faire mon radin pour les détails. Je me suis déja fait voler un plan et je ne l'ai pas trouvé drôle. C'était une remorque (un trailer) d'une polyvalence terrible. J'avais autour de 20 ans, trop innocent. Je présente le projet pour des fonds. Refusé. Quelques semaines plus tard je reçois un coup de téléphone, "Hey Mononk, j'ai vu ton trailer sur une pancarte sur le bord de la route. Y é pas pareil mais y d'y ressemble en maudit." Je suis allé voir et effectivement c'est un fabricant du coin qui l'avait reprit dans ses grandes lignes. Mais j'ai le bonheur de dire qu'il est moins ingénieux que le mien. Pis y est moins beau.

Mon p'tit robot je l'ai présenté à un investisseur déja, ça ne s'est pas concrétisé parce que ses conditions ne me convenait pas mais j'ai pris des précausions, je planchais encore sur les dessins et comme il ne savait pas très bien lire un plan, je lui ai présenté un "hide" en fonction semi-équipé. Au plus il peut raconter ce que vous avez lu sur ce forum.

Ouais je suis un peu pointilleux pour tout donné comme ça. Je l'ai fais par le passé et ça ne m'est jamais revenu bien au contraire, un coup l'idée acquise je deviens indésirable. Y en a qui sont près à faire pendre leur mère pour de l'argent.

Mais ma roue faut que ça devienne accessible au grand public ça c'est certain c'est trop utile pour tout le monde. Si je n'arrive pas à récupérer les plans je vais te faire une version sur autocad 2007 et je te le mettrai en 2004 pour la compatibilité. Je vais essayer de te faire un 3d. J'aime bien le 2d je trouve ça plus le fun et surtout pas mal moins long à faire. Mais ça fait plus beau de présenter un 3d. Quand j'ai commencé ça c'est avec autocad 12, je venais de laisser la 10, en DOS à l'époque, que je n'avais utilisé qu'en 2d et j'en ai profité pour faire deux maisons en 3d pour présenter à mes clients. Hey toé l'effect que ça l'a produit c'est surprenant.

Si tu t'intéresses un peu au cad je vais te dire que MasterCam c'est le top que j'ai vu. C'est un programme pour convertir les dessins en langage machine mais son interface graphique est magnifique. D'une simplicité absolu et d'une efficacité tout aussi remarquable. Il ne fait pas tout comme autocad mais on n'a pas besoin de savoir tout comme autocad non plus. 20 commandes et le tour est jouer. Je l'ai vu la première fois au tool show à la place Bonaventure et le technicien m'a montré comment l'utliser en 20 minutes et il a fabriqué la pièce qu'on venait de dessiner avec son centre d'usinage interconnecté. Magnifique.

C'est comme le contrôleur Masatrol, quand tu l'as vu tu te demandes pourquoi Fanuk vend encore sa cochonnerie. Encore au tool show j'ai eû un cours d'une demi-heure et c'est suffisant pour connaitre toutes les fonctions. On a fabriqué la pièce en plus. J'ai même passé les 15 dernières minutes sur le contrôle. D'une convivialité incroyable, tout par icône, les outils déja pré-programmés, les routines complètes, bolt circle, pic-bois, tout. Code G visible en tout temps. Ça c'est du matériel. Couplé sur un centre d'usinage Masak. On fesait un intake. Profondeur de coupe pour l'ébauche avec un train, 3/8 pouces par passe avec une avance de débile. Des changements d'outil rapide. Ho que ça débite l'engin. Une précision d'un dix millièmes vérifiable avec le micromètre après la fabrication. Faut leur donner ça les Japonais, il l'on la machine. Tu t'ennuis tu quand tu retombe sur une vielle meuleuse toé.

Là faut que j'y aille, on se reprend.


Dernière édition par Mononk Jacques le Mar 30 Jan 2007 6:45 am; édité 1 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinety
Invité





 Message Posté le: Mar 30 Jan 2007 12:53 am    Sujet du message: Re: Profilé
Répondre en citant

http://img441.imageshack.us/img441/6081/nervures4x8yv9.png

Salut Mononk Jacques

Comme tu peux le constater sur le dessin du profil de mon aile, la cambrure du profil est le calcul aérodynamique qui donne la portance réelle et le % de cette portance. Le résultat des calculs nous donne un aperçu des pressions et des dépressions du profil de l’aile qui se meut dans l’air. Ce que tu interprètes comme turbulence à l’arrière, est intuitif, mais fait parti du profil et son efficacité. Tout est un compromis.

Ce nouveau profil qu’on appelle « % de la courbure », est le produit de la portance du profil à chaque coordonnée x et y, et transposé mathématiquement en un profil scalaire des forces en jeu. La courbure nous donne un aperçu mécanique et aérodynamique du profil initial.

Cette cambrure exprimée en % et est ensuite utilisée dans le calcul réel de la portance.
A cette cambrure tu utilises l’angle d’attaque exprimé aussi en % pour ajouter à la portance si le besoin se fait sentir. Comme tu peux le constater le calcul d’un profil est un travail fastidieux qui requiert de la patience. Une question d’essais multiples basés sur l’enveloppe du design. (Poids, surface de l’aile, vitesse de décollage, vitesse de croisière, moteur, pas de l’hélice etc.)

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
Mononk Jacques
Chroniqueur


Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 642
Localisation: 46°37'N 72°41'O

 Message Posté le: Mar 30 Jan 2007 7:13 am    Sujet du message: Exocet
Répondre en citant

Salut Vinety.

Tu as bien fais de mettre une image parce que ton site est encore inaccessible. Ton profilé est un peu différent de celui de ma mémoire. La dépression est moindre que ce que j'avais retenu.

Tes nouvelles informations me seront utile bientôt.

Est-ce que ton montage avance bien?

@+
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinety
Invité





 Message Posté le: Ven 09 Fév 2007 2:02 pm    Sujet du message: Re: Exocet
Répondre en citant

Salut Mononk Jacques

Mononk Jacques a écrit:
Salut Vinety.

Tu as bien fais de mettre une image parce que ton site est encore inaccessible. Ton profilé est un peu différent de celui de ma mémoire. La dépression est moindre que ce que j'avais retenu.

Tes nouvelles informations me seront utile bientôt.

Est-ce que ton montage avance bien?

@+


Tu dois trouver que je suis un fieffé paresseux pour retarder autant de te répondre. Cela est principalement du au fait que j’avais des problèmes avec ma connection avec Internet. Je viens de m’apercevoir que la fiche de mon modem était mal insérée, ce qui causait des intermittences dans ma liaison.

Tu me dis que mon site est inaccessible, mais je crois comprendre pourquoi. Si tu essais d’accéder à mon site à travers l’adresse déjà publiée ; http://www.vinety.com. , il est impossible de s’y connecter car dans cette adresse il y a un point à la fin et cela rend impossible la liaison. Essais plutôt http:// www.vinety.com (sans point à la fin) ou click sur le médaillon WWW, au bas de mon texte ce qui est direct..

En ce qui concerne mon projet Exocet, je suis en ce moment pas mal léthargique, et je dois admettre qu’il avance peu. Depuis juin 2005, j’ai consacré beaucoup de temps sur la conception et la construction de mon VILYZIII. J’ai redessiné ce bateau 3 fois. J’ai construit un premier prototype que j’ai détruit quand il a été prêt pour la couverture de la toile d’époxy.

Le jour où j’étais prêt à le couvrir, je me suis aperçu que les lattes fendaient de toutes parts Je l’avais enlevé du moule pour le placer plus bas. J’avais mouillé les lattes pour faire sortir le grain du bois et le sabler de plus près. Mais à cause du fait que plus rien ne soutenait la coque, les lattes en séchant ont fendues de part en part. Erreur de ma part causé par le peu d’expérience acquise sur un tel projet.

D’une façon, ça ne me faisait rien, car la coque avait été faite avec des lattes de cèdre de ¼ de pouce d’épaisseur qui m’avaient rien coûtées et de plus je prévoyais motoriser ce bateau. Je l’ai coupé en longueur de 18 pouces que j’ai données au voisin pour nourrir sa truie. Ha Ha.

J’ai redessiné mon bateau en lattes de 3/8 de pouce et tel qu’on peut le voir présentement sur mon site. Après, j’ai monté mon site en août 2007 pour le montrer au monde entier. Et depuis, je chat sur les différents forums pour me faire connaître et faire ressortir mon site sur Google.

J’aimerais connaître quelqu’un plus jeune que moi qui aurais beaucoup d’énergie à consacrer à un tel projet. Ce n’est pas réellement une question d’argent mais plutôt une question de temps et d’énergie pour continuer. Comme tous les plans sont finis, il n’y a qu’à construire.

J’ai fouiner sut Wiki pour me renseigner sur les éoliennes. J’en sais en peu plus sur le sujet et je prévois aborder le sujet sur Le coin de l’inventeur.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
néo
Chroniqueur


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1796
Localisation: valleyfield

 Message Posté le: Mer 14 Mar 2007 1:12 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjours

Je suis estommaqué de votre sujet de conversation tres intéressante Wink

C'est tres bien expliqué Wink

Chapeau à mononk jacquesv et a vinety Wink

C'est tres instructifs Wink

aurevoir
_________________
vivre et laisser vivre
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinety
Invité





 Message Posté le: Jeu 15 Mar 2007 11:34 am    Sujet du message: effet de sol
Répondre en citant

Salut Néo

néo a écrit:
Bonjours

Je suis estommaqué de votre sujet de conversation tres intéressante Wink

C'est tres bien expliqué Wink

Chapeau à mononk jacquesv et a vinety Wink

C'est tres instructifs Wink

aurevoir


Merci pour les beaux compliments et de ton intérêt.
Si tu as des questions à poser à moi ou à MononkJacques sur mes projets et/ou sur les siens, je suis sûr qu'il se fera un plaisir d'y répondre et moi de même.

P.S. Autant lui que moi avons la propension à expliquer longuement et succinctement les choses. Ça fais partie des plaisirs de la communication.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
néo
Chroniqueur


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1796
Localisation: valleyfield

 Message Posté le: Jeu 15 Mar 2007 11:44 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjours

Bonjours Mr vinety , je suis heureux de faire votre connaissance Wink

Quelles sonts les dimensions de votre prototype aquaplane Question

J' ailu aussi que votre engin est propulsée par un moteur de 56 CV. Question

Est-ce-que c'est vraiment suffisant pour voler plus de 250 pieds de hauteur Question

OU est situé le réservoir à essence Question

Et finallement , quelle sorte d'essence votre moteur cabure-t-il???

Merci de vos réponses Wink

aurevoir
_________________
vivre et laisser vivre
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinety
Invité





 Message Posté le: Jeu 15 Mar 2007 1:19 pm    Sujet du message: effet de sol
Répondre en citant


Salut Néo

Citation:

Bonjours Mr Vinety , je suis heureux de faire votre connaissance
Quelles sont les dimensions de votre prototype aquaplane
J'ai lu aussi que votre engin est propulsé par un moteur de 56 CV.


Le prototype en question n’est pas un aquaplane, c’est un WIG, (Wing In Ground-effect)
En français « Un véhicule ailé se mouvant sur effet de sol. » Je le considère comme un bateau-volant.

C'est un monoplace. Il sera propulsé par un moteur Rotax 503 UL, de 49.6 h.p. Sa surface d'aile est de 65 pi.ca. Sur effet de sol, la portance augmente de 75% à 0% selon la hauteur. Plus c'est bas, plus c'est efficace.

L'envergure des ailes est de 16.5 pi. La longueur totale est de 14 pi. Les ailes sont repliables pour faciliter le transport et l'entreposage. Les ailes sont recouvertes d’aluminium de 16 mil.
La coque mesure 34 po. de large par 12 pi. de long. Au décollage, son poids total prévu incluant le pilote et l'essence est de 482 lbs.

La coque est dessinée comme un flotteur d'avion. Elle est bâtie en lattes de cèdre et recouverte de toile de fibre de verre de 6 oz. Elle est ensuite finie avec 4 couches de résine d'époxy, au dedans et au dehors. Je prévois atteindre l'effet de sol à 38 mi.hr. et une vitesse de croisière de 100 mi/hr. et plus, à 35 % de la puissance du moteur.

Citation:
Est ce que c'est vraiment suffisant pour voler plus de 250 pieds de hauteur


Néo, un WIG amateur vole en deçà de 45 pi. de hauteur. C’est un véhicule qui vole sur effet de sol, qui est uniquement présent à très basse altitude, à moins de 45 pi.. Il n’est pas conçu pour voler plus haut que l’effet de sol. Un WIG, doit être conçu pour ne pas voler au dessus de 45 pieds. Donc, dépassé l’altitude de 45 pieds où l’effet de sol n’a plus d’influence positive sur la portance, le véhicule doit alors utiliser toute la puissance du moteur pour se maintenir en vol. A ce rythme, le moteur va sauter très rapidement. Il ne faut oublier que la surface des ailes est sous dimentionnée pour justement ne voler que sur effet de sol. Ce n’est que l’effet de sol qui le maintient en vol. De plus, le véhicule ne peut se mouvoir que sur deux dimensions soit X et Y. Il ne peut monter ou descendre à volonté en utilisant un élévateur. Seul la puissance du moteur peut le faire monter et descendre. Donc pas question d’acrobaties aériennes. Sur l’Exocet, l’élévateur ne sert qu’à équilibrer l’assiette de vol. (trim en anglais).

Si ce n’est pas le cas, le véhicule est assujetti aux lois de la navigation aérienne qui sont très strictes. Les plans du véhicule doivent alors être approuvés par les agents fédéraux qui ne sont pas très tolérants sur le sujet et la construction doit être inspecté régulièrement. De plus, le véhicule étant alors considéré comme un avion, doit se plier à tous les exigences du ministère de la navigations aérienne. Ce qui est très compliqué et demande un suivie continue sur l’état du véhicule pour le maintenir en vol.

Un Wig n’est pas assujetti à toutes ces procédures gouvernementales. Il est considéré comme un bateau.

Néo a écrit :
Citation:
OU est situé le réservoir à essence
Et finallement , quelle sorte d'essence votre moteur cabure-t-il???


Le réservoir d’essence est situé sur le centre de gravité statique et sous le moteur. La variation dans le niveau de l’essence n’a aucune influence sur l’équilibre du vol. L’essence utilisé est la même que celle utilisée pour les Ski-Doo, de l’essence ordinaire.

P.S. Merci pour tes demandes.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
gab
Chroniqueur


Inscrit le: 10 Jan 2007
Messages: 1451
Localisation: montreal

 Message Posté le: Dim 18 Mar 2007 2:45 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjours

Donc, cette engin est conçu spécialement pour voler au-dessus de l' eau Question

Sinon, tu pourrais percuter des arbres étant donnéé la hauteur que tu doit voler Question

tchaos
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
vinety
Invité





 Message Posté le: Dim 18 Mar 2007 3:04 pm    Sujet du message: effet de sol
Répondre en citant

Salut Gab

gab a écrit:
Bonjours

Donc, cette engin est conçu spécialement pour voler au-dessus de l' eau Question

Sinon, tu pourrais percuter des arbres étant donnéé la hauteur que tu doit voler Question

tchaos


En ce sens tu as parfaitement raison. C'est pour cela que le fuselage est un bateau. Le milieu aquatique est je crois, le meilleur médium pour utiliser un WIG. Cependant, pour de courts moments il est possible de monter plus haut et de passer par dessus les obstacles. Il ne faut jamais oublier qu'un Wig est conçu pour voler le plus près possible du sol et qu'un moteur ne peut fonctionner à plein régime très longtemps sans l'endommager.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
néo
Chroniqueur


Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 1796
Localisation: valleyfield

 Message Posté le: Lun 19 Mar 2007 11:13 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjours

Merci beaucoup pour vos réponses mr vinety Wink

J,AI UN AUTRE QUESTION Embarassed

L' avion est -t-il conçu pour décollé sur l' eau ou sur la terre Question

aurevoir
_________________
vivre et laisser vivre
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vinety
Invité





 Message Posté le: Lun 19 Mar 2007 1:05 pm    Sujet du message: effet de sol
Répondre en citant

Salut Néo

néo a écrit:
Bonjours

Merci beaucoup pour vos réponses mr vinety Wink

J,AI UN AUTRE QUESTION Embarassed

L' avion est -t-il conçu pour décollé sur l' eau ou sur la terre Question

aurevoir


L’Exocet est conçu pour décoller sur l’eau. Par contre, un WIG peut parfaitement être conçu pour décoller de terre et/ou sur l’eau. Je m’explique, tu connais les avions amphibies, ceux qui peuvent décoller indifféremment de l’eau ou de terre en utilisant un système de roues escamotables. Et bien un système similaire de roues escamotables pourrait très bien être installé sur l’Exocet. Par contre, un tel système ajoute du poids au véhicule et en plus, aussi plus de traînées au décollage sur l’eau, donc plus de pouvoir, plus de poids et peut être plus de temps pour décoller. En aviation tout est question de compromis. Tu dois décider d’avance de ce qui est le plus important pour satisfaire tes choix.

Pour un tel projet, tu dois définir d’avance une enveloppe, un cadre de priorités des choix que tu veux faire. Par exemple, si tu souhaiterais créer on véhicule pour transporter 100 personnes à 250 milles à l’heures, tu vois la somme de problèmes que tu auras à solutionner. Le coût, les matériaux, l’expertise, l’espace de constructions, le personnel requis, dans combien de temps etc.

Tu ne peux pas tout avoir, un dentier et un piano. Ha, ha. Par contre tu dois décider de ce que tu veux avant de commencer à calculer les différents paramètres nécessaires à la réalisation du projet.

Pour l’Exocet les paramètres suivants ont étés définis avant de commencer à dessiner:

1- Un véhicule sportif à la portée d’un revenu moyen. Pas plus cher qu’un Sea-doo.
2- Pas trop encombrant, facilement transportable et pouvant être entreposé dans un garage normal. (Les ailes pliantes et courtes)
3- Pouvant être piloté par à peu près n’importe qui, avec une stabilité longitudinale assurée.
4- Economique à opérer.
5- Simplicité d’utilisation.
6- La coque pas plus longue que 12 pieds. (Un bateau en déça de 12 pi. ne requiert pas d’immatriculation.)
7- Pouvant être fabriqué avec mes moyens pécuniaires et l’espace disponible.

Comme tu vois, en décidant d’avance l’enveloppe d’un projet, on peut durant le design, s’en tenir aux paramètres fixés d’avance et régler chaque détail du projet avec sérénité. Chaque partie du projet doit contribuer à la réussite du projet final.

Quant tu crée un véhicule volant, tu dois toujours tenir compte du poids total du projet, de la surface des ailes, en maximiser la portance et minimiser la traînée. Pour un bateau volant, tu dois aussi tenir compte de la surface de mouillage. Tu dois la maximiser au maximum pour faciliter le décollage et en même temps le poids doit être au minimum. Tous ces détails définissent la puissance du moteur et permettre au véhicule de s’envoler avec grâce.

P.S. merci pour ta question.

Amicalement

Yves Vinet
 Revenir en haut »
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Technologies et inventions, nouvelles idées.... » EFFET DE SOL
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003