FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Sursauts Gamma, le mystère persiste
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum »  Débats scientifiques » Sursauts Gamma, le mystère persiste
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Dim 21 Déc 2008 2:50 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
C'est osé comme model et je doute beaucoup qu'il représente fidelement le point de vu d'albert Einstein.


Je doutes moi-même, parfois, si Einstein comprenait bien son modèle pour ne pas avoir débouté plus intensément le modèle de Newton. C'est une des raisons qui me font douter de la paternité d'Einstein pour ce modèle.

Citation:
??????


La masse est aussi une "conséquence" de déformation de la géométrie de l'espace. Wink

Citation:
C'est une bonne possibilitée parmis quelques hypotheses.


Une autre possibilité aussi valable, parce que du même genre, est le "Fiat Lux!"



Citation:
Cependant a l'infinit cette portée est infiniment faible .


Ouais! C'est comme de dire : Pas tellement coupable parce que le tueur à tué un agonisant. La portée est infinie que l'intensité soit faible ou pas, l'intensité faible (à l'infini) d'une seule étoile est infiniment faible, mais lorsqu'on donne cette portée à l'infini, il faut compter toutes les étoiles et toute la matière de l'univers. De sorte que plus vous ajoutez de la matière, plus la géométrie de l'espace universel est courbe. Comment se fait-il que l'univers soit plat, et qu'on se permette d'ajouter une matière inobservable additionnelle dix fois plus importante que la matière ordinaire?

On dit n'importe quoi pour pouvoir publier. Ce sont des conneries.

Citation:
Non, c'est des hypotheses que nous étudions et ce n'est pas une Foi aveugle.


Je disais que vos hypothèse étudiée sont basée sur une Foi aveugle en des données dépassées.

La plus importante de ces fausses données est celle de la "masse critique" de l'univers. La matière ne "retient" pas l'élan que l'univers à reçu lors de l'explosion du Big bang. Cette notion date de 100ans et est farfelue. L'univers est énergie cinétique et c'est ce qui la "propulse". La matière n'a rien à voir avec cette vitesse d'expansion de l'univers. Le mouvement n'est pas une illusion, il est partout; même l'espace est en mouvement d'expansion. Tout n'est que mouvement; autrement dit: tout n'est qu'énergie cinétique.

L'énergie de masse est une énergie cinétique dirigée vers un point précis et l'énergie de l,expansion de l'univers est l'énergie cinétique dirigée dans tous les sens. L'énergie ne se crée pas et ne se détruit pas, elle ne fait que se transformer. Tout le monde sait ça et personne ne considère cette donnée au niveau universel.

Citation:
je ne vous comprend pas encore, mais je commence a comprendre la ou vous me semblez faire erreur


Ouais! Je fais erreur avant même que vous compreniez ce que je veux dire. C'est ça que j'appelle la Foi aveugle.Je suis un pécheur face à l'officialité dogmatique. Vous commencez à comprendre.

Citation:
Newton a déja admis ne pas connaitre la cause de la gravitation,


Non; il a admit ne pas croire au genre d'explication "magique" qu'il donnait à la gravitation. Mais ses formules fonctionnaient et étaient plus importantes que ses explications.

Citation:
a moins de fournir une source de référence aussi fiable que Radio Canada,


Radio Canada possède des sources fiables pour toutes les notions contradictoires ou pas sur tous les sujets possibles. Vous êtes donc condamnés à vous servir de votre jugements près avoir visionné toutes les présentations contradictoires de sources sûres de Radio Canada.

J'imagine que vous êtes au courant que ce n'est pas toutes l'école scientifique qui est d'accord avec les données offcielles. Il existe plusieurs savants qui réfutent chacun leur partie des données scientifiques. Les "sources sûres" dont vous parlez n'existent pas, l'opinion de la majorité est le résultat accepté par l'intelligence moyenne de cette majorité. Sachant que les génies sont moins nombreux que l'intelligence moyenne, l'opinion générale de l'ensemble me semble dangereuse à accepter sans double vérification.

La démocratie c'est bien beau, mais elle résulte à donner le pouvoir à des individus représentant de l'imbécilité moyenne de la population. C'est un fait indéniable.

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Mer 24 Déc 2008 8:43 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

En fait la véritable question est : Ontologie ou Épistémologie !

Il s'agit de formalisme descriptif et déductif via l'observation de fait scientifiquement élaboré, cela est en réalité une modélisation de la chose et non la chose en soi (Ontologie), il s'agit donc d'épistémologie ici !

En RG, il ne faut pas transposer le formalisme relativiste (contraction-dilatation de lorentz, facteur d'invariance/covariance par translantion de coordonnées et autre) a des objet réelle de la nature, comme la trame de fond espace-temps (pseudo éther !!!) ! Tout ce que l'on peut dire par association : c'est comme si les choses était comme ceci, et non les choses sont comme cela !!!!! La gravitation est déduite a partir de l'observation de son comportement (qui est formalisé !) et traduit une effectivité observable et mesurable entre les objets de masse pesante (énergie de masse....) Mais la nature même de la gravitation n'est pas en même temps cette espace et ce temps (qui se contracte ou dilate en fonction des relations de covariance basé sur l'invariance de C (ou la proportionnalité de V/C) ! ) prit comme substance réelle de la nature, puisqu'il s'agit d'un objet encapsuler (le formalisme connt t'elle) servant a la modèlisation !

C'est la même chose en MQ et le 'ET' du chat de Stodinger, la superposition des états (basé sur les vecteurs d'espace abstrait (nombres immaginaire et complexe) d'Hilbert) traduit un comportement d'onde (cohérence quantique, interférence etc...) sous forme d'effectivité déduite et formalisé (équation de l'évolution du vecteur d'état de Strodinger et de De Broglie), et non comme une onde réelle ontologiquement dans la nature ! La MQ évacu le en-soi de la chose étudier, et elle probabilise schématiquement (via le formalisme quantique) l'objet comme innexistant avant et après un actes de mesure (la seule observable !). Comme si l'objet de réalité n'existait pas avant une interaction (réduction du paquet d'onde et donc la partie corpusculaire de l'onde immaginaire d'avant la mesure ou l'acte de mesuré) ! Le problème c'est que la chose en soi (de la particule que l'on veut mesurer et étudier) existe bien évidament avant l'acte de mesure (avant la réduction qui survient lors de l'interaction via l'ensemble des probabilités d'origines (le champs d'onde !!!) du vecteur d'état) !

Le 'ET' du chat de Strodinger vient de cette ontologie métaphysique ou de cette indétermination entre onde et corpuscule (ou quanton) d'avant et d'après l'actes de mesure, cette manière d'encapsuler le formalisme quantique soustrait l'objet de mesure en lui-même de l'entité de prédiction quantique. Le comportement d'onde relié a cette indéterminé est en fait le fruit du formalisme en lui-même et relié a l'impossibilité de vérifier l'états quantique de l'objet avant et après l'actes de mesure, que via seulement ce schéma de statistique probabilisé axés sur des projection de possible ! (via la décohérence (fruit de relation avec l'environnement relationnel) !)

Il s'agit donc d'un comportement d'onde relié au formalisme utilisé (non pas de manière directe, mais via l'interface qui est un instrument de mesure quelconque) pour encapsuler une non connaissance et non comme un objet de réalité. La trame de fond en relativité générale (le continum) suit également ce même schéma d'effectivité (épistémologie et non ontologie ! elles ne sont pas tranfugurable de l'un a l'autre (du formalisme a l'objet propre de la nature), a cause de la non mesure de l'en-soi de la chose en question, car on mesure en fait des relations de surface (relation d'effectivité comportementale) de champs d'énergie (ou la partie dure d'une particule selon le niveau d'énergie utilisé dans un expériance type) !!!!).

Le temps n'est pas quantifiable (en unité discrète) car le temps n'est pas celui de la RG comme trame de fond ! Car le temps est en fait une unité arbitraire d'effectivité axées sur la mesure des relations de transition, qui eux-même dépende des niveau d'énergie impliquer et de leurs réelle nature (le en-soi des objet de la nature composé de champs d'énergie qui ce manifeste via leur relation comportementale) !

La matière noire et l'énergie noir découle des mêmes comceptes de limitation de la connaissance, leurs schématisation abstraite (immaginaire au même titre que les espace d'Hilbert en MQ) découle d'une limite non connu de nos connaissance et rien de plus tout comme en MQ avec les concepte d'onde et de supperposition !!!!

(si tu tourne le dos a une fleure, elle existera toujours dans ton environnement que tu ne regardera plus que dans la direction opposée, mais elle existe toujours dans le monde en constante relation, mais devenut transparante a ton regards, tu fais comme si elle n'existait plus, c'est ce que fait la supperposition quantique en ce questionnent sur les prévisibles relationnelle du monde, et non sur les objets eu-mêmes, car la fleur existe de par son en-soi propre, et c'est par son en-soi propre qui la fait interagire avec son environnement et dont on cherche a traduire dans le formalisme l'objectivité comportementale !) La chose existe toujours, même si nous y avons plus axxès avant et après une mesure, car l'acte de mesuré (l'interaction) dévoile seulement ses dimensions matériel a notre regard !

A faire attension donc entre ontologie et épistémlogie !

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mer 24 Déc 2008 3:43 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
cela est en réalité une modélisation de la chose et non la chose en soi (Ontologie)


Pas du tout; une déformation de la géométrie de l'espace est une réalité et non une modélisation. Lorenz ou qui que ce soit d'autre n'a rien à y voir.

Citation:
c'est comme si les choses était comme ceci, et non les choses sont comme cela !!!!!


Pas d'accord, même si cela est un point de vue qui se répend car il permet de dire n'importe quoi. Faire de la science n'est pas de dire n'importe quoi.

Citation:
En RG, il ne faut pas transposer le formalisme relativiste


Lorqu'on parle de l'univers on ne parle pas de RG et lorsqu'on parle de RG on ne parle pas de l'univers. Ce qui n'empêche pas que certaines infos en RG se retrouvent dans l'univers.

Une autre chose. Einstein ou Newton n'ont rien à voir avec la réalité de l'univers, ils ne sont que des personnes qui expliquent ce qu'ils ont perçu. Il se trouve qu certain perçoivent avec plus d'exactitude que d'autres parce qu'ils recoivenet plus d'infos.

Citation:
C'est la même chose en MQ et le 'ET' du chat de Stodinger


1) Ce n'est pas Strodinger.
2) Ce n'est pas la même chose qu'en MQ et
3) ce n'est pas la même chose qu'en ET.

Citation:
!) La chose existe toujours, même si nous y avons plus axxès avant et après une mesure,


C'est ce que je me tue à essayer de faire comprendre au sujet du mouvement. Il existe et est présent même si on ne le perçoit pas.

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Mer 24 Déc 2008 4:40 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut Élie

Citation:
Pas du tout; une déformation de la géométrie de l'espace est une réalité et non une modélisation. Lorenz ou qui que ce soit d'autre n'a rien à y voir.
Le formalisme le traduit comme t'elle (objet de mesure déduit et interprété via des modélisations a variable temporelle et spatial soumis a l'invariance de C). Mais dans la nature réelle, la gravitation reste toujours une inconnut comme substance (sauf les effet qui sont traduit en RG comme comportement gravitationnel et ondulatoire pour la MQ), et ce sont les objets en relation qui la définise (relationnellement) en réalité, alors il faut avant toute chose trouvé l'origine de la substance réelle de ces objets (l'éssance même d'un champs quantique d'énergie, car le temps descriptif (RG et MQ) découle bien de leurs relation-évolutive mutuelle) !

La science décrit la relation entre les choses, pour en faire resortire des schémas de théorisation, mais la science reste muette aux chose dans leurs en-soi propre (le sujet et non l'objet) ! Car en dehord de la description d'un phénomènes vut de l'extérieur, la chose étudier a une existance propre envers elle-même et les objets qui l'entoure et qui dévoile l'objectivité des choses via leurs relation de toute sortes.

Citation:
Pas du tout; une déformation de la géométrie de l'espace est une réalité et non une modélisation.
Si cela est un fait réelle de la nature, montre la moi !!!!! (en dehord du formalisme qui la décrit !)

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Jeu 25 Déc 2008 5:10 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
alors il faut avant toute chose trouvé l'origine de la substance réelle de ces objets (l'éssance même d'un champs quantique d'énergie, car le temps descriptif (RG et MQ) découle bien de leurs relation-évolutive mutuelle) !


Tu mêles les idées avec les faits réels.

Si tu te promènes dans un prés et que tu mets le pied dans une bouse de vache, tu ne jongleras pas avec la description biologique et chimique de la bouse; tu seras plus réaliste et objectif pour te trouver un petit bâton pour décrotter ton pied. La prose emberlificotée m'énerve. Rolling Eyes

Citation:
Si cela est un fait réelle de la nature, montre la moi !!!!!


Pour faire un parallèle avec la bouse où tu as mis le pied, tu peux sentir (voir avec tes sens) la gravitation, si tu sautes par la fenêtre du deuxième étage. Mais ils y a des gens qui croiront qu'ils attirent la Terre vers eux. Pour eux, c'est la bouse qui leur a sauté sur le pied, question de "formalisme" me diras-tu? Je ne crois pas. Laughing Wink

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Sam 03 Jan 2009 1:57 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut Élie

Tu me décris les effets de la gravitation, tu me dit pas ce qu'est la gravitation comme sujet ou en-soi de la chose !

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Sam 03 Jan 2009 6:21 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

La gravitation est le phénomène inexpliqué objectivement mais observé qui est produit par une redirection de la topologie de l'espace d'un volume d'espace spécifique vers un point central déterminé et précis de ce volume spécifique.

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum »  Débats scientifiques » Sursauts Gamma, le mystère persiste
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003