FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Les HAP, ces cafards cosmiques qui prolifèrent ......
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Les HAP, ces cafards cosmiques qui prolifèrent ......
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Lun 03 Sep 2007 11:35 pm    Sujet du message: Les HAP, ces cafards cosmiques qui prolifèrent ......
Répondre en citant

Salut a tous

Les HAP, ces cafards cosmiques qui prolifèrent dans la moiteur des supernovae

Privés de nourriture, piétinés, irradiés, empoisonnés. C’est la routine quotidienne pour les cafards.

Ce qu’ils peuvent endurer est inimaginable. Mais les astronomes viennent de découvrir quelque chose d’encore plus dur à cuire :

les hydrocarbures aromatiques polycycliques. " Ils peuvent même survivre à une supernova " affirme Achim Tappe, du Centre Astrophysique d’Harvard. Arrow



Crédit : Achim Tappe
La coquille de gaz en expansion formant le rémanent de supernova N132D vu par Chandra. La couleur indique l'intensité du rayonnement infrarouge recueilli par Spitzer

Les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP pour faire court) sont des molécules ayant grossièrement l’aspect d’un anneau et constituées de carbone et d’hydrogène.

Et ils sont à peu près autant appréciés que les cafards :

les hydrocarbures aromatiques polycycliques sont des polluants organiques très répandus puisqu’on les trouve pèle mêle et entre autres dans les gaz d’échappement, les huiles usées et la fumée de cigarette. Sept d’entre eux sont considérés comme cancérigènes.

Cependant, ils ont aussi des vertus.

Des molécules semblables aux hydrocarbures aromatiques polycycliques sont présentes dans notre ADN, et de plus en plus de biologistes s’accordent à dire que les hydrocarbures aromatiques polycycliques étaient présents sur Terre il y a 4,5 milliards d’années, lorsque la vie est apparue. Arrow



Crédit : DR
Modélisation de l'hydrocarbure aromatique polycyclique naphtalène, couramment utilisé dans les boules anti-mites sous le nom de naphtaline

En servant de squelette permettant l’assemblage de grandes molécules, ils ont peut-être joué un rôle essentiel dans le processus chimique qui a mené à l’apparition de la vie.

C’est bien la raison pour laquelle la découverte de Tappe pourrait être si importante.

L’histoire commence il y a 3000 ans, lorsqu’une grosse étoile située dans le Grand Nuage de Magellan a explosé.

Par bien des aspects, c’était une supernova comme les autres, libérant en quelques jours l’énergie que rayonnera notre Soleil en 10 milliards d’années.

Des gaz brûlants et des radiations mortelles sont venus déferler sur les systèmes stellaires environnants, tandis que l’étoile à l’origine de l’explosion a peut-être été complètement détruite.

Après toutes ces années, la coquille en expansion de la supernova, cataloguée par les astronomes sous la référence " N132D ", reste visible depuis la Terre.

Elle s’étend sur 80 années-lumière et a déjà balayé une masse équivalant à quelque 600 soleils. Les images du satellite Chandra en révèlent les contours encore chauds.

L’année passée, " nous avons étudié en détail N132D avec le télescope spatial Spitzer " poursuit Tappe. Spitzer est un télescope infrarouge, ce qui signifie qu’il est équipé d’un spectromètre sensible aux émissions infrarouges des hydrocarbures aromatiques polycycliques.

Un rapide coup d’œil sur N132D a révélé " des hydrocarbures aromatiques polycycliques dans toute la coquille de la supernova. Ils semblent être poussés par une onde de choc gazeuse de 8 millions de degrés.

Cette température endommage la plupart des molécules, pourtant l’essentiel des hydrocarbures aromatiques polycycliques y survit. "

Les astronomes savent depuis longtemps que les hydrocarbures aromatiques polycycliques abondent non seulement sur Terre mais dans tout le cosmos.

On les a déjà repérés dans des poussières cométaires, des météorites et de nombreux nuages interstellaires froids. Mais personne ne se doutait du fait qu’ils étaient si résistants.

" C’est la première fois que la capacité des hydrocarbures aromatiques polycycliques à survivre à une supernova est mise en évidence " résume Tappe.

Et ce pourrait bien être une des clés de l’énigme de l’apparition de la vie sur Terre.

Beaucoup d’astronomes sont convaincus du fait qu’une supernova a explosé dans notre coin de galaxie il y a 4 à 5 milliards d’années de cela, au moment même où du gaz interstellaire primitif entrait en coalescence pour former le système solaire.

Dans un des scénarios qui cherchent à décrire l’apparition de la vie sur Terre, les hydrocarbures aromatiques polycycliques auraient survécu à la supernova, et se seraient frayé un chemin jusqu’à la Terre grâce à son souffle.

Il s’avère que des empilements d’hydrocarbures aromatiques polycycliques peuvent se former dans l’eau (celle des Océans primitifs par exemple) et fournir un tuteur aux propriétés architecturales proches de celles de l’ADN ou de l’ARN et sur lequel des acides nucléiques ont pu venir se greffer.

" C’est une théorie à la fois captivante et prometteuse " assure Tappe. " Mais il nous faudrait plus d’expériences et d’observations pour juger de sa pertinence.

" Tappe entreprend sa part du travail avec une nouvelle session d’observations avec Spitzer.

" Nous cartographions la distribution des hydrocarbures aromatiques polycycliques dans N132D, en corrélant la position des molécules à celle de l’arc de choc révélé par Chandra " explique-t-il.

À partir de là, " nous espérons apprendre de quelle manière les hydrocarbures aromatiques polycycliques sont " traités " par le choc, et combien y survivent. "

Au final, les hydrocarbures aromatiques polycycliques pourraient s’avérer capables de survivre à la genèse elle-même. Les cafards n’ont qu’à bien se tenir !

source;

http://www.cidehom.com/science_at_nasa.php?_a_id=296

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Les HAP, ces cafards cosmiques qui prolifèrent ......
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003