FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Temps et espace.
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Temps et espace.
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Dim 25 Aoû 2013 1:07 pm    Sujet du message: Temps et espace.
Répondre en citant



Sans vouloir présumer d’aucune façon une « supériorité » à l’expertise des spécialistes, voyons une question simple, conséquente au concept du Modèle Standard :

Quelle est la taille de l’univers?

La science nous donne une réponse en tenant compte, dit-elle, de la théorie de la relativité d’Einstein :

« La théorie de la relativité générale d’Einstein nous a appris que l’espace-temps pouvait se déformer comme une membrane élastique. La théorie du Big Bang, bien confirmée par l’expérience et découlant de la théorie d’Einstein, nous indique que l’espace est en expansion. Mais elle est compatible aussi bien avec l’idée que(1) notre univers est une sorte de bulle de taille finie qui gonfle, qu’avec l’idée que (2) celui-ci était déjà de taille infinie au moment où a commencé son expansion. » (Futura science)
On ajoute : « Cette dernière idée semble paradoxale mais elle est mathématiquement cohérente. On peut aussi penser que (3) seule une petite portion de cet univers infini est entrée en expansion à un moment donné de son histoire.
»

Avouons que ce qui semble réellement paradoxal est que la cohérence mathématique puisse donner ces trois réponses comme étant possibles et qui sont, finalement, toutes les réponses que l’on pourrait imaginer (plus ou moins) compatibles avec le modèle standard. Il est impossible d’imaginer une seule réponse possible additionnelle qui soit compatible à ce modèle. Est-ce que ces trois réponses sont acceptables par la science simplement parce que des « spécialistes renommés » défendent chacune de ces possibilités? C’est ce que nous devrions découvrir.

La conclusion de la science est :

« En toute rigueur, tout ce que l’on peut dire c’est qu’au moins une portion spatiale d’un espace-temps s’est mis en expansion avec une vitesse dépassant celle de la lumière il y a 13,7 milliards d’années, avant de le faire à un rythme moins rapide bien avant sa première seconde d’existence. De sorte que les régions dont nous parvient aujourd’hui le fameux rayonnement fossile, les plus lointaines observables, sont à une distance d’environ 45,6 milliards d’années-lumière actuellement. »

Essayons de revoir ces données en intensifiant, si possible, ce « En toute rigueur » scientifique qui, déjà, prend un coup dans l’aile au niveau de la relativité d’Einstein, avec sa vitesse dépassant celle de la lumière.

Quant à l’exemple de la « membrane élastique », il est un peu malheureux pour parler d’un volume d’espace tridimensionnel; mais passons.

Par contre, un photon, voyageant à la vitesse de la lumière, qui nous arrive d’une distance de 45,6 milliards d’années-lumière et qui n’a disposé que de 13,7 milliards d’années pour nous parvenir me donnent des crampes d’estomac face au genre de mathématique pour le prouver; mais passons une fois de plus parce que, de toute évidence, je ne possède pas l’expertise nécessaire.

Nous parlons donc de l’univers et de sa taille. Voyons la définition du mot « univers » :

« L’Univers est l’ensemble de tout ce qui existe, régi par un certain nombre de lois. »

L’univers est donc composé de « tout ce qui est ». Conclusion : Il ne peut y avoir rien d’autre que l’univers. Ce qui élimine évidemment les « univers parallèles » de la science fiction.

Quant au « rayonnement fossile » on vient de voir que ce sont les photons les plus anciens qui parviennent jusqu’à nous. Ces photons sont ceux qui furent libérés lorsque l’univers n’était âgé que de 380,000 ans et qui produisent les photos que l’on obtient au moyen des satellites COBE, WMAP et PLANCK.

Mais revenons à cette affirmation qui veut que ces premiers photons visibles nous viennent d’une distance de 45,6 milliards d’années-lumière?
Nous savons qu’une année-lumière est la distance parcourue par la lumière durant la période d’une année à la vitesse de la lumière; tout comme 100 km/hre est la distance parcourue dans la période d’une heure à une certaine vitesse.

Nous savons que l’univers est âgé de 13,7 milliards d’années et nous savons que, selon la relativité d’Einstein, RIEN ne peut aller plus vite que la vitesse de la lumière. Alors comment se fait-il que des photons nous parviennent d’une distance de 45,6 milliards d’années-lumière si l’univers est âgé de 13,7 milliards d’années?

La réponse de la science est que l’univers a traversé, à ses tous débuts, une période d’inflation subite qui aurait grossi l’univers d’un facteur d’au moins 10^26 et probablement immensément plus (de l’ordre de 10^1000000, voire encore plus dans certains modèles).

Comme on peut voir, le facteur de grossissement « is no object » pour la science. L’important est que l’univers grossisse d’une façon extraordinaire dans un laps de temps minime de façon à concorder aux observations obtenues par expériences. Il faut également que ce grossissement ne soit pas un mouvement parce qu’alors, ce mouvement se ferait à une vitesse supérieure à celle de la lumière, ce qui n’est pas acceptable pour la science « en toute rigueur ».

Acceptons sans discuter (une fois n’est pas coutume) la théorie de l’inflation mais, par contre, si cette inflation s’est produite à, ou très tôt après, l’instant de Planck, il faudrait que cette inflation grossisse l’univers de 10^26 fois lorsque celui-ci était d’une dimension de 10^-35 m. Ce qui nous donne un univers qui n’a pas encore atteint la dimension de UN MÈTRE.

Soyons généreux et acceptons cette dimension plus que maximale de UN MÈTRE pour l’univers, après la période d’inflation.

Comme l’expansion ne peut se faire plus rapidement que la vitesse de la lumière et que l’univers est âgé de 13,7 milliards d’années issue d’une « explosion », la taille de l’univers d’aujourd’hui ne peut être plus que de 27,4 milliards d’années PLUS UN MÈTRE, dû à l’inflation que nous avons accepté sans discussion.

Personnellement après mon calcul, je n’aurais jamais mentionné l’avoir fait « en toute rigueur »; est-ce que la raison pour laquelle la science le mentionne est qu’elle en sent la nécessité pour être acceptable aux yeux des néophytes? Il semble bien que oui, car la donnée est incohérente sauf mathématiquement et encore, on peut se demander quelle sorte de mathématique s’y applique, comme on vient de le voir.

Mais, encore une fois, acceptons la donnée scientifique de 45,6 milliards d’années-lumière pour la dimension minimale de l’univers et regardons les autres options.

1) Nous savons que l’univers est âgé de 13,7 milliards d’années.

2) Nous savons que l’expansion de l’univers est une production d’espace (actuellement on la constate entre les galaxies, mais les galaxies n’ont pas toujours existé et l’expansion a débuté avant leur existence; ce qui nous ramène au fait que l’expansion est une « production d’espace »)

3) Nous possédons une photo WMAP de l’univers lorsque celui-ci n’était âgé que de 380,000 ans.

4) Nous savons que notre système solaire est âgé de 4,56 milliards d’années.

Donc lorsque l’univers se trouvait dans l’état montré sur la photo WMAP, notre système solaire n’existait pas encore. Il est bien de ne jamais oublier l’âge de notre système solaire lorsqu’on regarde l’univers.

Lorsque nous regardons une galaxie située à 10 milliards d’années-lumière de nous, nous regardons une galaxie telle qu’elle était lorsque l’univers était âgé de 3,7 milliards d’années après l’instant de Planck. Nous savons qu’à cette époque, notre système solaire n’existait pas encore; mais est-ce que l’espace qui nous entoure aujourd’hui existait à cette époque?

La réponse est non.

Voyons pourquoi.

Nous savons que rien ne se déplace plus vite que la lumière; donc même l’espace en expansion ne peut aller plus vite que la lumière (abstraction faite de la période de l’inflation). Supposons que l’univers prend de l’expansion à la vitesse de la lumière. Cela signifie qu’après 3,7 milliards d’années, l’espace de l’univers ne peut pas être plus grand que 7,4 milliards d’années-lumière, puisque 3,7 est la distance parcourue par la lumière et que cette distance devient théoriquement un rayon parce qu’elle partirait d’un point « explosif » dans tous les sens. L’espace qui nous entoure actuellement est âgé de 13,7 milliards d’années; donc il ne pouvait encore exister à l’époque à laquelle nous observons cette galaxie âgée de 3,7 milliards d’années.

Mais même là, ce calcul n’est pas encore exact et, malgré l’apparence, n’est pas logique avec les faits. Pourquoi?

Parce que la photo de WMAP qui est âgée de 380,000 ans après l’instant de Planck, nous entoure complètement. Autrement dit, nous somme à l’intérieur de la bulle verte de l’image au début de ce texte; et que le noir qui entoure l’image est un espace « qui n’existe pas ».

La réalité fait donc en sorte que cette photo de WMAP est l’image que l’on voit partout dans le ciel, quelle que soit la direction de notre regard ou de notre télescope. Donc si cette photo que nous observons est celle de la situation de l’univers lorsqu’il était âgé de 380,000 ans et qu’elle nous entoure complètement, le seul espace de l’univers qui n’est pas observable est celui derrière cette époque de 380,000 ans et qui s’étend, derrière l’image, jusqu’à l’instant de Planck ou même l’instant zéro. Il n’existe pas d’autre partie d’univers inobservable sauf celui là.

Et ce, même avec l’événement de l’inflation, puisque celui-ci s’est produit beaucoup antérieurement à cette date de 380,000 ans après l’instant de Planck. Autrement dit, l’inflation n’a aucun impact sur la taille de l’univers à partir de l’époque de cette photo de WMAP.

Et quelle que soit l’endroit dans l’univers où nous faisons notre observation, la photo de WMAP ne changera pas du tout et entourera toujours l’univers que nous observerons.

De plus, quelle que soit l’endroit d’où nous observons, nous aurons toujours l’impression d’être au centre de l’univers parce que l’instant de notre observation sera toujours « l’instant présent » qui regarde vers le passé et il n’y a pas d’autre « passé » de l’univers que celui qui est observable depuis la photo de WMAP sauf son passé initial d’une durée de 380,000 ans.

Il faut absolument comprendre que lorsqu’on regarde l’univers, on regarde le temps; la distance n’est qu’une perception du temps. La distance cosmique n’est que le temps qu’a duré un déplacement à la vitesse de la lumière.

Dans notre environnement habituel nous avons des distances qui ne sont pas strictement du temps parce que l’instant présent se retrouve partout dans cet environnement. Par exemple entre l’instant présent à Montréal et l’instant présent à Québec il y a une distance de 275 km que nous pouvons parcourir à la vitesse que l’on veut, ce qui influencera la durée du parcours. Mais dans l’observation de l’espace, on ne voyage pas à la vitesse que l’on veut; on est obligé de voyager à la vitesse de la lumière; ce qui élimine la notion de distance pour ne devenir qu’une notion de durée c’est-à-dire : de temps.

L’observation de l’espace est une observation strictement de temps puisqu’elle est l’observation du passé et quel que soit l’endroit d’où nous observons, nous observerons toujours le même passé de l’univers à partir de l’instant présent de l’univers.

À ce niveau de réflexion sur l’univers, on se rend compte que les mathématiques n’ont malheureusement aucune cohérence « explicative ».

Amicalement

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.


Dernière édition par Elie l'Artiste le Ven 22 Aoû 2014 11:26 am; édité 1 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3035
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Dim 25 Aoû 2013 9:02 pm    Sujet du message: Temps et espace
Répondre en citant

Élie L'Artiste a écrit:

Par contre, un photon, voyageant a la vitesse de la lumière, qui nous arrive d'une distance de 45,7 milliards d'années lumière et qui n'a disposé que de 33,7 milliards d'années pour nous parvenir me donne des ceampes d'estomacs face au genre de mathématique pour le prouver;

Salut;
il faut se méfier des vulgarisations:
la distance de 45,7 milliards d'années correspond probablement a la disance actuelle du rayon de l'Univers, soit en plus du 13,7 milliards d'années qui sépare la distance parcouru pour nous parvenir depuis l'émission du photon, plus(+) la distance parcouru de sa galaxie hote(ou région d'hébergement) qui continu de s'éloigner de nous après l'émission de ce photon,

c'est comme un bateau qui s'éloigne du rivage,
si on est a 13.7 mètres du rivage et au moment ou le bateau quitte le rivage, quelqu'un dans la bateau nous lance une boule, lorsque la boule sera recu par un personnage qui est a 13,7 mètres du rivage, la distance du bateau de ce personnage sera de 13, 7 mètres plus(+) la distance parcouru par le bateau durant le temps de vol de la boule Smile, voila un exemple par analogie.

La notion de la taille que l'Univers avait lors du début de l'inflation, ne s'applique pas a mon avis, j'imagine plutot une conscience Universelle qui nait, l'espace se comparant a une conscience a mon avis, d'ailleurs je vient de faire une petite recherche sur YouTube, en inscrivant dans la barre de recherche de la page d'accueil, l'expression:
conscience universelle,
il y a plusieurs vidéos a ce sujet, il a bien un éveil qui se fait présentement et qui avait commencé bien avant cette année Smile.
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Lun 26 Aoû 2013 11:45 am    Sujet du message:
Répondre en citant

La réponse est dans le site d'où on observe.

Il est impossible d'être un observateur "hors de l'univers" pour voir "l'explosion". Donc, la notion de rayon n'existe pas.

Nous sommes à l'intérieur de "l'explosion". C'est pourquoi, nous ne pouvons identifier aucun rayon de l'univers. Par contre; la circonférence de cette explosion est observable de l'intérieur et elle se situe à 13,7 milliards d'années-lumière de l'observateur où qu'il soit.

Je ne peux rien dire de plus, sauf que tout ce que je regarde est du "passé."

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3035
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Lun 26 Aoû 2013 10:39 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Elie l'Artiste a écrit:


Il est impossible d'être un observateur "hors de l'univers" pour voir "l'explosion". Donc, la notion de rayon n'existe pas.

Salut;
je ne suis pas contre que vous contestez la notion de rayon de l'Univers ayant 45.7 milliards d'années lumière, cependant les spécialistes peuvent affirmez que de la lumière existe a au moins 45.7 milliards d'années lumière de nous.
Élie L'Artiste a écrit:

Par contre; la circonférence de cette explosion est observable de l'intérieur et elle se situe à 13,7 milliards d'années-lumière de l'observateur où qu'il soit.

Je ne peux rien dire de plus, sauf que tout ce que je regarde est du "passé."

André Lefebvre

Il aurait bien une expansion de l'Univers dépassant la vitesse de la lumière et cela ne serait pas contre la relativité d'Einstein, c'est comme la loi d'un élastique, selon laquelle, plus l'élastique est grand, plus il peut s'étirer, une autre exemple, c'est lorsque l'on grandit, meme si on pouvait grandir de plusieurs centimètre en quelques heure(un bambou par exemple en croissance exagéré), les nouvelles cellule former n'ont pas d'énergie cinétique d'éloignement Smile, voila pourquoi la vitesse de la lumière n'est pas dépassé (dans un certain sens) Smile.
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Lun 26 Aoû 2013 11:08 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Que voulez-vous que je réponde lorsqu'on se triture l'esprit pour que les lois de la physique ne tiennent plus?
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3035
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Dim 01 Sep 2013 11:14 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Elie l'Artiste a écrit:
Que voulez-vous que je réponde lorsqu'on se triture l'esprit pour que les lois de la physique ne tiennent plus?

Salut;
pour ce qui est d'engendrer de l'espace entre les super amas de galaxies, il faut de l'énergie, puis lorsque les galaxies s'approchent dans les super amas de galaxies, elles gagnent de l'énergie cinétique, cette énergie cinétique équivaudrait peut-etre a de l'espace perdu dans les super amas de galaxies, mais comme on le sait, les galaxies et les molécules finissent par perdre leur énergie cinétique lors des collisions, en étant transformer en onde électromagnétique qui est de l'énergie émise par ces super amas de galaxies,
bien sur que ces ondes électromagnétique peuvent a leur tour engendrer de l'espace entre les super amas de galaxies, mais le bilan total est exothermique car il y a formation de nouvelles molécules plus lourdes lors des chocs de certaines molécules dans les gaz chauffer lors des compressions des nuages de gaz, cela est normal parce que normalement les formations de nouvelles structure sont exothermique, on peut aussi compter le possible changement de densité de l'espace en faveur de l'accélération de l'expansion.

Puis cela répond a la question que je me posait sur la partie du rayonnement fossile qu'on attribuait a la matière noire, en fait cette partie du rayonnement fossile est pour la contribution a la formation d'une partie de l'espace.
Reste a savoir si les super amas gagnent de l'énergie cinétique lors de l'accélération de l'expansion de l'Univers, si la réponse est non, alors la théorie de la relativité peut etre cohérente avec l'accélération de cette expansion de notre Univers Smile.
Édition 1, le 1 septembre 2013
Maintenant voici comment je considère la répartition du rayonnement fossile:
La partie du rayonnement fossile que l'on attribut officiellement a l'énergie sombre et a la matière noire serait surtout la partie qui a servit a engendrer l'espace et l'antimatière, lors de la première et la deuxième phase de l'expansion de l'Univers, il a bien une partie qui est pour la matière ordinaire(baryonique), elle est a peu près équivalente a la partie que j'attribut a l'antimatière,
on a vu ci-haut comment l'espace pouvait etre engendrer pour l'espace nouvellement former entre les super amas de galaxies, ce qui correspondrait a la présente phase de l'accélération de l'expansion de l'Univers Smile.
L'antimatière serait intégrer a la matière ordinaire a mon avis, car si elle était très concentrer dans certaine zone de l'Univers, comme par exemple entre les super amas de galaxies, on l'aurait probablement déja détecter Smile .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Madarion
Chroniqueur


Inscrit le: 18 Déc 2007
Messages: 2063
Localisation: Sud de la France

 Message Posté le: Lun 02 Sep 2013 5:18 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Au début fus la BRAME.

La brame est un assemble de particules élémentaires tous éguo et parfaitement espacé en ... grille.



Puis fus le big-bang qui courba cette brane en 11 dimensions.

Ce sont ces courbures qui forment les forces qui relis les divers corps.

voila !
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Lun 02 Sep 2013 10:33 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Brame est le cri du cerf ou du daim. Ce dont tu "parles" est la brane et fait partie des théories des cordes.

Citation:
pour ce qui est d'engendrer de l'espace entre les super amas de galaxies, il faut de l'énergie,...


Sauf que l'énergie ne peut pas augmenter en quantité dans l'univers; il n'y a donc pas "production" d'énergie. La "production" d'espace n'est qu'une conséquence du mouvement "expansionniste" qui est présent depuis les débuts.

Si la base de l'argument est erroné, le reste ne tient plus.
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Madarion
Chroniqueur


Inscrit le: 18 Déc 2007
Messages: 2063
Localisation: Sud de la France

 Message Posté le: Lun 02 Sep 2013 11:33 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Brane, ok !

Mais si cette théorie des cordes est exact, alors l'espace était là avant le B.B.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Lun 02 Sep 2013 3:44 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

"SI" cette théorie est exacte.

mais pour l'être il te faut trouver une corde n'ayant qu'un seul bout afin d'être "unidimensionnelle".

On ne peut pas dire "une surface unidimensionnelle" pour en faire une "vérité", comme on ne peut pas dire une "corde unidimensionnelle" lorsqu'une corde a deux bouts qui sont deux choses distinctes.

La seule "uni-dimensionnalité" possible est le "point"; rien d'autre.
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3035
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Lun 02 Sep 2013 6:28 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
pour ce qui est d'engendrer de l'espace entre les super amas de galaxies, il faut de l'énergie,...

Élie L'Artiste a écrit:

Sauf que l'énergie ne peut pas augmenter en quantité dans l'univers; il n'y a donc pas "production" d'énergie. La "production" d'espace n'est qu'une conséquence du mouvement "expansionniste" qui est présent depuis les débuts.

Si la base de l'argument est erroné, le reste ne tient plus.

Salut;
En fait cette énergie reste quand meme constante, car une bonne partie de l'énergie électromagnétique issus du rayonnement fossile est transformée en espace, puis parfois il y a perte de l'espace lorsque des astres gagnent de l'énergie cinétique, puis cette énergie cinétique peut etre transformée en énergie sous forment d'ondes électromagnétique, suite a des collisions ou perte d'énergie, en fin ces ondes électromagnétique peuvent a nouveau engendrer de l'espace, surtout quans elles s'éloignent de la matière.

Il est facile d'estimer l'espace équivalent a de l'énergie sous forme d'ondes électromagnétique ou sous forme de masse, a cause de l'équivalence de la masse et de l'énergie démontré par Einstein,
il suffit de convertir la matière noire estimée en espace:

supposons que les officielles estiment encore qu'il y a 5 fois plus de matière noire que de matière ordinaire(baryonique), or si je me souvient bien, la densité de matière baryonique dans l'Univers est de l'ordre de un atome d'ydrogène par mètre cube, donc la densité de l'Univers en matière noire est équivalente a environ 5 atomes d'hydrogène par mètre cube,
la masse d'un atome d'hydrogène est environ (1.67436)(10)^(-27) kg,
puis cinq atomes d'hydrogène donne (8.3817)(10)^(-27) kg,
comme on estime la matière baryonique a 4%, la matière noire ferait donc 20% du rayonnement fossile, puis supposons que l'énergie sombre ferait 70 %, l'énergie sombre plus la matière noire feraient donc 90 % de l'espace( ici je ne compte pas l'énergie cinétique de la matière ordinaire pour essayer d'etre cohérent avec la relativité), nous avons donc 90% du rayonnement fossile qui est transformé en espace, on a vu que 20 % de la matière noire qui donne une densité de 5 atomes d'hydrogène par mètre cube, pour 90% on a donc maintenant une densité[(90)/(20)](5) atomes d'hydrogène par mètre cube, ou 22.5 atomes d'hydrogènes par mètre cube, en équivalence bien sur,

22.5 atomes d'hydrogène donne une masse de (3.76748)(10)^(-26) kg par mètre cube, puis selon la formule E = mCC, cela donne une énergie de: (3.38604)(10)^(-9) joule par mètre cube,

soit un joule donne (2.9533)(10)^8 mètres cube,

un kilojoule donne (2.9533)(10)^11 mètres cube,

soit le volume équivalent a un lac de forme carré ayant des cotés d'environ 54.362947 kilomètres(écrivons 54 kilomètres) et une profondeur moyenne de 100 mètres,
pour maintenir un rond de poele au rouge, il faut fournir une puissance d'environ un kilojoule par seconde(ou 1 kilowatt) Smile, voila pour donner des ordres de grandeur pour faire la comparaison.

Madarion a écrit:

Au début fus la Brame.

Selon Élie, la Brame(ou brane) ferait partie de la Théorie des cordes,
je ne connait pas cette théorie, ni la Brame d'ailleurs Smile.
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Madarion
Chroniqueur


Inscrit le: 18 Déc 2007
Messages: 2063
Localisation: Sud de la France

 Message Posté le: Lun 02 Sep 2013 7:37 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Si tu as une heure devant toi voila la théorie des corde vulgarisée :

http://www.youtube.com/watch?v=i93oBqAAyjA&feature=player_detailpage

Citation:
mais pour l'être il te faut trouver une corde n'ayant qu'un seul bout afin d'être "unidimensionnelle".


Je l'ais trouvé

Mais ...

nos sens peuvent percevoir les molécules.
en dessous de la molécule il y a les atomes
en dessous de l'atome il y a les particule quantique
et en dessous les particules il y a les cordes.

Hors, si ont ajoute encore un degré en dessous des cordes je peut facilement prédire une corde ouverte. mais vus que déjà ces cordes sont hypothétique, et donc non scientifique, alors c'est périeux.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3035
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Lun 02 Sep 2013 9:44 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Madarion a écrit:
Si tu as une heure devant toi voila la théorie des corde vulgarisée :

http://www.youtube.com/watch?v=i93oBqAAyjA&feature=player_detailpage

.

Madarion a écrit:

Hors, si ont ajoute encore un degré en dessous des cordes je peut facilement prédire une corde ouverte. mais vus que déjà ces cordes sont hypothétique, et donc non scientifique, alors c'est périeux.

Salut;
dans la vidéo cette corde ouverte existe, si j'ai été assez attentif, il y a plusieurs formes de cordes.
Merci pour cette vidéo intéressante Smile,

pour l'interaction forte, l'antimatière expliquerait bien qu'un proton positif soit très solidement attaché près d'un proton négatif,
pour l'interaction faible, c'est le nombre de neutron qui souvent assure la stabilité, les isotopes qui ont plus de neutron, ont une stabilité différente, si je me souvient bien, la désintégration radioactive est une question d'équilibre et sans cette équilibre ont brise l'équilibre assurer par l'interaction forte et meme par les forces électromagnétiques, en fait on est plutot devant la simplicité de l'unification de la gravité et de l'électromagnétisme, dont j'ai déja trouver l'équation unificatrice( équation qui peut s'écrire sous au moins trois formes) Smile.

Les spécialistes sont capables de réaliser des équations mathémathématiques très complexe, comme le cas ici montrer sur cette vidéo et qui a passé sur ART(E), mais hier j'ai commencé a regarder une vidéo sur la matière noire et sur l'énergie sombre, vidéo qui a passé aussi sur ART(E), mais cette fois, les spécialistes semblent avoir passé a coté d'une très simple démonstration mathématique dont toute personne qui sait additioné, divisé et multiplié pourrait comprendre, en effet j'ai démontré que la matière noire n'était pas évidente dans notre galaxie et dans celle de Messier 33,
malheureusement les vulgarisateurs de ART(E) ne semblent pas en etre
informé, mon hypothèse c'est que il y a encore plusieurs spécialistes qui croient encore a une quantité importante de la matière noire en pourcentage, comparer a la matière ordinaire, parce qu'il(elle)(s) sont mal informé sur le rayonnement fossile, ont ne tient pas compte qu'il faut de l'énergie pour produire de l'espace, ce qui élimine presque toute l'importance attribué a la matière noire Smile.
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Madarion
Chroniqueur


Inscrit le: 18 Déc 2007
Messages: 2063
Localisation: Sud de la France

 Message Posté le: Mar 03 Sep 2013 5:12 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Arte (5) est pour nous Européens une chaine internationale entre la France et l'Allemagne. Elle est spécialisée dans la Culture et l'Art. Mais ne te trompe pas, ses reportages sont d’origine de toutes la planète.

Citation:
mais hier j'ai commencé a regarder une vidéo sur la matière noire et sur l'énergie sombre, vidéo qui a passé aussi sur ART(E), mais cette fois, les spécialistes semblent avoir passé a coté d'une très simple démonstration mathématique dont toute personne qui sait additioné, divisé et multiplié pourrait comprendre,


Il faut bien comprendre que nous ne pourront jamais atteindre le savoir absolu.
Ily aurat toujours des manques, et des exés
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Mar 03 Sep 2013 2:34 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
pour l'interaction forte, l'antimatière expliquerait bien qu'un proton positif soit très solidement attaché près d'un proton négatif,
Nous serions alors devant la manifestation de la "force" électromagnétique. Ce qui n'est pas conforme aux données.

Par contre, une simple considération du "spin" élimine cette force nucléaire forte.

Pour la nucléaire faible, le "champ d'action" géométrique du gluon l'explique suffisamment.

Quant à la matière noire; cela ne sert à rien d'en parler.
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
max
Chroniqueur


Inscrit le: 16 Mar 2008
Messages: 236
Localisation: st-hubert

 Message Posté le: Dim 08 Sep 2013 12:09 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Qu'est-ce-que la force FN Question quel est la rapport avec le Spin et la force électroforte Question merçi de vos réponses Wink
_________________
Toujours plus loin!!!
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11024
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Dim 08 Sep 2013 12:55 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut à tous

Max , tu dis;

Citation:
Qu'est-ce-que la force FN Question quel est la rapport avec le Spin et la force électroforte Question merçi de vos réponses Wink



Ça fesait un bail n'est-ce-pas max ?

La force FN est une force centrale qui est fonction du spin et non une interaction de type dipôle/dipôle.

La force attractive est plus forte lorsque les spins sont parallèles que lorsqu'ils sont opposés.

Lorsque les spins sont opposés, l'attraction n'est pas assez forte pour les lier.

Dans le deuton les spins sont donc parallèles.
Il s’agit là d’une observation de la plus haute importance.

D'ailleurs , si l’orientation des spins est essentielle pour que la liaison se fasse, et si l’orientation du spin qualifie bien le sens d’un mouvement de rotation alors, proton et neutron étant pourvus d’un moment magnétique, on peut penser que les principes de l’électromagnétisme ne sont pas totalement absents de la relation nucléaire.

Autremendit , la nature du mouvement de rotation interviendrait bien dans le mécanisme de liaison car lorsque les spins sont antiparallèles la liaison forte est impossible.

Amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,


Dernière édition par André le Dim 08 Sep 2013 11:54 pm; édité 1 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Madarion
Chroniqueur


Inscrit le: 18 Déc 2007
Messages: 2063
Localisation: Sud de la France

 Message Posté le: Dim 08 Sep 2013 3:25 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Cela me rappels fortement ma théorie des spins.

Je pense que la force nucléaire, la force faible/forte et la force electro/magnétique agissent a tout les niveau de liaison. Mais qu'elles n'ont pas toutes la même influence.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Sam 14 Sep 2013 12:38 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
Autremendit , la nature du mouvement de rotation interviendrait bien dans le mécanisme de liaison car lorsque les spins sont antiparallèles la liaison forte est impossible.


Au départ la liaison forte est de la responsabilité du gluon. Donc n'a rien à voir avec les spin.
La force faible est en lien quasi direct avec l'électromagnétisme; c'est à dire qu'ils fonctionnent quasiment de la même façon. Se rappeler que l'électromagnétisme fonctionne selon la charge "positive" ou "négative" des particules.

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3035
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Sam 14 Sep 2013 6:35 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Elie l'Artiste a écrit:
[
La force faible est en lien quasi direct avec l'électromagnétisme; c'est à dire qu'ils fonctionnent quasiment de la même façon. Se rappeler que l'électromagnétisme fonctionne selon la charge "positive" ou "négative" des particules.

André Lefebvre

Salut;
il reste tout de meme a résoudre le mystère de la force de cohésion du noyau ou force nucléaire forte;

en considérant que le neutron est composé d'un proton positif unie avec un électron négatif, mais pourquoi pas composé d'un proton négatif avec un électron positif, ce qui donne une charge neutre quand meme et on a trouvé ou se loge principalement l'antimatière,
puis la le spin joue un grand role puisque une orientation favorable cause une importante attraction entre les deux protons de charge opposé, cela est du au fait que l'électron ne peut pas recouvrir uniformément le proton,
c'est une hypothèse que j'étudie Smile .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Sam 14 Sep 2013 8:16 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
en considérant que le neutron est composé d'un proton positif unie avec un électron négatif


Il faut reconsidérer et ça presse. Un proton positif uni à un électron négatif s'appelle un atome d'Hydrogène.

Un proton négatif uni à un électron positif serait un antiatome d'hydrogène.

Et aucun d'eux n'a une charge "neutre".

Le proton est positif sans la présence d'électron tout autant qu'un neutron est neutre sans la présence d'électron.

Proton = (2 X Qu de (+2/3) + (1 x Qd de (-1/3) = 1 = positif
Neutron = (2 X Qd de (-1/3) + (1 x Qu de (+2/3) = 0 = neutre.

Ouf!

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3035
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Sam 14 Sep 2013 8:37 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
en considérant que le neutron est composé d'un proton positif unie avec un électron négatif


Élie L'Artiste a écrit:

Il faut reconsidérer et ça presse. Un proton positif uni à un électron négatif s'appelle un atome d'Hydrogène.

oui, mais dans un espace plus grand, cependant un plasma d'électron négatif et de proton positif sous forte pression, donne une étoile a neutron, vous voyez j'espère la différence.
Élie L'Artiste a écrit:

Un proton négatif uni à un électron positif serait un antiatome d'hydrogène.

Oui, sauf que l'union peut etre du meme genre que le modèle de plasma sous forte pression qui donne des neutrons.
Élie L'Artiste a écrit:

un neutron est neutre sans la présence d'électron.

Faux, n'oubliez pas vos connaissances sur le processus de la formation d'un étoile a neutron Smile .
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Sam 14 Sep 2013 9:06 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
oui, mais dans un espace plus grand, cependant un plasma d'électron négatif et de proton positif sous forte pression, donne une étoile a neutron, vous voyez j'espère la différence.


Une étoile à neutrons n'est pas une étoile d'antiprotons. L'étoile devient "à neutrons" quand les protons qui composent l'étoile acquièrent un électron par "pression" qui les transforment en neutrons. Les protons excédentaires sont éjectés dans une explosion.

Le plasma n'a rien à y voir sauf d'établir la densité environnante. À un moment donné de son histoire, tout l'univers était un plasma : le plasma de quarks et de gluons.

Citation:
Élie L'Artiste a écrit:

un neutron est neutre sans la présence d'électron.

Faux, n'oubliez pas vos connaissances sur le processus de la formation d'un étoile a neutron


Dans ce cas, décrivez-moi la composition d'un neutron qui n'est pas neutre.

Quand j'ai dit plus haut qu'un proton se transforme en neutron par l'insertion d'un électron, c'était par simplification. La réalité est que l'un des quarks up du proton devient un quarks down par désintégration bêta inversée (expulsion d'un positron et d'un neutrino électronique qui est la même chose que l'insertion d'un électron accompagné d'un antineutrino électronique).

En ce sens, le proton et le neutron peuvent émettre le premier, un positron plus un neutrino électronique pour devenir neutron et l'autre, un électron et un antineutrino électronique. Vous avez raison les deux SEMBLENT posséder des électrons en leur intérieur; mais ce n'est pas le cas. L'électron et le positron qui apparaissent lors de la désintégration bête ne devient elle que lorsq'ils sont "séparés" de leur "antiparticule "neutronitique" et non neutronique.

André Lefebvre
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3035
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Sam 14 Sep 2013 9:36 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Elie l'Artiste a écrit:


En ce sens, le proton et le neutron peuvent émettre le premier, un positron plus un neutrino électronique pour devenir neutron

Élie L'Artiste a écrit:

et l'autre, un électron et un antineutrino électronique.

Donc le neutron contient bien un électron.
Élie L'Artiste a écrit:

Vous avez raison les deux SEMBLENT posséder des électrons en leur intérieur; mais ce n'est pas le cas. L'électron et le positron qui apparaissent lors de la désintégration bête ne devient elle que lorsq'ils sont "séparés" de leur "antiparticule "neutronitique" et non neutronique.

André Lefebvre

Donc l'électron intérieur au neutron, ne serait pas vraiment un électron avec une charge, mais obtiendrait sa charge en émettant un antiparticule "neutronitique" et non neutronique.
ouf Exclamation
qu'elle jeu de mots,
mais des neutrons, qui origine de l'antimatière peut tout aussi bien existé que les neutons obtenu de la matière, en fait une bonne partie des neutrons serait formé d'antimatière et une bonne partie serait formé de matière, reste a savoir si il a pu s'en former avant l'émission du rayonnement fossile, cela pourrait expliquer qu'une bonne partie des neutrons formé d'antimatière, sont déja présent en abondance dans notre monde, enfin j'espère bien avoir trouvé ou se loge principalement l'antimatière Smile.
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Elie l'Artiste
Animateur-moderateur


Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 2914

 Message Posté le: Dim 15 Sep 2013 10:49 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
Donc l'électron intérieur au neutron, ne serait pas vraiment un électron avec une charge, mais obtiendrait sa charge en émettant un antiparticule "neutronitique" et non neutronique.
ouf Exclamation
qu'elle jeu de mots,


Ouais. Le mot que j'aurais dû employé est "neutrinotique" et non "neutronitique". Cela représente l'éjection d'un neutrino ou antineutrino.

Ce n'était pas un jeu de mot.

Citation:
mais des neutrons, qui origine de l'antimatière peut tout aussi bien existé que les neutons obtenu de la matière, en fait une bonne partie des neutrons serait formé d'antimatière et une bonne partie serait formé de matière,...


Encore une fois cela dépend si le neutrino est sa propre antiparticule. Ce qui change la donne et annule la possibilité de continuer les "parallèles".



Citation:
reste a savoir si il a pu s'en former avant l'émission du rayonnement fossile,


J'espère qu'un jour on comprendra que le rayonnement fossile date de 380,000 ans APRÈS l'instant de Planck ou le Big bang. À ce moment-là, il y a belle lurette que toutes les particules étaient présentes. Et que l'antimatière "libre" était déjà annihilée depuis longtemps.

Citation:
enfin j'espère bien avoir trouvé ou se loge principalement l'antimatière


Pas besoin de chercher très loin; la désintégration d'un gluon donne, dans 70% des cas, un quark Top et un antiquark Top; c'est à dire une paricule de matière et une autre d'antimatière.
_________________
Selon Einstein, il n'existe que deux choses dans l'univers: 1) l'énergie cinétique et 2) l'énergie de masse. Selon moi, une seule chose le mouvement qui les produit.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Astrophysique » Temps et espace.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003