FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Théorie du mouvement
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Les théories scientifiques » Théorie du mouvement
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Espace.inc
Chroniqueur


Inscrit le: 08 Jan 2007
Messages: 7

 Message Posté le: Jeu 18 Jan 2007 1:02 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Je suis interesser.
_________________
« La seule chose absolue dans un monde comme le nôtre, c’est l’humour. »
-----------------------------------------------
Julien Guay-Belhumeur.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Jeu 18 Jan 2007 5:30 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut Eli

Qu'est-ce qui transport les ondes électromagnétiques dans ton modèle !

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Sam 20 Jan 2007 2:47 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Je pense en fait, ce qui nous différencie concerne juste l'aspect objectif qui est associé a l'espace, comme origine au tourbillons de la matière. Il est vrai aussi que je penche plus pour le modèle quasi stationnaire et non a celui du big bang.

Ton point de vue sur le mouvement, et donc sur l'énergie cinétique (dont l'inertie représente la matière), rsssemble beaucoup a mon approche sur les champs d'énergie vibratoire, je place ceci dans une théorie relationnelle et interactionnelle à la manière de la gravité en boucle ! Le mot gravité est ici trompeurs, car il ne s'agit pas de champs gravitationnelle, mais bien de densité variable de champs de matière et ceci a partir des dimensions de planck (de la matière plus fondamentale encore que les quarks, disont). Et aussi sur l'aspect espace et temps, qui ne sont pour moi (et la gravité en boucle) que des notion subjective de représentation de durée (écoulement de l'éternel moment présent par rapport aux phénomènes interactionnelle qui évolut par transition vibratoire en durée) et de la non subtancialité de l'espace (comme notions relationnelle d'étendut), mais les distance sont tout à fait réelle, et l'aspect vibratoire décrit la Relativité de la perception ou de l'appréhension du temps !

Exemple : une onde qui subit les influence d'un champs gravitationnel en relativité générale. Et bien verra sa longueur d'onde se comprimer (augmentation de sa fréquence) et cela pour obéir aux lois de contraction et de dilatation covariant de Lorentz (effet de proportionnalité de V/C sur l'invariance de la vitesse de la lumière (la constante de C)). Et bien il en est de même pour les particule selon moi, leurs fréquence vibratoire interne va augmenté (quarks et gluons), et cela se traduira par l'acquisition de niveau états d'énergie plus stable et plus comprimer (en relativité cela se traduirait par la contraction de l'espace et la dilatation du temps comme tissus d'univers sur la topologie locale de la particule et aussi de l'augmentation de la masse), de la l'impression de la dilatation du temps sur les durée de vie variable des choses à travers des densité de matière plus grande (ou accélération gravitationnelle plus grande). Les effets sont les même, mais pas les cause !

Entre la relativité générale et moi (mon interprétation de celle-ci en fait), seul la question sur la substancialité objective des choses de temps et d'espace diverge comme interprétation des champs gravitationnelle (qui est pour moi qu'un simple phénomène de la manifestation des densité variable (concentration) de la matière-énergie) !

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Dim 21 Jan 2007 6:04 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut Eli

Je suis complètement d'accord avec toi (sauf pour l'interprétation de l'espace comme tissus, mais passons) !

Wink
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3128
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Lun 22 Jan 2007 11:36 pm    Sujet du message: Théorie du mouvement ou théorie cinétique.
Répondre en citant

[quote="Elie l'Artiste"]
Citation:

On voit tout de suite que le mot masse possède une nature assez floue dans nos esprits.
D'où vient-elle? Qu'est-ce qui la produit?

Salut.J'ai discuté aujourdhui avec un forumer sur un autre forum,sur la facon d'exprimer la masse,moi et lui somme daccord que la masse peut etre exprimé ainsi:
I kilogramme = 1kg = (1/G)mmm/(ss)
1kg = (1/G)(metre cube)/(seconde carré)

G étant la constante gravitationelle.Cette éxpression peut etre déterminer en faisant: Mg=Ma = GMM/dd
a = GM/dd
add =GM
si a qui est l'accélération vaut 1 metre par seconde carré,que d vaut 1 metre et que M vaut 1 kilogramme,on a donc la premiere
expression ci-haut:
1 kg = (1/G)(metre cube)/(seconde carré)
C'est un forumer qui a suggéré cette méthode,moi j'avais aussi trouvé cette expression presque directement de l'une des expression
que j'avais trouvé pour exprimer une force,puis comparer avec un
Newton qui est un kg.(metre)/(seconde carré).

Si on enleve les unitées de la constante G qui ont été ajouté arbitrairement et qu'on retient seulement le chiffre:
(6.67)(10 exp -11) pour G alors on cconstate que la masse
peut etre comparé a un volume diviser par le carré du temps,mais on peut aussi voir cela d'un autre maniere,en tout cas cette équation montre bien que la masse demeure une difficultée pour sa définition et moi je ne me satisfait pas de la définition qu'on donne généralement a la masse.
La conception de quantitée de matiere ici ne semble pas valide pour définir la masse,en tout cas pas avec cette expression,mais cette expression semble conforme ici a la théorie du mouvement (ou théorie cinétique),car ici on peut exprimé le kilogramme en fonction d'une
vitesse au carré multiplier par une distance et on sait qu'une distance est proportionelle a la racine cubique d'un volume.
Le kilogramme ou la masse peut donc etre définit en fonction d'une vitesse et d'un volume. Smile
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Mar 23 Jan 2007 7:45 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut b1a2s3a4l5t6e7

Citation:
masse demeure une difficultée pour sa définition
Dans le cas ici, la masse représenterait l'inertie de l'énergie cinétique potenciel, a partir d'une forme d'onde stationnaire. Cette forme découle de l'enroulement du tissus espace ! Le tout exprimant effectivmeent un volume, par rapport aux dimensions de Plank !

Les vibration du tissus espace, ou qui découle des interactions, représente le front d'onde (l'amplitude) des ondes électromagnétique.

Elie, dit nous si c'est OK !

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3128
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Dim 04 Fév 2007 3:43 pm    Sujet du message: Théorie du mouvement.
Répondre en citant

Elie l'Artiste a écrit:
Même si je n'ai pas encore récupéré mon ordi, je travaille actuellement sur "l'effet Pioneer" et les anomalies d'autres sondes spatiales avec ma théorie du mouvement.
Certaines données mathématiques fournies par la revue science et vie de ce mois-ci (j'ai fais un spécial pour l'acheter Wink ) sont un peu prometteurs.
J'ai surtout apprécié l'un des articles qui expliquait le "colmatage" effectuée au modèle standard avec l'énergie sombre et la matière noire. Wink
Amicalement
André Lefebvre

Salut.On attend de tes nouvelles et si possible j'aimerais s'il vous plait
en savoir plus sur ce colmatage avec l'énergie sombre et la matiere noire,au besoin un petit résumé ferait mon affaire.
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Universus
Chroniqueur


Inscrit le: 03 Fév 2007
Messages: 150

 Message Posté le: Lun 12 Fév 2007 11:24 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Quelle est la source de ce texte? Dire que la matière noire et l'énergie noire sont des défauts de la relativité générale est tout bonnement faux!

La relativité générale ne dit absolument rien sur les constituants de l'Univers, la relativité générale fonctionne aussi bien sans ou avec matière noire et énergie noire. C'est une théorie, comme les fondements d'un édifice (pour reprendre la métaphore de l'auteur) : on construit une base solide et par la suite, sur cette base, on fait un immeuble, celui qu'on veut, tant et aussi longtemps qu'il soit permis par la base (on construit pas un gratte-ciel sur les piliers qui tiennent ma maison...).

La relativité générale est cette base de la cosmologie ; grâce à elle, on peut inventer des modèles tel que le Big Bang, des Univers stationnaires, quasi-stationnaires et tous ceux que je ne connais pas.

Sinon, la relativité générale, nous le savons tous, ne peut pas expliquer le monde quantique et il se pourrait très bien que les hypothèses faites dans le modèle standard et dans le modèle du Big Bang puissent se révéler être des conséquences d'une théorie unifiant RG et MQ, tout comme la première théorie quantique a perdu de ses hypothèses en l'unifiant à la RR.

Amicalement
_________________
Où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Universus
Chroniqueur


Inscrit le: 03 Fév 2007
Messages: 150

 Message Posté le: Mar 13 Fév 2007 1:08 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut Elie,


Citation:
Si tu lis plus haut tu verras que je cite un texte tiré de Science et Vie de ce mois-ci. C'est très explicite. Wink


Oui, en effet, c'est très explicite Very Happy Pour autant, ça devient d'autant plus dommage que ça soit une revue importante de vulgarisation dans la francophonie qui dise ça...

Citation:
Il est évident qu'on a imaginé l'énergie sombre et la matière noire avant d'en prouver l'existence. (Ce qui n'est pas encore fait d'ailleurs).


C'est sûr, mais ça ne leur enlève pas de valeur scientifique pour autant. Bien entendu, elles n'ont pas découlé de théorie et tout, mais... l'antimatière a été pendant un certain temps une vue de l'esprit et pourtant. Quant à l'énergie du vide... les expériences la confirment me semble-t-il.

Citation:
De plus les vitesse prévues l'on été au moyen des équations de la RG et ça ne concorde pas.


Pourrais-tu développer sur cette partie stp? Merci.

Amicalement
_________________
Où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3128
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Mar 13 Fév 2007 2:05 pm    Sujet du message: Théorie du mouvement.
Répondre en citant

Elie l'Artiste a écrit:
, d'où le concept "d'énergie noire". Mais au total, ces deux parades nous forcent tout bonnement à admettre ...que 96% de notre Univers nous est inconnu! Aujourd'hui, la majorité des physiciens s'est habituée à ces "pansements" théoriques.

Amicalement André lefebvre[/quote]
Salut.Plusieurs auteurs de revue de vulgarisation scientifique comme celle-ci ont une mauvaise impression de ce que les astrophysiciens désignent
par énergie noire(ou sombre).
Le qualificatif noire ou sombre peut etre remplacé par un point d'interrogation Question ,c'est pour exprimer le fait qu'ils ne savent pas ce qui cause l'expansion et l'accélération de l'expansion de l'Univers.
On associe ce phénomene,a l'équivalence d'un systeme qui aurait besoin d'une énergie pour permettre une telle expansion et ils ne savent pas d'ou vient cette énergie.Je ne veut pas ici donner mon opinion sur ma version concernant ce phénomene,mais j'essai d'exprimer le point de vu de ceux qui ont appelé cette énergie,énergie noire (ou sombre).
J'accepte mal qu'on ce sert d'un point d'interrogation Question d'honnete scientifique et qu'on associe ce point d'interrogation Question a une parade.
Pour la matiere noire,on peut associer aussi le qualificatif noire
a un point d'interrogation Question ,mais il a toute une différence qu'il faut faire
(entre énergie noire ou sombre avec la matiere noire). Sad
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Universus
Chroniqueur


Inscrit le: 03 Fév 2007
Messages: 150

 Message Posté le: Mar 13 Fév 2007 10:59 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut Elie,

Citation:
Cela ne leur enlève pas leur valeur "d'hypothèse" scientifique et non leur valeur scientifique. Je crois qu'il y a une nuance. Wink


Je ne crois pas, étant donné que la science est une grosse hypothèse qui n'attend qu'à être utilisée à son maximum. Chose sûre, c'est que celles de la matière noire et de l'énergie noire ne le sont pas encore.

Citation:
Comme je le disais plus haut, je ne fais que relater l'article. Je le relirai pour savoir si le sujet est développé. Wink


Merci, parce que ça m'étonne. Peut-être est-ce encore mélanger RG avec modèle du BB sans énergie noire et matière noire.

Citation:
Non seulement des vulgarisateur; il existe une lettre signée de cent quelques savants qui dénoncent la matière noire et l'énergie sombre comme étant non prouvées et accep^tées trop facilement.


Cela n'a rien d'étonnant, mais il faut tout de même se poser la question : est-ce parce qu'une minorité illuminée de personnes n'apportant pas d'alternatives, de solutions ou de contributions à ces hypothèses ont raison de dénigrer celles-ci ou est-ce, du fait de leur minorité, eux qui ont tort?

L'hypothèse de la matière noire a pris du temps à être acceptée par la majorité, il ne faut pas sauter aux conclusions trop rapidement. Quant à l'énergie noire, elle est probablement encore plus nébuleuse que la matière noire. On sait un peu comment on pourrait les décrire, mais sans plus.

Bref, il faut relativiser les choses ; il n'y a pas vraiment, je pense, de variables "matière noire" et "énergie noire" représentant quelque chose de concret. On sait juste qu'il y a un phénomène physique inconnu des théories et on essait de voir si nos modèles, en incorporant des hypothèses sur le sujet, permettent de décrire l'Univers.

Si tel est le cas, n'est pas tout de même un indice pour dire qu'on est dans la bonne voie? Bien sûr, on n'en trouve pas l'identité profonde, mais tant de choses n'ont pas encore été identifiées à ce point...

C'est bien chercher des alternatives, c'est même nécessaire, mais ce n'est pas une invitation à fermer les yeux sur le reste.

Des théories comme MOND sont très intéressantes à suivre (même si j'avoue ne pas en connaître énormément sur le sujet). Il se pourrait que les lois de la gravitation ne soient pas les mêmes à grandes distances, qui sait? C'est pourquoi l'observation est importante.

Amicalement
_________________
Où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Universus
Chroniqueur


Inscrit le: 03 Fév 2007
Messages: 150

 Message Posté le: Mer 14 Fév 2007 7:56 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut Elie,

Quoi dire? L'anomalie de Pioneer est un mystère. Qu'est-ce qui ne fonctionne pas dans tout cela? Ça pourrait être maintes choses.

Est-ce pour autant que la relativité générale est mauvaise? Celui qui en jurerait ainsi serait probablement trop hâtif.

Il y a bien des choses encore à connaître sur notre monde. Je ne crois pas que ça soit l'etablishment ou les illuminés qui ont tort ou raison, ça ne fonctionne pas comme ça. La seule chose que je sais, c'est que de dénigrer sans cesse ceux qui font partie de cette majorité a vraiment quelque chose de très fermé.

Car oui, qu'ya-t-il de mauvais à chercher une alternative? Scientifiquement, c'est très respectable. Par contre, les moyens pris par ces auteurs alternatifs sont parfois bien trop agressifs, provocateurs et égocentriques pour ne pas être irritants envers la majorité. La science est peut-être une des seuls domaines où il y a presque un avantage à être minoritaire, les pauvres gens oppressés par les scientifiques qui ne veulent pas entendre ce qu'ils ont à dire...

Croire que les gens réussissent à ne pas répondre à ceux qui les dénigrent, c'est ridicule! Après, par contre, ça devient pire : quelqu'un qui n'est pas marginale est vu comme un zombie intellectuel...

Je veux devenir physicien théoricien. J'aimerais accomplir dans une future carrière très souhaitée de grandes choses pour lesquelles j'aurai une certaine reconnaissance et qui me permettront de me dire "si j'ai vécu, c'était pour donner ça aux autres, cette nouvelle connaissance sur le monde". J'aurais évidemment envie d'avoir un nom aussi reconnu qu'Einstein, Maxwell, Newton, Hawking pour ne nommer que ceux-là. Ce n'est pas pour rien que j'ai sorti il y a deux ans cette histoire de zeiton, je croyais avoir eu une bonne idée qui aurait pu mener quelque part.

Je suis très intéressé par les théories alternatives. Seulement, je veux tout de même connaître la physique admise, question de pouvoir comparer, voir s'il y a un sens ou non. Je l'ai déjà dit et je le répète, ton idée m'a au premier regard bien plu.

Je ne suis pas un zombie intellectuel, j'ai bien envie d'écouter le point de vue des autres et ce qu'ils ont à dire. Si ici je suis le fervent serviteur de l'etablishment scientifique, c'est seulement parce que sinon, il n'y aurait presque que le point de vue des détracteurs.

Étant donné que je sais que tu es actifs sur au moins trois forums, ça fait trois médiums par lesquels tu peux propager tes idées que je ne considère pas comme logiques. Ça fait trois forums par lesquels des gens ignorants de la physique (je ne dis pas par là que je suis moins ignorants qu'eux) pourraient tomber sur tes messages omniprésents, tranchés, hermétiques entourrés des "bravo Elie", "je suis d'accord avec cette partie de ton texte Elie" qui font paraître un semblant de discussion et donnent à tes propos un prestige qu'ils ne méritent peut-être pas.

Mais il faut voir que c'est la force des auteurs alternatifs qui eux n'écrivent pas dans des revues scientifiques, mais dans des revues de vulgarisation ou sur la place publique, contrairement aux scientifiques. Ainsi, ce sont les idées alternatives souvent accompagnées de leur lot de dénigrements qui sont accessibles au large public intéressé et curieux par la physique et l'Univers.

Si tous viennent à croire que les scientifiques ont tort de faire ce qu'ils font, où va-t-on?

Evidemment, il y a aussi des scientifiques qui sont marginaux, ce qui donne des arguments contre la majorité, mais rarement pour la minorité, une minorité souvent unie seulement contre l'etablishment et qui se livre bataille à elle-même pour voir les meilleures théories alternatives. Donc, qu'est-ce que la minorité sinon que des gens qui font passer leur soif de gloire et de prospérité à une démarche réellement respectueuse?

Si la RG s'avérait non seulement une théorie incomplète, mais défectueuse même dans son champ d'application alors soit! Je n'aurais aucun problème à l'accepter. Mais la preuve n'est pas encore faite, il ne faut pas crier au loup trop tôt.

Si une alternative se faisait voir, je serais particulièrement intéresser à l'étudier. C'est très important pour moi. Si elle s'avérait une perspective intéresse, j'irais jusqu'à aider son développement.

Mais faut pas m'en passer une vite! Franchement, je n'ai pas réellement d'intérêt à venir sur un forum. Ah oui, je peux dire que ça m'a enlevé bien des idées préconçues, que j'en ai appris et que j'ai aimé discuter. Seulement, je n'arriverai pas à devenir physicien sur un forum. Alors, pourquo continuer? Pour pas qu'un jeune de 14 ans qui arrive sur un site où on propage la bonne nouvelle l'amène sur une voie non raisonnable!

Ce message est peut-être sec et direct, mais ça n'empêche pas que c'est la vérité. Continu à développer ton idée Elie, j'ai bien l'intention un jour de la parcourir de fond en large et d'en ressortir toutes les caractéristiques que je pourrais y trouver. Bon travail.
_________________
Où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Universus
Chroniqueur


Inscrit le: 03 Fév 2007
Messages: 150

 Message Posté le: Jeu 15 Fév 2007 8:20 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
La RG est déjà incomplète on le sait puisqu'elle a des lacunes


Avoir des lacunes et être incomplète, ce n'est pas tout à fait la même chose. Que la RG ne puisse pas expliquer le monde aux échelles justement dites quantiques, ce n'est pas réellement une lacune, ce n'est que le signe que cette théorie ne s'applique pas à ce niveau. Une lacune ou une défectuosité, c'est si la RG était sensée expliquer le monde entier et qu'elle ne puisse pas l'expliquer entièrement en fait. C'est un peu le cas de ce que tu dis avec l'anomalie Pioneer ; les sones Pioneer ne sont pas sujet aux effets quantiques de prime abord, mais décrite selon, précisément, la RG. Si la RG ne peut expliquer cet effet, c'est qu'elle ne peut expliquer tout ce qui se passe aux échelles macroscopiques. Elle est donc, à mon point de vue, défectueuse (si il est vrai qu'elle n'est pas apte à décrire cette anomalie).

Mais dans les faits, on ne sait pas si la RG fait erreur non plus. Je sais que tu n'aimeras pas, mais s'il s'agissait de matière noire dans le système solaire? La RG décrit l'Univers selon les valeurs qu'on donne à certains paramètres. Si nous ne prenons pas en compte la réelle valeur d'un paramètre, il est évident que le résultat sera faux. Aussi, il font prendre en compte toutes les influences gravitationnelles sur les sondes, ce qui peut être assez laborieux d'autant plus en utilisant la RG...

Citation:
Ne parle plus des "illuminés", c'est énervant. Ce sont des savants (Astrophysiciens et Physiciens et Astronomes) au même rtitre que les autres et certains sont même renommés.


Cela n'avait rien de péjoratif. Ce n'était qu'un terme pour désigner la tendance de la minorité à dire continuellement et sans grands arguments "j'ai raison".

Citation:
Respectueuse envers quoi? L'establishment ou la recherche???


Non, respectueusement dans le sens de ne pas toujours chercher que la gloire et la reconnaissance. Si c'est pour ça faire de la science, je ne considère pas cela comme des intérêts importants.

Citation:
La minorité, c'est Newton, c'est Einstein, c'est Galilée et plusieurs autres. La majorité c'est le reste de chacune des époques. Un comncensus majoritaire est une opinion refétant l'imbécilité moyenne du groupe.


Je trouve ce commentaire trop général et pas assez nuancé pour être vrai. Il faut remettre les choses dans leur temps et dans leur contexte et on se rendra compte qu'il y a eu imbécilité, comme toujours, mais pas comme on serait porté à le croire. Ce n'est donc pas possible de comparer ces gens à la minorité actuelle, d'autant plus que pour chaque Einstein, il y a eu bien des minorités énervantes et dans le tort (et il y en a toujours, certain plus conservateurs que d'autres).

Citation:
Ce n'est pas tout le monde qui est d'accord avec tout ce que dit Hawking et heureusement car parfois... Mais cela ne l,empêche pas du tout d'être Hawking.


Disons qu'Hawking est un grand nom, mais que je ne sais pas réellement pourquoi et si je serais d'accord avec ses idées. Alors, ce n'était pas une comparaison directe.

Citation:
La bonne nouvelle est une erreur mais ce message est la vérité. Ouf!


Même la vérité est relative et ce n'est pas que j'essais de convaincre. Alors il est évident que tu ne lâcheras pas prise, pas plus que moi, vu comment les choses s'annoncent.

Citation:
Meci Universus. Je continu et j'attends depuis deux ans ces caractéristiques.


Malheureusement, j'attends depuis deux ans le travail assez concis et avancé pour que je puisse commencer, alors...

Amicalement
_________________
Où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Universus
Chroniqueur


Inscrit le: 03 Fév 2007
Messages: 150

 Message Posté le: Ven 16 Fév 2007 11:30 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut Elie,

Ce que dit l'article, je ne l'ai jamais dénier ; le fait est que l'énergie noire est un élément physique imaginé pour rendre compte de l'expansion, il est vrai. Seulement, la RG n'en a pas réellement besoin, étant donné qu'elle a déjà la constante lambda. Quel est le sens de cette constante? Je ne la connais personnellement pas vraiment, mais c'est une sorte de constante énergétique de l'espace-temps. Est-ce dire que la RG est fausse? Qu'est-ce qu'être faux? Elle n'est pas une théorie du tout, on le sait. Existe-t-il réellement des choses comme la matière noire ou l'énergie noire? Peut-être. La RG, unifiée à la MQ, changera-t-elle ses équations? Certainement. Permettant ainsi d'expliquer ces phénomènes mystérieux? On l'espère, on n'en sait rien.

Ces théories alternatives ne sont pas encore prêtes, mais il faut continuer à comprendre l'Univers par nos propres moyens. Pourquoi pas essayer, entre autres (c'est important de le dire), avec matière et énergie noire? Ce n'est pas pire que de dire que les équations de la gravitation change avec la distance en fait. Ou que la portée de la gravitation n'est pas infinie.

Effectivement, j'ai mis bien des gens dans le même plat. Mais le fait est qu'il y a bien des gens non plus qui ne peuvent pas voir les perspectives actuelles du l'énergie noire et de la matière noire et que d'autres ne sont là que pour mettre en évidence leur vision du monde.

C'est bien beau dire que la science actuelle fait fausse route, mais en fait il n'y a pas réellement quelqu'un qui fasse mieux. Personne ne sait plus qu'un autre ce qu'est la gravitation et tout ce qui nous entoure.

C'est ce qui t'es reproché Elie, c'est de critiquer sans amener la preuve numérique que ta théorie explique réellement le monde. Je pourrais dire que la hausse de la population animales sur Terre et sur d'autres planètes prend plus de volume par les animaux, ce qui fait que les gaz prennent plus de place ce qui pousse sur les particules de monde entière comme un jeu de dominos, de sorte que même aux confins de l'Univers il y ait expansion. Ok, disons. Maintenant? Aurais-je raison de dire ça? En construisant un modèle mathématique, je serais en mesure de dire si il y a réellement une fonction x qui lie volume animal à "volume" de l'Univers. Ou peut-être que non. Ou peut-être qu'il y a trop de paramètres à connaître qui soit hors de portée de notre connaissance, ce qui en fait un modèle très peu utile.

C'est ça que depuis deux ans des gens comme lejon et ArthurDent ont tenté de te demander, pas seulement des paroles, mais quelque chose qui permettent de donner des chiffres pour comparer. Sinon, à quoi bon dire que tu as trouvé la théorie si personne ne peut s'en servir?

Amicalement
_________________
Où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Universus
Chroniqueur


Inscrit le: 03 Fév 2007
Messages: 150

 Message Posté le: Ven 16 Fév 2007 10:58 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
Autrement dit, tu demandes la formule finale avant de comprendre ce que je propose.


Je ne sais pas si cela va donner une formule finale, ni même ce que j'attends réellement, mais une formulation mathématique tout de même (car bien que, malgré ce que tu peux peut-être croire, le côté physique des choses m'intéresse davantage, les mathématiques sont néanmoins indispensables Smile ).

Citation:
Ok; mais tu devras attendre encore un petit peu. Wink


Il faudra le temps qu'il faudra, c'est bien évident Smile Je saurai être encore patient.

Amicalement
_________________
Où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gab
Chroniqueur


Inscrit le: 10 Jan 2007
Messages: 1451
Localisation: montreal

 Message Posté le: Dim 18 Fév 2007 3:20 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjours


Salut eli l,artiste

Comment elabore-tu la gravitation dans ta theorie du mouvement Question

aurevoir
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11029
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Mer 28 Fév 2007 2:14 am    Sujet du message:
Répondre en citant

SAlut a tous

Je suis trop occupper elie , mais je te promet de bien lire tout ca et de te poster une replique a tout cela Wink

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3128
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Mer 28 Fév 2007 12:49 pm    Sujet du message: Théorie du mouvement.
Répondre en citant

Elie l'Artiste a écrit:
Je n'en reviens pas; personne n'a rien à redire sur cette description. Elle doit bien aller à l'encontre de quelque chose qui est observé scientifiquement quelque part, non?
Amicalement André lefebvre

Salut.Vous avez votre facon d'expliquer ce phénomene,heureusement
qu'il y a en d'autre comme vous qui nous décrit la gravitation d'une facon différente de celle qui est enseigné dans les écoles,car personne ne sait vraiment ce qu'est le phénomene de gravitation et c'est pour cela que chaque version doit etre prise tres au sérieux.
Personellement,il y a plusieurs années que je me demande,si
les astres absorbe de l'espace et votre version semble m'éclairé sur ce détail; il s'agirait plutot d'une déformation de l'espace (comme vous l'affirmez)et non pas d'une absorption de l'espace. Smile
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Universus
Chroniqueur


Inscrit le: 03 Fév 2007
Messages: 150

 Message Posté le: Ven 02 Mar 2007 12:10 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
Elle doit bien aller à l'encontre de quelque chose qui est observé scientifiquement quelque part, non?


Que la réponse soit oui ou non, à quoi cela mènera-t-il? À une autre discussion sans fin où personne n'avancera d'un poil dans la direction qu'il favorise?

J'ai à plusieurs reprises montrer mon incapacité à prouver les incohérences de ta théorie en la comparant aux principes physiques actuellement vrais et à nos observations, entre autres par manque de connaissance sur le sujet, peut-être bien aussi parce que je n'en ai tout simplement pas les moyens. C'est pourquoi il m'est inutile d'avoir à continuer à dire que tu aies tort; que j'ai raison ou non, ça mènerait nulle part.

Amicalement

Universus
_________________
Où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie.


Dernière édition par Universus le Lun 05 Mar 2007 11:17 pm; édité 1 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Universus
Chroniqueur


Inscrit le: 03 Fév 2007
Messages: 150

 Message Posté le: Lun 05 Mar 2007 11:20 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

J'ai toujours le choix, au contraire. Je ne portais aucun jugement sur la pertinence de mon opinion, mais simplement sur moi-même, ce qui n'implique en rien la validité de ta théorie.

Amicalement
_________________
Où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Mer 07 Mar 2007 9:59 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut Elie

Elie l'Artiste a écrit:
Citation:
Comment elabore-tu la gravitation dans ta theorie du mouvement


La gravitation est la conséquence de la déformation localisée de la géométrie d'une partie de l'espace généralement plat.
C'est également ce que dit la théorie conventionnelle.

Citation:
L'univers est foncièrement un volume d'espace plat dont la topologie est défini par le mouvement qui anime cet espace plat.
Et le mouvement est définit par les relations qui existent entre les objets. Et ces relation sont relative a cause de la propagation limite de la vitesse de la lumière pour tout référenciel dans l'Univers !

Citation:
Ce mouvement s'appelle: l'expansion de l'univers. En fait ce mouvement est celui de la dilatation de l'espace. Cette dilatation se fait "dans tous les sens" à la fois et elle se fait "en ligne droite".

La gravitation se retrouve exclusivement là où l'espace possède une topologie courbée. C'est cette topologie courbe que nous appelons une "déformation de la géométrie de l'espace".
C'est ce que nous enseigne également la relativité. L'expension accélérer découle de l'apport des fluctuation quantique du vide (énergie sombre pour 74% de l'énergie de l'Univers) entre les champs structurel de regrouppement galaxies (les bulles vides),

Citation:
Cette "courbure" de la topologie est produite par une "effondrement" de la métrique de l'espace sur elle-même. Un effondrement est exactement le mouvement contraire à celui d'une expansion.

Cet "effondrement" de la métrique de l'espace est donc produite par le mouvement contraire à l'expansion que l'on retrouve dans les déformation spatiales. Pour être plus explicite, disons que dans l'espace plat, le mouvement se dirige dans tous les sens "en ligne droite expansionnelle"; tandis que dans une déformation de l'espace, le mouvement se dirige vers un point unique, situé au centre de la déformation, appelé centre de gravité.

Comme une déformation de la géométrie de l'espace est un effondrement de sa métrique, une déformation spatiale ne possède pas la forme d'un entonnoir; elle a la forme d'un "trou" dans lequel on peut "tomber" quel que soit l'endroit où on se trouve tout autour du trou (au-dessus comme en-dessous ou autour). C'est une courbure de la topologie du volume spatial qui se dirige vers le centre de ce volume.

Le mouvement inné (énergie cinétique) des particules qui sont captées par cette déformation, intensifie la déformation en dirigeant la "poussée" de leur énergie cinétique vers le centre du volume.

Aussi longtemps qu'une particule ou une planète reste en orbite autour du centre de la déformation, il n'y a qu'une petite partie de son énergie cinétique qui est dévié vers le centre de la déformation; plus sa vitesse est grande, plus la partie déviée est faible.

Par contre, lorsque la particule ou la planète arrive jusqu'à s'appuyer sur un objet occupant le centre de gravité (autre planète ou étoile ou particule), son mouvement individuel est bloqué et toute sont énergie cinétique se dirige alors vers le centre de gravité de l'objet sur lequel elle s'appuie et déforme encore plus l'espace courbe ambiant en intensifiant l'effondrement de la métrique au centre de gravité de l'objet qui est poussé.

Le mouvement de la particule ou de la planète étant stoppé lorsqu'elle s'appuie sur ce qui bloque son mouvement, l'énergie cinétique(le mouvement) n'est plus "observable" et nous l'appelons "énergie potentielle"; mais cela n'arrête pas la "poussée" produite vers le centre de gravité.
C'est ce que dit également la relativité ! Mais tu concerve aussi les singularités ou les point infinit dans la courbure métrique d'un replissement quelconque de ton tissus d'Univers (espace). Que fais-tu de ces infinit ?

En fait il s'agit d'une question de densité des masses et donc aussi du mouvement pour la question des énergie cinétique (ou énergie de masse des particules en mouvement) (legrangien/hamiltoniens).

Mais pourquoi attribuer une substancialité objective à l'espace ! Vut ce qui définit l'espace en essance, est justement les relation qu'entretiennes les énergie cinétiques entre elles sous forme particulaire ou ondulatoire ! C'est une question de densité des énergie impliquer ! Ce n'est pas l'espace qui se courbe, mais bien l'intégrale des énergie cinétique potenciels ou niveau vibratoires des différents états quantique de la matière d'un point donné, comme un astres ou autre corps matériels.

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Universus
Chroniqueur


Inscrit le: 03 Fév 2007
Messages: 150

 Message Posté le: Sam 10 Mar 2007 12:05 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
puisque la matière est, conventionnellement, supposée "retenir" l'expansion de l'univers


Je crois que c'est un peu plus compliqué que cela.

Citation:
On ne peut donc pas nier que le mouvement expansionniste existerait même en absence de matière.


Pourtant, la RG étant la seule théorie expliquant aussi bien ce qu'on voit aux échelles cosmologiques, elle [la RG] implique bien que c'est la présence de matière et d'énergie qui fait que l'espace-temps est dynamique et, dans notre cas, en expansion.

Citation:
On doit alors ajouter que le mouvement n'existe pas conditionnellement "aux relations" entre les objets en mouvement;


Donc si la Terre n'était pas là, la Lune bougerait de cette façon tout de même?

Amicalement
_________________
Où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Universus
Chroniqueur


Inscrit le: 03 Fév 2007
Messages: 150

 Message Posté le: Dim 11 Mar 2007 10:42 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
L'énergie produit l'expansion et la matière "attire"


Pas vraiment, c'est plus complexe que ça.

Citation:
Mais, sans la Terre, la lUne ne serait certainement pas "immobile", sans mouvement.


C'est certain. Mais la Terre, qu'est-ce que c'est par rapport à l'Univers? Mais si on enlève petit à petit les autres constituants de l'Univers pour ne laisser que la Lune... je ne serais pas trop certain sur l'existence de son mouvement (même que s'il ne reste que la Lune, la notion de mouvement aux échelles macroscopique n'a plus de sens).

Sinon, qu'est-ce qui te permet de dire que la vitesse de la Lune est bel et bien sa vitesse, avec ou sans Terre?
_________________
Où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Universus
Chroniqueur


Inscrit le: 03 Fév 2007
Messages: 150

 Message Posté le: Mar 13 Mar 2007 7:03 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut Elie,

Citation:
EXtrêment bien présenté, ce point, Universus.


Je sens une dose de sarcasme. Si tu parles de "Pas vraiment, c'est plus complexe que ça. ", réponse qui n'est pas très détaillée, j'ai à répondre que je ne peux en dire plus. J'ai connaissance que la réalité scientifique, autrement dit la description de l'Univers par le modèle du Big Bang, est plus complexe que ce que tu dis, de sorte que tu n'aies pas raison de dire cela. Seulement, je n'ai pas les connaissances nécessaires pour entrer dans les détails. Mais si tu es réellement intéressé à en savoir plus, libre à toi de chercher sur le sujet.

Citation:
Imaginons alors que la Lune est seule dans l'univers. Tout autour d'elle, l'espace est en expansion. On peut donc considérer cette Lune comme "immobile".


Pourquoi en expansion? J'ai une question pour ceux qui s'y connaissent en RG : est-ce que l'Univers peut demeurer statique (donc, est-ce que l'espace-temps peut demeurer, aux grandes échelles, statique) même en présence d'un seul corps énergétique-massif? Merci.

Citation:
Cette Lune seule dans l'univers est donc alors entourée d'espace en expansion. Elle est exactement dans la même situation que les galaxies actuelles.


Seulement, les galaxies sont en bien plus grand nombre, ayant des caractéristiques bien plus complexes que celle d'une Lune seule au monde.

Citation:
Notre galaxie, si elle était seule dans l'univers, "paraîtrait" immobile comme la Lune de tantôt. Mais l'est-elle réellement?


Et, dans ce cas, qu'est-ce que la réalité? Une réalité invisible, est-ce plausible? Invisible dans le sens où elle est imperceptible et le demeura toujours. Une réalité inatteignable, est-ce une réalité?

Qu'est-ce que, bêtement, la vitesse, caractère nettement lié au mouvement? Le rapport d'un déplacement par la durée mise pour faire ce déplacement. Donc, on vient à se poser les questions primordiales des définitions de temps et espace. Le plus simple, c'est d'y aller en donnant au temps et à l'espace la "définition" de ce qui les mesurent, soit des horloges et des règles. Bien. Mais où trouver une horloge et une règle? Il n'y a que la galaxie. Pensons sur les principes de la règle et de l'horloge : relation intercorporel et périodicité.

La périodicité, ça peut se trouver grâce aux atomes composant la Lune. Mais la relation intercorporel? Il faudrait un autre corps - macroscopique - pour que l'inter ait un sens. À part nous, observateurs, qui ne devrions ne pas être là dans ce cas présent (pour que la Lune soit bien seule et unique), quel autre corps y a-t-il. Aucun.

Je vois très mal comment on peut baser nos informations sur son mouvement. Bref, un corps unique ne permet pas de qualifier son mouvement ; il n'est ni immobile ni mobile. Étrange, non? C'est tellement étrange que je me demande même s'il serait possible qu'il n'existe qu'un seul corps...

Citation:
la gravitation d'Einstein n'est qu'une conséquence de déformation de la géométrie de l'espace.


C'est comme dire qu'une pomme est la conséquence de sa forme, de sa taille, de son goût, de son odeur, de sa texture et de sa couleur. La pomme n'est pas la conséquence de ses caractéristiques, elle est ce qu'elle est parce qu'elle a ces caractéristiques.

Pareil pour la gravitation. Einstein n'a pas proposé une cause à la gravitation, mais une explication, une description. Il y a une nuance que je considère importante, parce qu'on dirait que ça mène à de drôles de raisonnements.

Citation:
Comment notre galaxie peut-elle "tomber" vers le grand attracteur si celui-ci ne l'attire pas, puisque la gravitation Newtonnienne n'existe pas?


C'est une question de RG, là je n'en sais pas trop. Mais ce n'est pas dû au fait que tous les objets ont une impulsion, du moins pas dans la façon où tu le décris.

Citation:
Et toute matière dans l'univers, à partir de la moindre particule jusqu'à la plus grosse galaxie possède une centre de gravité qui est "propulsé dans l'espace, entraînant ce qui l'entoure dans sa propre déformation spatiale.


Ça ressemble au raisonnement de Mach, mais dénaturisé.

Citation:
Et comme Einstein ne voyait que deux genres d'énergie


En RR, il n'en voyait que deux. Peut-être est-ce différent en RG, je n'en sais rien.

Amicalement
_________________
Où il y a de l'homme, il y a de l'hommerie.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
b1a2s3a4l5t6e7
Moderateur en chef


Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 3128
Localisation: Québec,(Québec),Canada

 Message Posté le: Mer 14 Mar 2007 10:06 pm    Sujet du message: Théorie du mouvement.
Répondre en citant

Elie l'Artiste a écrit:

D'un autre côté, la distance entre le grand attracteur et notre galaxie augmente constamment parce que l'espace entre les deux points se dilate plus rapidement que la vitesse à laquelle notre galaxie se rapproche du grand attracteur.

Salut, je ne suis pas du meme avis que vous; la distance diminue entre nous et le Grand Attracteur.
Citation:

Ce qui veut dire que notre galaxie est en mouvement vers le grand attracteur malgré le fait que la distance grandit entre les deux points.

encore ici la distance diminue.
Citation:

Dans notre exemple, cela se présente comme si le grand attracteur était le centre d'une immense déformation et que notre galaxie "tombe " vers ce centre à une certaine vitesse qui est cependant moindre que la vitesse de l'expansion de l'espace entre les deux points.

C'est vraiment une zone de contraction et non d'expansion.
On sait maintenant qu'ils y a des amas de galaxies qui sont entrés en collision,en particulier on a étudier ces zones de collision pour étudier
la matiere noire.
Pensez vous vraiment que l'amas de la vierge s'éloigne du Grand Attracteur et pensez vous aussi qu'on s'éloigne de l'amas de la Vierge (qui contient plus de milles galaxies) ?
Moi meme il y a peu de temps que j'ai pris connaissance de ces zones de contraction; quand j'ai été informé que la galaxie Andromede entrera en collision avec la notre,ma vision de l'expansion a commencé a changé, j'étais comme endormis et hypnoptisé par ce concept général de l'expansion et malheureusement je me rend bien compte que je suis l'un des moin pire.
_________________
Merci de votre attention et de votre intérêt
Pierre Jones-Savard
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Les théories scientifiques » Théorie du mouvement
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Page 1 sur 10

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2022 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003