FAQ Connexion
Rechercher Profil
Liste des Membres Groupes d'utilisateurs
Se connecter pour vérifier ses messages privés
S'enregistrer
Mécanique Quantique, Conscience ou Esprit !
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Astroclick Index du Forum » Les théories scientifiques » Mécanique Quantique, Conscience ou Esprit !
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Ven 26 Jan 2007 1:13 am    Sujet du message: Mécanique Quantique, Conscience ou Esprit !
Répondre en citant

Salut à toutes et à tous

Qu'elle est le liens possible entre Mécanique Quantique, Conscience et Esprit.

En Mécanique Quantique, tout est représentée par des champs d’énergies, qui son soit de forme d'onde de champs stationnaire et bien localisé dans l'espace pour les particules (fermion), découlant des équations d'onde sur la matière de Louis De Broglie en 1925, ou bien comme étant des ondes (beson) qui transporte et véhicule les interactions (information causale) à distance. Les interactions sont encadré par la constante h de Planck (1900), qui représente la plus petite action possible sur la matière Il s'agit du principe de base de la Mécanique Quantique, c'est-à-dire de la dualité onde(Maxwell/Planck)-corpuscule(Newton/Einstein). Mais en fait, il ne s'agit ni de corpuscule et ni d'onde, mais bien de champs d'énergie pris sous différente forme d'état quantique ou quanton. L'objet mathématique quantique encardre sous forme de statistique et probabilistique, les différents comportement de la matière sous forme de vecteur d'état ou fonction d'onde, mais ce modèle n'est pas en même temps, l'objet même qu'elle étudit et interprète, mais juste une modèlisation de ce dernier. La forme repliée et stationnaire des ondes de matière (fermion), explique ainsi le principe d'exclusion de Pauli (1924) via le spin. Les fermion de spin 1/2 ne peuve pas se superposer dans le même espace, tandit que les beson de spin entié le peuvent (interférence). La mécanique quantique encardre et modèlise le comportement de la matière-énergie (particulaire et ondulatoire) et non son déplacement à travers l'espace.

Il existe un autre paradoxe en mécanique quantique, il s'agit cette fois-ci de la coexistance simultané de différents états quantique d'une particule ou d'une onde par exemple (la superposition quantique), elle peuve être dans un état exciter et non exciter en même temps (principe du chat de Strodinger, axé sur l'évolution du formalisme de De Broglie dans le temps, 1925). Il s'agit de la cohérence quantique qui n'existe pas dans le monde macroscopique, c'est-à-dire qui est situé à notre échelle, et ceci a cause des différents processus statistique de décohérence qui brouille le tout quantique aux plus grandes échelles (supraconductivité et herperfluidité au base température, nous donne un apercu de ces phénomène).

Il y a aussi le phénomène de la non localité quantique, introduite par l'indétermination ou l'incertitude d'Heizenberg en 1926. Ce dernier prostulat de la mécanique quantique, nous indiques clairement qu'il est impossible d'obtenire la position et la vitesse d'une particule et ceci de manière simultané, mais soit l'une ou soit l'autre. La vitesse d'ordre relativiste des particules lors des interactions et les différents procédés et délais intermédiaires de mesure en sont la cause principale (en accore avec les principes de la relativité restreinte et la cohérence quantique). Mais qu'est-ce que cela veut bien dire en définitive ? Et bien que nous savons stritement rien des véritables causes fondamentales de ses phénomènes. Et Paul Dirac intégra la relativité restreinte dans les équations de Strodinger en 1927.

Lors d’une exitation d'une particule par exemple, une particule de matière va réagire en émétant une certaine onde d’énergie tout autour d’elle, pour retomber par la suite dans un état de stabilité plus stable ou fondamentale. Cette ondes peut-êtres une onde électromagnétique comme la lumière, ou d'un autre type (mésons, gluons, graviton) et va transporter au loins l’énergie et l’information causale de l’interaction. Mais voilà, cette onde n’est pas de nature matériel et on ne peut pas savoir ou décrire à l’avence ses différents comportements (que j'ai cité plus haut). On interprète et schématise donc les ondes de manière statistique et probabilistique, sous la forme d’une onde sphérique qui emglobe la particule émétrice (interaction), et celle-ci va croite dans l’espace à la vitesse de la lumière. L’amplitude représente alors la plus forte concentration de l’onde de probabilité du champs d'onde d’énergie, qui crois et qui s’éloigne de la particule initiale à la vitesse de la lumière. Un jours ou l’autre, cette onde va intéragire à nouveau avec une autre particule de matière, et cette réaction va déterminer a elle seule la réduction instantanée et indéterministe de l’ensemble statistique des amplitude de probabilités (l'émergence du pseudo hasard), qui était associé à la propagation de l’onde initiale dans l’espace. Cette réduction instantaner du paquet d’onde va nous fournir enfin, la trajectoire incidante et la quantité réelle d’énergie qui était contenut dans le système avant l’interaction. Il est a noter que le photon est la matérialisation et l’aspect particulaire ou corpusculaire d’une ondes électromagnétique lors de son interaction. Ainsi en science, nous pouvons déterminé et interpréter le comment de la manifestation d’une interaction, mais nous ne savons rien de plus concernant l’éssence même des particules ou des ondes que nous étudions et ni du pourquoi il interagissent entre eux. L’Univers nous cache donc encore ses plus grands secrets.

La science ne dit strictement rien, sur l’éssence même qui compose véritablement la substance des choses de matière-énergie dans la nature. Cette éssence est la caractéristique première qui définit le pourqu’oi de l’existance et de l’origine véritable des choses dans l’Univers. Et du pourqu’oi celles-ci interagissent-elles ainsi et pas autrement à travers les lois de la nature. La nature et l’éssence même de l’énergie qui compose toute matière dans l’Univers, nous est totalement inconnu. Alors dite moi pourquoi que cette réduction indéterministe et instantané (qui semble s'effectuer à vitesse supraluminique) du paquet d'onde, ne serait pas justement la conséquence directe de l'action de la volonté d'un esprit sur la matière, par l'intermédiaire de son périsprit et du principe vitale. Cela expliquerait très bien le comportement purement indéterministe que nous observons a cette échelle de la nature. En plus cela expliquerait aussi pourquoi nous pouvons observé plus avant pour l'instant, car étant confronté à un phénomène relié à l'éssence même de la matière à travers ses différentes formes éthérique.

Voici une très bonne source pdf de MQ :
La physique Quantique, 100 ans de questions
Le Lapin d'Alice et la Mécanique Quantique

Enfin je vous laisse conclure par vous même.

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------


Dernière édition par glevesque le Lun 16 Avr 2007 10:47 pm; édité 2 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Ven 26 Jan 2007 1:17 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Pour ceux qui voudrait aller plus loins dans l'étude de la Mécanique
Quantique et les champs de conscience, voici un superbe document
à cette effet :

Confirmation, je ne suis plus seul à suposer l'action de l'esprit
sur le comportement indéterminisme en Mécanique Quantique, CAD la
réduction du paquet d'onde, la cohérence versus décohérence ! (Yes !!!!)


Psyché Quantique (Supert intéressent tu verras !)
Théorie Quantique du Champs Psychique
Belal E. Baaquie & Francois Martin
Universités Paris Novembre 2003

http://www.physics.nus.edu.sg/~phybeb/Psyche26.pdf

Avec ce document on va pouvoire enfin discuter comme il
se doit de cerveau, de conscience et de MQ. Pour ceux qui
le désire !

En voici d'autre :

Henri Bergson 1939
Éssai sur la relation du corps à l'esprit
Matière et mémoire. Essai sur la relation du corps à l'esprit (1939)
(Étendu et Durée)
Matière et mémoire

Essai sur les données immédiates de la conscience. (1888)

Durée et simultanéité. À propos de la théorie d'Einstein. (1922)
(écoulement de l'instant présent)
Durée et simultanéité

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
torodan
Chroniqueur


Inscrit le: 04 Avr 2007
Messages: 5
Localisation: montreal

 Message Posté le: Mer 04 Avr 2007 3:26 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Je suis désolé de vous dire ça comme ça mais vos théories sont franchement désespérantes. Si vous voulez parler de conscience, lisez d'abords certains ouvrages de neurobiologie pour savoir ce que c'est. Il en existe de très bon pour s'initié au sujet, les auteurs que je vous suggères sont...Changeux, Edelman, Damasio.

Et puis, tenter d'expliquer la physique quantique par des idées nouvelles ,mal définie elle même, ça ne nous donne pas grand chose de consistant

Enfin le reste du forum est quand même intéressant, astronomie, astronautique.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Mer 04 Avr 2007 4:01 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

J'ai déjà lut tout les auteurs que tu mentionnes !

Citation:
Je suis désolé de vous dire ça comme ça mais vos théories sont franchement désespérantes
Et si on en discutait !

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
torodan
Chroniqueur


Inscrit le: 04 Avr 2007
Messages: 5
Localisation: montreal

 Message Posté le: Mer 04 Avr 2007 5:33 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Je te cite:

[La science ne dit strictement rien, sur l’éssence même qui compose véritablement la substance des choses de matière-énergie dans la nature. Cette éssence est la caractéristique première qui définit le pourqu’oi de l’existance et de l’origine véritable des choses dans l’Univers. Et du pourqu’oi celles-ci interagissent-elles ainsi et pas autrement à travers les lois de la nature. La nature et l’éssence même de l’énergie qui compose toute matière dans l’Univers, nous est totalement inconnu. Alors dite moi pourquoi que cette réduction indéterministe et instantané (qui semble s'effectuer à vitesse supraluminique) du paquet d'onde, ne serait pas justement la conséquence directe de l'action de la volonté d'un esprit sur la matière, par l'intermédiaire de son périsprit et du principe vitale.Cela expliquerait très bien le comportement purement indéterministe que nous observons a cette échelle de la nature. En plus cela expliquerait aussi pourquoi nous pouvons observé plus avant pour l'instant, car étant confronté à un phénomène relié à l'éssence même de la matière à travers ses différentes formes éthérique. ][/quote]

Voila, ça n'explique rien, je ne vois pas comment ça pourrais expliquer quoi que ce soit en MQ. La conscience, celle du cerveau, est un processus chimique qui commence à peine à être cerné par la science (voir Edelman, Biologie de la conscience). À moins que tu parles d'un autre type de conscience ou d'esprit. Mais là, faudrais que tu expliques davantage car ça ressemble étrangement aux idées du physicien Jean E. Charron qui n'ont menées nul part.

Des termes comme ''choses'', ''périsprit'' ou ''principe vitale'' font appel à des concepts beaucoup trop vagues pour alimenté sérieusement une discussion sur la MQ.

On ne doit pas utiliser des concepts mal définie pour palier à notre ignorance de la nature. Ça nous rammènerais à dire par exemple que la MQ s'explique très bien par la ''volonté de Dieu'' ... suffit d'être croyant et le tour est joué Wink

P.S.: J'ai cité Edelman parcequ'il a développé des idées novatrices sur la nature de l'esprit ou de la conscience humaine. Idées qui sont réfutable par des expériences en résonnance magnétique... présentement en cours, je crois.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Mer 04 Avr 2007 6:03 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Citation:
P.S.: J'ai cité Edelman parcequ'il a développé des idées novatrices sur la nature de l'esprit ou de la conscience humaine. Idées qui sont réfutable par des expériences en résonnance magnétique... présentement en cours, je crois.
Et quel sont-elles ?

Explique t'elle plus de chose ?

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
torodan
Chroniqueur


Inscrit le: 04 Avr 2007
Messages: 5
Localisation: montreal

 Message Posté le: Jeu 05 Avr 2007 1:09 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Sur les états de consciences, les idées d'Edelman et de Damasio nous renseigne beaucoup sur le fonctionnement des groupes de neurones. Edelman avance que les groupes de neurones se synchronisent entre elle avec un renforcement de leur signaux synapsique lors d'un états de conscience. Damasio, pour sa part, rajoute que la conscience prend racine dans nos émotions qui traversent notre corp à chaque instant et qui sont pris en charge par les couches internes (anciennes) de notre cortex. Ces idées ne se contredisent pas.

Ce qui ressort depuis plus de cent ans de neurobiologie, et les découvertes des 25 dernières années ont permis des pas de géants, c'est que la notion d'esprit ne doit pas être pris comme un concept indépendant de la matière. Esprit et matière ne forment pas 2 mondes différents. L'esprit sans un support matérielle, ça n'existe pas. Et l'esprit, n'est pas dans la matière inerte, elle apparait plutôt comme une propriété émergeante de l'organisation complexe de la matière cérébrale.

Damasio, si je me souviens bien, nous rappel combien il nous est difficile d'avoir une distance par rapport à de tel concept car l'étude porte sur nous même dans ce que nous avons de plus intime, notre sensibilité.

Pour en revenir à la MQ ou à la RG, les 2 piliers de la physique moderne, pour avancer dans la recherche théorique avec des explications audacieuses, il faut pouvoir expliquer avec les nouveaux concepts et le nouveau formalisme ce qui a déjà été expliquer.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Jeu 05 Avr 2007 1:52 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

La question se pose, la conscience (qui est beaucoup plus de ce qu'on percoit) découle t'elle seulement de l'activité électrochimique du cerveau, ou découle t'elle d'une complexification encore plus grande située a un niveau suplémentaire d'organisation, intégrand en plus de l'activité cérébrale physico-chimique, les propriété quantique sous forme de rétroaction de l'information (sur le plan d'ensemble) relié à l'activité électromagnétique, comme sorte d'intégrateur et synchronisateur de l'ensemble (l'esprit peut représenter cela) ! (si on associe les atomes (ion et potenciel d'action, pour les neurotransméteur aussi, mais d'ordre plus complexe) a des champs d'onde stationnaire à la de De Broglie et le tout qui viens avec la fonction d'onde (ou vecteur d'états)!)

Une chose est sur, cependant, c'est que bien que la conscience est un support matériel (les neurones), la conscience ne serait émerger de seulement les propriétées modulaire, ou fonctionnaliste matériel des embranchement et connexions des différents réseaux de réseaux de cellules nerveuses architecturé dans différents processus synchronisé et fonctionnant en parrallèles et en rétroaction de toute sortes !

La conscience semble émerger de l'activité électrochimique qui est extrapoler sur le plan d'ensemble et à travers différents seuil de sélection et d'activation (comme l'onde gamma et les autres différentes ondes cérébrale associé aux différents états altérés de la conscience) sous forme électromagnétique, une forme d'émergence aux propriété constructale de dimension énergétique, et non juste matériels, bien que le support soit très important car sans lui, nul activité pouvant être corrélé au plan électromagnétique (ou autre) !

Donc il ne s'agit plus ici de matérialisme réductionnisme ou de positiviste, mais bien de propriété d'émergence d'ensembles et relié aux quanta d'énergie (MQ) relié aux système complexe par émergence (la matière ou onde stationnaire, qui transite de nature vers le matériel à vers l'énergétique ou informelle de dimension ondulatoire, il faut maintenent trouver ce qui est attribuer à la volonté du libre arbitre ou le hasard ne fait plus lois, car étant désormais relié aux propriété de résonnance et d'interférence des champs d'énergie ou onde cérébrale) !

Discussion associé :

Les Schémas Nerveux de la Conscience.
La conscience subjective existe aussi chez les animaux
L’Énergie et la Conscience :

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
torodan
Chroniqueur


Inscrit le: 04 Avr 2007
Messages: 5
Localisation: montreal

 Message Posté le: Jeu 05 Avr 2007 3:38 am    Sujet du message:
Répondre en citant

J'ai suivie les liens de textes que tu as placé en bas de ton dernier message, je les ai lu et je suis partagé ...

Le premier texte décrit assez bien l'activité cérébrale tel qu'il est compris en neurobiologie mais la suite, le dernier texte surtout, m'est apparu assez nébuleux.

En fait, je dois avouer avoir perdu le fil de ta pensée en cours de route.

Tu sembles rejoindre les idées de Johns C. Eccles lorsque tu parles de réduction de paquet d'onde ou de quanta d'énergie en voulant expliquer l'apparition de la conscience. Les idées d'Eccles ont été réfuté assez solidement, si je me souviens bien par des gens comme Crick et Edelman, je ne serais même pas surpris que Popper lui même ait rejeté de tel idées simplement parcequ'elle ne sont pas réfutable, donc pas scientifique. (je vais tenter de retrouver les textes si j'ai le temps).

Ta pensée se situe d'avantage au niveau religieux ou de la foi, rien de scientifique car il n'y a rien qui puisse nous suggérer l'existence d'un monde spirituel déconnecté de la matière et la théorie de la MQ appliquée à la conscience n'explique absoluement rien.

De plus, lorsque tu parles dans le dernier texte (L'énergie et la conscience) de l'évolution de la matière vivante, tu sembles suggérer qu'il y a une direction précise à cette évolution. Je te cite:

''Comme si la conscience faisait partie en réalité, de la manifestation d’une sorte de matrice d’énergie plutôt d’ordre spirituel (Esprit), à travers laquelle on retrouverait toutes les possibilités réactionnelles et comportementales intelligibles du cerveau.''

''La mécanique cérébrale servirait ainsi de simple récepteur-émeteur pour l’esprit, dont le principe vitale qui est associé à la manifestation des comportements d’intelligibilité, serait tout simplement véhiculer par l’intermédiaire du périsprit, celui étant la véritable moulure du cerveau, et qui serait directement tributaire du bon fonctionnement cérébral du cerveau. ''

Ça, c'est flou...

À l'exception d'une augmentation de complexité, on ne peut rien dire de la ''direction'' que prend l'évolution. L'apparition de la conscience humaine est accidentel dans l'évolution. Avancé qu'elle était prédestiné dans l'univers c'est appliquer, par erreur, une vision anthropomorphique. Ou encore ceci:

''Les différents aspects de la conscience humains, sont-elles vraiment reliée de manière absolue à l’évolution du cerveau, comme le pensent les matérialismes réductionnistes à travers les neurosciences.Ou démontre t’elle plutôt et hors de tout doute raisonnable, une certaine forme d’existence et d’évolution qui serait effectuée de manière parallèle entre deux mondes de consistance et de niveau vibratoire ou éthérique très différents.''

Ça n'a pas été démontré...

De plus, les récentes observations sur le fonctionnement du cerveau mettent en pièces l'idée que la mécanique cérébrale sert de récepteur-émeteur pour l'esprit. Ces idées avaient été développé entre autre par Johns C. Eccles comme je l'ai dit plus haut mais il s'était trompé dans sa conclusion. (Ceci dit, ça n'enlève rien à la qualité de ses traveaux en médecine...)
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Jeu 05 Avr 2007 4:31 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

J'utilise deux images (MQ et esprit/spiritualité) pour expliquer et symboliser un peut mon approche explicative (hypothèse !). J'utilise la symbolique de l'esprit et la symbolique des champs Quantique (par processus de résonnance et d'emplification) pour tenter d'expliquer et de cerner les processus de la perception sensible (psychologique et cognitif) de la conscience explicite (ou phénoménale) et ceci à partir d'une base fonctionnelle purement matériel (neurone et autre support).

En fait il s'agit de deux hypothèse différence, mais que j'éssai à travers mes explications de la MQ (théorie des champs), de schématiser ou de représenter une images symbolique pour mieu faire visualiser les processus qui sont impliqué par les champs et leur différents mode d'influence (cohérence, interférence, superposition etc...) !

La conscience phénoménale (conscience explicite du ressentit), ne découle pas du tissus matériel qui sert de base et de support fonctionnel (physico-électro-chimique) du cerveau, car la conscience sensible et réflexible, découle en réalité de l'activité sur le plan d'ensemble du cerveau (pas modulaire mais à travers l'activité inter-modulaire).

On peut associé cela a une forme d'émergence. En premier lieu tu as les particules de matière, qui formes les molécules, les cellules nerveuses, qui a leurs toure forme par association les différents type de réseaux de connection et d'embranchement distribuer un peut partout. Le tout impliqué dans une dynamique fonctionnelle de base électro-chimique. Ce premier niveau est la partie réducteur et matériel qui est relié au fonctionnement cérébrale (neuroscience actuelle). Le deuxième niveau consiste a associé tout cela aux champs d'énergie de la matière de la MQ. Les particule sont des champs d'onde stationnaire, et les besons sont des ondes planes et autres qui transporte le vecteur d'interaction entres les ondes stationnaire.

Maintenent, si tu regroupe le tout et que tu l'interface sur le plan fonctionnelle de l'activité cérébrale, et bien la dynamique ondulatoire (qui agit comme une émergence sur le plan de la théorie des système dissipatif du point de vue matériel et positivisme). L'influx nerveux émets des ondes, mais elle sont assitot absorber, ré-émit, elles rentre en résonnance localement et etc, et tout les réseaux de réseaux de neuronnes dégages de t'ondes ondes et le tout rente dans une sortes de quincophonie immence. C'est la combinaisson et le schéma globale de toutes cette activité quantique des champs électromagnétique (échalonner sur plusieurs fréquences, peut-être) qui ce croise, s'emplifie, s'annule, rente en résonnance (pouvant même influer ou rétroagire sur le comportement chimique d'une neurone), qui est d'aprè moi la véritable nature de la conscience sensible et réflexible !

La conscience va de père avec sa base et sont moule matériel, ma la réelle nature de la conscience se rapport plus à la nature même des champs d'énergie de la matière (dualité subjectif/objectif en substance), elle semble être de nature parallèle au fonctionnement électrique du cerveau, et non comme étant seulement une simple émergence de la matière en tent que circuit électrique distribuer et de structure dissipative ! Car les neurones individuellement ce perde de vus lors de l'activité globale du cerveau, tandit que son activité vibratoire qui est relié aux champs quantique rayonne sous une certaine forme par émission-réception réciproque et distribuer (l'image est difficile a être représenter), mais comme représentation prend le rayonnement d'un corps noir, dont les ondes radio et thermique richosseraient constament sur les parois, s'emplifierait ou s'annuleraient ou encore renteraient en résonnance par ci et par là ! Et le tout a travers un nombre astronomique d'interaction synchronisé !

Enfin je crois !!!!!

Si on interface le monde quantique au monde réelle à travers ce type de niveau d'énergie associé a ces types de vibration de l'organisation de la matière sur des échelles de structuration de plus en plus complexe et a travers des échelles constructale si différentes à prédominance dissipative sur la relativité des systèmes (sortes de matrice d'univers diviser en sous-matrice d'objets jusqu'au objet même) ! Et bien je crois que l'on peut extrapoler le tout sur une nouvelle dimension, qui résulterait de la résonnance de tout ceci. Et c'est ici que j'associe ma thèse au monde spirituel et aux esprit, pour schématiser et pour représenter la sorte de différence que cela peut indure comme déduction ou représentation d'interprétation et comme état parallèles que peut prendre la matière, et ceci à travers différents états éthérique de celle-ci, vut qu'il ne s'agit pas véritablement de dimension parallèles ni situé horde de nos dimension d'univers, mais étant plutôt comme une autre forme ou états que peut prendre la matière à travers la dynamique des champs !

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
torodan
Chroniqueur


Inscrit le: 04 Avr 2007
Messages: 5
Localisation: montreal

 Message Posté le: Jeu 05 Avr 2007 12:06 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Plus je te lis, plus je trouve que tu mélanges tout. La MQ n'a rien à voir avec l'esprit humain.

Il n'y a pas de monde spirituel parallèle au notre. Le support physico-chimique du cerveau n'explique pas tout le phénomène de la conscience. C'est par l'interaction avec notre environnement que nous pensons. Ça, c'est expliqué et documenté depuis longtemps. Antonio R. Damasio l'a très bien vulgarisé dans ses ouvrages: La conscience même de soi ou Spinoza avait raison

Il n'y a pas d'association possible de l'esprit avec les champs d'énergies de la MQ. Bien sur, la MQ imprègne tout notre monde autour de nous , mais elle n'entre pas d'une manière directe dans le fonctionnement du cerveau.
Ça c'est vérifié. Ça ne fait pas longtemps je te l'accorde mais c'est vérifié. Les percées majeur en neuroscience sont données par la biochimie, pas par la MQ ou par quelques approches ésotériques.

Je te laisse la dessus cher ami, je ne continurai pas la discussion et je te souhaites bonne lecture


Wink
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Astronome amateur
Chroniqueur


Inscrit le: 11 Fév 2007
Messages: 315
Localisation: Gatineau Quebec Canada

 Message Posté le: Jeu 05 Avr 2007 12:18 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Conciente ... ou

Et la conscience n’a plus qu’à prendre conscience d’elle-même!

Lorsqu’on parle de rapprochement de la Science et de la Mystique ¾ on pense surtout aux découvertes de la Physique et de certaines disciplines connexes.

Car, de la Physique, comme disait Einstein, on passe à la métaphysique.

Quant à moi, j’attache une très grande importance à la Cybernétique, en tant que science générale des systèmes, et à la pensée de son créateur Norbert Wiener qui m’apparaît aujourd’hui comme un précurseur des gnostiques de Princeton ¾ et, en général, des scientifiques à dimension spirituelle.

Norbert Wiener était du reste un croyant. À la façon d’Einstein. Et je me souviens de l’époque existentialiste de ma vie où je n’arrivais pas à imaginer qu’on pût croire à l’existence d’une Conscience supérieure, et que, en particulier, des êtres d’une intelligence aussi élevée que Einstein et Wiener affichassent leur croyance nonobstant l’atteinte qu’une telle attitude devait porter à leur crédibilité scientifique...

La cybernétique est née, entre autres, du rapprochement de diverses disciplines. Ce qui devait permettre de se rendre compte qu’il existe des lois fondamentales qui, au-delà des particularités de chacune de ces disciplines, les gouvernent toutes. Il s’agit toujours, en somme, d’un processus de transformation : de la matière et/ou de l’information et/ou de l’énergie en matière et/ou information et/ou énergie. C’est la grande Loi de l’analogie, chère aux hermétistes, qu’on retrouve ici ; que, par exemple, dans toutes les disciplines comme en toute chose, on retrouve la complémentarité de deux opposés.

C’est à la cybernétique qu’on doit aussi le concept de synergie : l’idée que la fusion de deux éléments, ou leur rapprochement ¾ selon la nature du phénomène observé ¾ donne naissance à un troisième élément qui est plus grand que la somme des deux, et qui paraît plutôt tenir de leur produit. C’est aussi à cette science, complémentaire de celles des communications, que nous devons le concept d’interrelation : à savoir que l’unité se trouve dans le rapport des éléments d’une structure, l’un avec l’autre, et dans le rapport de chaque élément avec l’ensemble.

Ici, on retrouve le Tao, cette vielle philosophie chinoise qui enseigne, en somme, que tout participe du tout, que l’homme participe de la Nature, qu’il n’en est pas détaché, qu’il doit toujours chercher à s’intégrer à l’ensemble ¾ la nature, le système social, la civilisation, ¾ le Cosmos.

Tchouang Tseu, le plus grand penseur taoïste, écrit : " La nature a disparu ; les lois l’ont remplacée ; de là tous les désordres. " On croirait entendre Pierre Dansereau...

L’écologie, c’est la science de l’interdépendance des systèmes. Il n’y a rien de distinct de l’ensemble. Il n’y a pas vraiment d’être distincts. " Tous les êtres distincts sont tels par une limitation artificielle et temporaire du tout ", écrit encore Tchouang Tseu. " Leur destinée est de rentrer dans le tout. Leur essence est d’en participer. "

La cybernétique et les sciences nouvelles qui en sont issues, en reformulant les lois fondamentales, nous ont permis de dépasser le dualisme du sujet et de l’objet. Nous débouchons, petit à petit, sur une nouvelle vision du monde : la survie des êtres, comme des peuples et des cultures, repose sur la qualité des interrelations. Elle dépend de ce que l’interdépendance des êtres et des systèmes sera comprise, de ce qu’elle sera vécue harmonieusement.

En insistant sur l’importance de la cybernétique et des sciences des communications, je veux dire que la physique qui débouche sur la métaphysique n’a pas pour autant ouvert les coeurs, et cette révolution que nous espérons tous, elle devra s’inscrire dans le concret. Le véritable progrès n’est pas technologique, ni même intellectuel, il est normal.

Et ce sentiment d’intégration au tout, d’interdépendance et de responsabilité, qui commence à émerger de la crise de civilisation, nous le devons sans doute davantage à la conscience écologique et, en général, aux sciences des communications, qu’à la physique ¾ qui s’inscrit moins dans notre vécu quotidien.

Dans l’ensemble, la pensée scientifique débouche sur une conception " holistique " de l’univers. On doit appréhender un système dans son ensemble, globalement, pour en saisir le fonctionnement.

L’un des modèles holistiques est la théorie que, pour ma part, je trouve la plus tripative dite de la " lanière de botte " (ou " bootstrap theory "), selon laquelle la nature ne peut être comprise que dans son " auto-consistance " : chaque élément ou composant est " consistant " avec lui-même et avec tous les autres.

Nous retrouvons ici le cri de ralliement des Trois Mousquetaires : " Tous pour un, un pour tous " ... Mais à l’échelle cosmique.

Geoffrey Chew résume cette théorie dans une formule " scientifiquement " provocatrice :

Chaque particulier consiste en toutes les particules. Les " hadrons " (ou particules lourdes du noyau atomique) sont des structures composées dont les composants sont à nouveau des hadrons dont aucun n’est plus " élémentaire " que les autres. Chaque hadron est " maintenu " par des forces associées avec l’échange d’autres hadrons dont chacun, à son tour, est maintenu par des forces émanant du premier hadron. Ainsi, chaque " particule " aide à créer les autres particules qui la créent elle-même : la globalité des hadrons s’auto-génère de cette façon et, en quelque sorte, " se tire par ses lanières de botte ".

L’univers apparaît comme une trame d’événements interconnectés ; aucune des propriétés d’une partie de la trame n’est fondamentale : elles sont toutes générées par les propriétés des autres parties ; enfin, ce sont les interrelations des parties qui déterminent la structure de la trame entière.

* * *

Que dit la Science ? Qu’il n’y a pas de matière comme telle, qu’au-delà d’un certain point de pénétration de la Matière, il n’y a plus que l’Énergie.

Mais une Énergie qui est consciente. " L’univers et une structure consciente d’elle-même, dans son ensemble et ses parties ", disent les scientifiques de la gnose dite de Princeton.

Voilà ce qu’on trouve dans la Matière : une énergie consciente. Tel est le secret de la Matière.

Sep jours en Inde avec Satprem,
Robert Laffont. * * *

Ce secret, les Anciens le connaissaient : l’Énergie se trouve dans la Matière ; elle constitue la Matière même.

Tel est, en vérité, le mot perdu. Aujourd’hui retrouvé. Tel est l’objet de la quête du Graal. La Matière prend alors tout son sens.

Satprem dit : " Le but de l’évolution, ce n’est pas d’en sortir. Le but de la Matière, ce n’est pas de l’abandonner : c’est de trouver son vrai secret. "


Mais nous ne sommes peut-être pas encore à la hauteur d’une telle découverte. Car la découverte, elle est là : l’Esprit habite la Matière. Et nous le savons. Et pourtant, ça ne change pas vraiment nos attitudes. Alors qu’une telle révélation, il me semble, devrait bouleverser nos vies.

Il y a ceux qui se tournent vers la pensée traditionnelle pour apprendre le secret ultime. Pourtant, plus rien désormais n’est caché. Le voile a été déchiré. Tout a été révélé. Comment peut-on continuer de chercher, comme s’il y avait autre chose à trouver. Il n’y a rien d’autre à trouver. Tout le reste découle de cette découverte que l’Esprit est dans la Matière.


Il y a très longtemps de cela ¾ cinq, six, sept mille ans ¾ vivaient les R. C’est à eux que nous devons le plus ancien document : le Rig-Veda.

Les R possédaient le secret. Il avaient la connaissance de la vérité au fond de la Matière. Ils avaient pour en parler un langage imagé qui, pourtant, est très clair ; c’est ainsi que, pour parler de l’Esprit dans la Matière, ils parlaient du soleil dans l’obscurité.

Les Rishis possédaient le secret. Celui même que la Science nous a révélé. Car, il a été énoncé clairement par la Science. Mais il faut que l’écho en résonne en chacun de nous. L’avons-nous entendu en nous ?

Les R étaient des prêtres, des prêtres-guerriers. Des gens d’action. Autre chose que des spiritualistes mal à l’aise dans leur corps, comme dans un vêtement trop étroit.

Dans le Rig-Veda, on trouve :

Immortel
dans les mortels,
il est l’énergie
qui élabore
nos pouvoirs divins.

Ou encore :

Conquérons ici-même,
livrons cette bataille
aux cent têtes.
Où ça ? Dans la Matière.
Vaincre, c’est quoi ? C’est réaliser le Soi dans la Matière.
On trouve aussi, dans le Rig-Veda, l’image du Roc (la montagne, la pierre) ; c’est le symbole de la Matière.

Ils disent, les R :

Nos pères par leur mantra brisèrent les places fortes et réfractaires ;
par leur cri,
ils mirent en pièces le roc de la montagne.
Ils firent en nous un passage vers le grand ciel...
Ils découvrirent le soleil qui demeure dans l’obscurité...
Ils trouvèrent le trésor du ciel,
caché dans la caverne secrète
comme le petit oiseau.
Ce trésor dans le roc infini.

La Montagne sacrée, c’est l’Esprit dans la Matière :
la " queste " de la vérité - le secret.

Ou encore, à propos de la montagne ¾ toujours le symbole de la Matière :

La montagne féconde s’ouvrit en deux
livrant la naissance suprême.
Alors, en vérité, ils s’éveillèrent
et ils virent totalement :
derrière eux, autour d’eux et partout,
ils eurent, en vérité, l’extase même
dont jouit le ciel ...
Ils virent quoi, au juste ?
Ils découvrirent le puits de miel
couvert par le roc.

* * *


L’univers est un système ; il est formé de tout ce qui est : nous, chacun de nous, la table, le rideau ¾ ce sont les atomes, les galaxies. C’est tout ce qui est.

Dans le corps, comme dans le roc des Vedas, il y a le miel.

La grande expérience initiatique se déroule ainsi : c’est d’abord une question de conscience, d’investissement de la conscience.

Si j’ai mal physiquement, ma conscience se trouve investie dans la douleur. Si je suis envahi par le désir d’amour, ma conscience se trouve investie dans cette émotion. La plupart du temps, ma conscience est investie dans les sensations, les émotions et aussi les pensées. C’est très important, les pensées : le constant bavardage du mental qu’on prend souvent pour la pensée.

Il s’agit alors de retirer la conscience, de la ramener vers soi : de la retirer des sensations, puis des émotions, puis, enfin, des pensées.

C’est un travail ardu. Si j’y parviens une seconde, que se passe-t-il ? Je dispose alors de cette conscience vide ¾ car, il n’y a plus ni sensations, ni émotions, ni pensées.

Et la conscience n’a plus qu’à prendre conscience d’elle-même.

Si je parviens à me maintenir dans cet espace, je parviendrai éventuellement à réaliser le Soi ; autrement dit, je me retrouverai face au Soi ¾ ce qu’il y a d’immuable en moi, mon être véritable.

Si je parviens à me maintenir dans cet état et, pour ainsi dire, à me retourner dans ma conscience, afin de regarder le chemin parcouru, je découvre que alors non seulement je suis le Soi, mais qu’il n’y a que le Soi.

C’est l’expérience décrite par les Vedas : " le soleil dans l’obscurité... "

Voila - J'ai tirer cela de Jacques Languirand ....
_________________
un anglais parmis les français......
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Jeu 05 Avr 2007 2:41 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut torodan

torodan a écrit:
Plus je te lis, plus je trouve que tu mélanges tout. La MQ n'a rien à voir avec l'esprit humain.
Pas si sur que cela ! Mais a chacun ses a priori (ou champs de croyance intuitive), même Penrose croyait que la MQ avait une très grande importance pour expliquer la sensation relié à l'affectivité de la conscience d'avoir conscience de soi (conscience subjective explicite du sentiment d'être).

Ce que font Changeux (homme neuronale, vérité), Domacio (Érreur de Descarte, Spinoza avait réson), Eccles (Évoluition du cerveau et création de la conscience) dans leurs très bon livre (et bien d'autre), n'est en fait que de la description neuro-anatomique fonctionnelle, axée sur les différents schéma modulaire du cerveau et leurs différentes formes de synchronisation. Ils décrivent les relations entre altération et lésion de certaine partie ou aires cérébrale ainsi que de leurs conséquences sur la psychologie et les comportement d'un individut. Il dresse un plan d'ensemble fonctionnelle (relation frontale-cingulaire-temporale) ou espace de travail, qui sans mémoire ou espace de travail dans sa globalité, ne pourrait être conscient (philosophe Kant, Lebnitz, Bergson et autre). Mais la fonctionnalité modulaire n'explique pas la véritable essence ou nature dont émerge la consistance de la conscience du sentiment d'être, qui elle-même découle du bon état fonctionnel du cerveau, car s'il manque une étape ou une partie, et bien la conscience en sera d'autent altéré et pertubé que la gravité de l'empruntes de la lésion du tissus cérébrale qui est impliqué à travers la synthèse intégrative et associatives de la mécanique neuronale cérébrale. Bien que le tout doit avoir un support matériel pour émerger, évidament, mais la base matériel n'explique pas pour autent l'émergence de l'activité globale vers une nouvelle forme de substance que nous appelons conscience d'être ! Cette étape émerge de l'intégration informelle et selon une certaines forme d'auto-introspection qui fait émerger l'attention ou la stimule, versus certaines formes de synchronisation cérébrale et leurs priorité face à l'entendement. Mais cette entendement est situé à l'intervale entre réception des stimulis externes et internes que véhicule nos nerfs sensibles, et l'élaboration d'un plan comportementale pour sa manifestation sur le plan physique ! Il y a donc une étape transitionnelle qui nous es encore inconnut, et qui est différents de celui matérielle, mais plutôt associé au plan informelle et énergétique (qui touche la nature de la substance des choses, relié aux champs de la MQ) !

Citation:
Il n'y a pas de monde spirituel parallèle au notre.
Cela persone pour l'instant peut réellement l'affirmer en dehord de tout doute résonnable, et concernant la réelle nature des choses qui nous reste a découvrir, et sur la réelle substancialité d'ou émerge la consistance des chose sur le plan matériel, vut quand réalité la matière n'est composé que de champs d'énergie sous différentes formes (onde de matière stationnaire de De Broglie) l Et que seul les différentes interaction entre ces différents champs d'ondes stationnaire donne réellement consistance et forme, durant de très brefs instant, à la matière, au sentiment de dureté, de froid et autre !

Citation:
Le support physico-chimique du cerveau n'explique pas tout le phénomène de la conscience. C'est par l'interaction avec notre environnement que nous pensons. Ça, c'est expliqué et documenté depuis longtemps. Antonio R. Damasio l'a très bien vulgarisé dans ses ouvrages: La conscience même de soi ou Spinoza avait raison
Oui, mais cela n'explique pas pour autent la nature même du fait d'avoir le sentiment d'avoir conscience d'être (bien que les émotions soit très importents dans les mécanismes de la raison associé à la prise de décision), car cela explique tout simplement que nous avons accès au monde extérieurs que par l'intermédiaire d'organe et de tissus nerveux qui recoives les stimulis et les véhicule vers le cortex centrale (stimulis sensible). Et que sans leurs intégration à travers des comportements d'ordre émotionnelle (Diencéphale (émotion pure) et système limbique (relié aux différents sentiment psychologique interfacant les émotions)), et bien pas de sentiment d'être non plus, car pas d'auto-représentation sensible du soi versus le monde extérieurs et intérieurs (les émotions sont là pour cela).

Citation:
Il n'y a pas d'association possible de l'esprit avec les champs d'énergies de la MQ. Bien sur, la MQ imprègne tout notre monde autour de nous , mais elle n'entre pas d'une manière directe dans le fonctionnement du cerveau.
Cela n'est pas l'avit de tous, prend par exemple Spinoza qui pensait plutôt le contraire.

Citation:
Ça c'est vérifié. Ça ne fait pas longtemps je te l'accorde mais c'est vérifié
Alors montre moi les liens et les étude sur ce point.

Citation:
Les percées majeur en neuroscience sont données par la biochimie, pas par la MQ ou par quelques approches ésotériques.
Oublions l'ésotérisme, sauf que la biochimie est avant toutes choses des objets quantique de champs à sa base même !

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------


Dernière édition par glevesque le Jeu 05 Avr 2007 6:01 pm; édité 1 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Jeu 05 Avr 2007 2:59 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut Astronome amateur

Effectivement la science réductionnisme occidentales à tord à travers son interprétation cartésienne de laisser de coté la partie éffective de la conscience et du sentiment d'être (ou esprit, pour faire simple) !

Le dualisme cartésien Occidentale sépart les objets pour objectivé ces derniés comme une partie distinte de la nature exploitable sans raisonnement philosophique plus globale (sans vision ou interprétation d'ensemble). Contrairement à la philosophie et la science Orientale qui cherche à intégrer le tout, orienté vers la substance des choses et de leurs étroites relation et implication dans la nature. La philosophie Orientale est plus proche des phénomènes causale de la nature impliquant l'homme à travers les conséquences sur l'équilibre des choses et de son environnemnt par rapport à lui-même !

L'Orient est plus proche de l'intégration de la MQ dans le rapport de la conscience (les plans énergétiques constructales de la nature), que l'est la science Occidentale plus réductionnisme de ce coté ! Cette philosophie accorde aussi le droit aux Occidentaux d'exploiter et d'abuser à outrance les choses de la nature, sans ce préoccuper des réelle conséquence ! Mais les choses sont en changement de ce coté, réchauffement planétaire oublige !

PS : Une nouvelle version de la matrice !!!! Razz

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Dim 15 Avr 2007 4:36 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Voici mon dernier ajout sur le sujet :

La Volonté du Libre Arbitre et Déterminisme Nerveux ?

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Dim 15 Avr 2007 8:12 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Voici une série de vidéo sur le sujet du cerveau et de son évolution (les trois type de cerveau, le type reptiliens, mammalien et humains) dans la deuxième vidéo.

http://clorenz.over-blog.com/article-4800759.html

Et ici, la conclusion de mon livre "L'Évolution de la Conscience Spirituelle".

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
André
administrateur


Inscrit le: 07 Jan 2007
Messages: 11028
Localisation: Montreal 45.500°N, 73.580°W

 Message Posté le: Lun 16 Avr 2007 11:58 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

SAlut a tous

Merci gilles pour ces videos Wink

je vais les visualiser avec grands interets Wink

amicalement
_________________
Etrange époque où il est plus facile de désintégrer l' atome que de vaincre un préjugé.

Einstein, Albert,
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Lun 23 Avr 2007 1:33 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut torodan

Mon but est juste intérogationnel, et non d'imposé une visions des choses !

Un point pour toi, car dans l'une des vidèos (à la toute fin de la deuxièmes vidéo à l'académie des sciences, dans la période de question) conférence de Jean-Pierre Changeux, il dit très clairement qu'il ne crois pas aux champs de la MQ dans la théorie de l'esprit (conscience). Mais que selon lui, toujours en rapport avec l'espace de travail et les neurones longues (inter-jonctionnelles de la couche 2 du cortex) il crois plutôt au connexionniste !

Alors, 1 à 0, mais la partie n'est pas finit !

Vidéothèque de Neuroscience (albert il y en a beaucoup plus ici !)

Tu peut venir comme tu veux pour commenter selon tes opignons, cela ne me dérange pas du tout, et même au contraire, jamais et j'apréciait bien tes arguments et faire des échange avec toi !

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
lamarchat
Chroniqueur


Inscrit le: 26 Mar 2007
Messages: 496

 Message Posté le: Mer 25 Avr 2007 3:52 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Permettez moi de vous dire que cette fois ci ;je ne peux pas lire le tout de vos discussion mais
voila une partie d’une réponse que j’ai cité avant avec une interprétation physique et essayez de me comprendre
un ingénieur polonais;à plusieurs fois le pauvre et dans le but d'éclaircir et de faire le plaisir à sa femme ; il essayait avec toute joie et toutes ses possibilités pour lui faire comprendre l'oméga du béton armé dans les grandes structures ; un jour sa femme l'avait chuté et sans froid d'un grand pont et c'est la catastrophe qui a été citée par les journaux ; .....entrant dans le sens physique :
cela est l'un du mal qui frappe en permanence notre terre ; je n'ai
pas pu le comprendre surtout s'il se cache derrière une
nécessité physique de la nature peurante ou non ; à grande échelle l'homme
n'est pas responsable de la fabrication de son caractère et c'est
vrai bien sur de dire cela mais le problème ; en essayant de s'approfondir et de comprendre de nouveau à petite échelle que " n'est pas responsable " je trouve il n'y a rien de cet " c'est vrai biensur" et on tombe de ça dans les problèmes de fond de cosmologie de type: big bang et sa singularité ; orientation singulière de l'univers ; mobilité singulière en absence d'immobilité; support singulier d'échelle des grandeurs .... il y a la singularité toujours et
ils ont un même sens structural que "cet n'est pas responsable "et on a le droit de prier cosmologiquement à un dieu dans l'attente de comprendre le plus ……….et il y a encore le reste et j’essayerai en mieux prochainement et je vous remercie tous .
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Yahoo Messenger
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Mer 25 Avr 2007 8:49 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Mais le hasard est aussi un dieu, c'est le dieu de la physique fondamentalisme qui est aussi un objet d'apriori et de croyance, car la science ne dit pas que le hasard existe, la science nous dit tout simplement qu'elle ne le sais pas, ne pouvant pas aller plus loin dans son investigation sur la matière et selon ses propre prémisses, que l'homme cherche a extrapoler ! La science n'est qu'un outils de la connaissence et non une religion en elle-même.

Par contre l'espérance en lespoire est dure a obtenir avec ce Dieu du positivisme (réductionnisme a tout prix allant vers le hasard en essence même) !

Seul le doute raisonnable permet a celui qui le détients, d'appréhender des nouvelles choses qui son au-delà des apparence et des oeillères, et vois-tu cela n'est qu'une question d'éthique et d'idéalogie, qu'importe le champs croyance que ce soit matérialisme, athéisme, religion, mystique ou autres.

Car après tout, seul le réelle peut nous mystifié au plus haut point, et quand ce dernier nous est inconnu. Alors la recherche de la connaissence, via la science, est là pour ça justement nous faire entré en relation avec ce réel de la nature, et cette relation nous permet de la comprendre mieu. Il s'agit d'un dialogue, d'un dialéthique entre nous et ce qui se cache derrrière l'objectivité des choses de la nature, soit en surface mais aussi en substance. Alors pour communiquer, il faut au moins se connaitre et se comprendre un peut (objectivité caché : Dieu, Univers, Nature, Néant et etc).

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
lamarchat
Chroniqueur


Inscrit le: 26 Mar 2007
Messages: 496

 Message Posté le: Sam 28 Avr 2007 3:39 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Toujours bonjour ; j’essaye de vous dire malgré le désordre
Tu es Gilles dans cet univers et non pas un autre différent ; cet un autre différent c’est de la cosmologie pour moi en dehors du hasard et il ne peut prendre un sens qu’au même titre que l’avant big bang encore .et in dépendamment et dans le but de comprendre l’homme et sa physique ; voila une interprétation amusante et m'excuse sur la brisure de symétrie si vous l’acceptez :
Lorsque Lamarchat rie ; il rie ah ..ah..ah….(positif) ; lorsque au contraire il pleure il fait aih..aih ..aih….(positif encore) et sans s’approfondir ; il y a un contraire physique mais pas comme ouvrir et fermer la bouche ou comme va et vient et les autres contraires ; au fur et à mesure il viendra le temps où il y aura un seul rire positif ah..ah..ah…par lamarchat dans un univers d’everett que j’espère français,belge ou canadien et c’est insuffisant de vous remercier .
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Yahoo Messenger
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Sam 28 Avr 2007 4:17 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Oui, c'est exacte dans le cas des univers multiples d'Evrett, qui regroupe l'ensemble des probabilité relié a la réduction du paquet d'onde, et répartit à travers des univers multiples au dimension différentes, dont chacunes d'entre elles, seraient une réprésentation d'un réalité différentes (celon les probabilité quantique du paquet d'onde initial) ! Notre univers, ou plutôt notre dimension à travers ce dernier, serait alors relié à un indice de cette réduction lorsque le photon interagit dans notre dimension. Mais le photon réagirait différament a travers les autre dimension (univers) d'Evrett.

La trame causale de toutes ces dimensions multiples pouvant être relié par une sorte d'intrication quantique (saut EPR) associé a leurs type d'énergie différents, qui transiterait alors à travers le temps et l'espace pour être corrélé à la cause première, d'ou origine la première émanation de l'énergie ou de l'origine de la réduction du paquet d'onde qui évolut par la suite à travers le temps et l'espace (succession des niveaux vibratoire d'énergie ou de leurs différents états d'énergie qui transite à travers le temps). Mais cela n'est juste qu'une théorie dont j'ai amalgamé une vision propre sur l'effet EPR, purement symbolique et non réelle !

Mais est-ce vraiment des univers multiples, ou tout simplement le même univers que le notre, mais vut sur des angles dimensionnels différents et multiples !

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
lamarchat
Chroniqueur


Inscrit le: 26 Mar 2007
Messages: 496

 Message Posté le: Lun 30 Avr 2007 4:11 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjours à tous ;
Permettez moi de vous dire à titre d’exemple et dans une structure lumière vivant ; on peut comme même parler et discuter un peu par un langage physique ou par un autre langage sur la disparition de l’œil pour les micro vivants à partir d’une échelle d’espace mais si le cerveau lui-même va disparaître lui aussi à son tour à partir de la même ou d’une autre échelle pour des micro vivants ; c’est la un autre vertige dans « cet à partir » qui peut s’ajouter à notre discussion ; moi je ne peux affirmer cela par manque de moyens locales
En plus et dans un sens proche : qui a structuré l’un l’autre ? Entre le chemin du fleuve du Nil en Egypte et son eau pluviométrique par exemple ; c’est de la physique en dehors de l’hydrologie et de la science de la terre et on a le droit de la comprendre en dehors de ça ausssi ; encore et malgré… ! : actuellement l’age de l’univers est égal à trois fois l’age de la terre comme avant dans nos livres saintes sans comprendre scientifiquement pourquoi ; l’esprit c’est quelque chose très fort pour moi et je dois vous dire j’ essaye et je vous remercie tous
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Yahoo Messenger
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Lun 30 Avr 2007 5:13 pm    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Ok, mais viens plutôt voir cette discussion :
L'Évolution de la Conscience Spirituelle (Conclusion)

Ou celle-ci :
L'Action de l'Esprit sur la Matière

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
glevesque
Chroniqueur


Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 2242
Localisation: Longueuil, Québec

 Message Posté le: Mer 16 Mai 2007 1:40 am    Sujet du message:
Répondre en citant

Salut

Citation:
Esprit es-tu là ?

des dizaines de scientifiques participent, consciemment ou non, à la plus grande révolution conceptuelle depuis la révolution copernicienne : le passage d’un monde mécaniste, déterministe et matérialiste à un monde "réenchanté" , à la redécouverte d’une certaine "profondeur du réel" .

Malgré les ricanements de matérialistes de plus en plus obligés de nier les faits (donc de sombrer dans l’obscurantisme qu’ils reprochaient auparavant aux religions) , et le discrédit que certains farfelus peuvent provoquer en utilisant ces conceptions à tort et à travers, de plus en plus d’évènements nous montrent la réalité de cette révolution que la présente rubrique a pour ambition de vous faire partager.


Source : http://www.staune.fr/Esprit-es-tu-la.html

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est encore mieux !
------> Les Panoramiques Martiens <------
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Astroclick Index du Forum » Les théories scientifiques » Mécanique Quantique, Conscience ou Esprit !
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2022 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
| Solaris phpBB theme/template by Jakob Persson | Copyright © Jakob Persson 2003